Fonctionnaires européens à la solde du Maroc : Diederik Paalman

Le hacker Chris Coleman frappe de nouveau et cette fois-ci ce sont de hauts fonctionnaires de l'Union Européenne qui son mouillés par ses révélations. Ils s'adonnaient à la pratique illicite de remettre au Maroc des documents confidentiels de l'Union Européenne destinés à un usage interne. 

Diederik Paalman
Le premier document date du 22 mai 2006 et porte le titre de "Projet d'accord entre le Royaume du Maroc et la Communauté Européenne sur la réadmission des personnes en séjour irrégulier". Il a été fuité par le hollandais Diederik Paalman, fonctionnaire, à l'époque, dans la Section d'Immigration et Asiles de la Direction Générale de Justice, Liberté et Securité de la Commission Européenne. 

Paalman exerce depuis mars 2011, en tant que chef de l'Unité de la Politique des Visas à la DG des Affaires Intérieures.

Le document a été remis par mail à Omar Amghar, chef de la division des relations Maroc-UE dans le Ministère des Affaires Etrangères marocain.


Dans un autre email envoyé le 7 janvier 2009, Paalman remettait un autre document sur le même sujet sous le titre de "PROJET DE PROTOCOLE ANNEXE À L’ACCORD ENTRE LE ROYAUME DU MAROC ET LA COMMUNAUTÉ EUROPÉENNE CONCERNANT LA RÉADMISSION DES PERSONNES EN SITUATION IRRÉGULIÈRE". 





Six jours plus tard, Paalman a envoyé "une version consolidée de l'accord incluant les résultats des négociations, ainsi que Le Protocole", selon les termes utilisés dans un email envoyé le 13 janvier 2009. "Les modficacations sont visibles en gras. J'ai également procédé à des changements mineurs de mise en page du texte afin de le rendre compatible avec le format requis dans l'UE pour de tels accords". a-t-il ajouté.

Je vous remercie d'avance pour vos commentaires que nous attendons dans les 10 prochains jours, comme Mr Aziz Sighir l'a dit", conclua-t-il.



Et encore une version consolidée du projet d'accord dont l'usage est strictement interne.
















Posts les plus consultés de ce blog

Des sénégalaises esclaves en Arabie Saoudite

Sahara Occidental : Voilà pourquoi le Maroc ne veut pas lâcher prise

Visite d’un dignitaire sioniste au Maroc