Articles

Affichage des articles du février, 2017

Sahara Occidental : Mohammed VI se dégonfle à El Gargarat

Image
Si l'année 2016 a été qualifiée par le roi du Maroc comme "l'année de fermeté", 2017 a été l'année de la dépantalonnade.
Après avoir menacé d'appliquer le "droit de poursuite" contre l'armée sahraouie, Mohammed VI a été contraint d'ordonner le repli de ses forces stationnées à la région d'El Gargarat sans conditions préalables et d'une façon unilatérale.
Un nouveau épisode dans le long feuilleton des dérobades du roi Mohammed VI. Cela a commencé en 1999 lorsque le souverain marocain a fait marche arrière dans la décision de son père d'accepter le principe du référendum.
En 2004, Il ordonne le retrait des gendarmes marocains de l'Ilôt de Persil.
En 2012 et en 2014, le Maroc se déculotte face à l'Envoyé Personnel de l'ONU pour le Sahara Occidental, Christopher Ross en acceptant de le recevoir après l'avoir désavoué.
Aujourd'hui, les marocains sont de nouveau invités à voir comment leur roi se dégonfle à El Guer…

Encore le Maroc et ses médias de l'intox!

Image
par Maître Takioullah Eidda
Je l'ai déjà dis, je le dis et je le répète encore une fois, il est temps pour le Maroc d’accepter le fait que les choses ne sont plus comme elles étaient.
Car, la Mauritanie a émergé des cendres des feux de ses mauvaises récoltes avec le Maroc.
Aujourd’hui, elle ose, s’assume, s’affranchit, s’auto-suffise, se positionne et surtout se décomplexe en fonction de ses besoins, de ses stratégies et des ambitions de son devenir.
Elle n’a donc pas à se justifier pour les choix qu’elle fait dans ses relations avec les autres, puisqu’elle s’autogère aujourd’hui par «en dedans».
La Mauritanie comme maillon faible de la région, appartient au passé, un passé caractérisé par beaucoup d’erreurs de jugement et de choix de ses dirigeants. Mais pas seulement! J’ajouterais cette faible Mauritanie appartient à ce passé composé d’un ensemble de stratégies et de mauvais calculs, à dessein, de la part du Maroc.
Si le Maroc en veut à la Mauritanie pour ses relations avec les …

Le Lobby marocain au Sénégal

Image
Le Maroc et le Sénégal sont, certes, liées par des solides relations idéologiques. Ils partagent le rêve commun d'étendre leurs frontières au-delà de celles tracées lors de leur indépendance. C'est ce qui justifie leur alliance contre la Mauritanie. Le Sénégal revendique la partie sud de la Mauritanie dont les habitants sont d'origine négro-africaine en plus de la Gambie dont le territoire est entouré par le pays de la Teranga.
Mais, en plus des liens idéologiques, il y a aussi la politique des faveurs. Toutes les classes sociales au Sénégal ont été corrompues par le Maroc. Ce dernier, grâce à l'argent distribué tout azimuth au Sénégal, il y a créée un vaste lobby prêt à vendre son âne au diable s'il le faut. 
Dans ce lobby se trouve aussi des personnalités du gouvernement comme le ministre des Affaires Etrangères, Mankeur Ndiaye qui a été éclaboussé par un scandale qui a été largement repris par la presse sénégalaise qui, grâce aux documents révélés par le cyber-…

Le journal britannique The Economist met à nu la stratégie mensongère du Maroc

Image
L’hebdomadaire britannique The Economist, spécialisé dans les questions de politique internationale, a publié dans son édition du 23 février 2017 un reportage sur la situation au Sahara Occidental qu’il estime proche d’un retour au conflit armé. Il fonde ses craintes sur les provocations du Maroc qui exaspèrent le Polisario, amenant celui-ci à riposter.
Selon The Economist, «depuis l'été dernier, l'ONU s’est restée entre les deux ennemis, à 120 mètres l'un de l'autre, dans la région reculée de Guerguerat». L’hebdomadaire britannique cite un responsable de l'ONU qui a déclaré que «la menace pour la paix et la sécurité est probablement la pire que nous ayons constatée depuis 1991», année où l’organisation internationale avait réussi à faire taire les armes entre les résistants sahraouis et l’armée d’occupation marocaine. Des diplomates, repris par The Economist, estiment, de façon imagée, que tout dépend de la «démangeaison d’un doigt sur une gâchette».
The Economis…

La Françafrique pour éterniser l'esclavage des africains

Image
La vision de la diplomatie française sur les autres pays émergents
Dr Mehenou Amouzou*
La France demeure un empire colonial malgré le mot diplomatie utilisé pendant ces cinquante dernières années pour qualifier ses relations avec ses ex-colonies et les Etats africains en général. Le Nigeria n’est, certes, pas une colonie française mais il n’en est pas moins le miel que la France rêvait de partager avec l’Angleterre depuis des années. La France a saisi une opportunité mortelle pour essayer de concrétiser son rêve à l’encontre du jeune Etat nigérian fraîchement indépendant, conduit par des hommes valeureux et très fiers d’être africains et nigérians. Le gouvernement du Nigeria en ce temps était en colère et avait vivement protesté contre la France du général De Gaulle en raison de l’essai nucléaire opéré en Algérie par la France. Le jeune Etat nigérian avait protesté devant les Nations unies et a même demandé pourquoi la France ne réalisait pas ses essais nucléaires sur son propre territ…

L’Iran exprime son souhait d’améliorer ses relations avec le Maroc.

Image
Note diplomatique du 26 juillet 2012
L’Ambassadeur Représentant Permanent de l’Iran à Genève, M. Mohammed Reza Sajjadi a exprimé à l’ambassadeur du Maroc à Genève le souhait de l’Iran « d’améliorer ses relations avec le Royaume du Maroc. A cet effet, il propose une rencontre en Europe, entre les deux Vice-Ministres des AE. Cette rencontre pourrait avoir lieu avant le Sommet du NAM, prévu les 30 et 31 août 2012, à Téhéran. Ces discussions peuvent se poursuivre en marge du Sommet ».


SOURCE : Maroc Leaks

Ouyahia accuse nommément le Maroc et la France de vouloir provoquer des troubles en Algérie

Image
Il accuse nommément le Maroc et la France de vouloir provoquer des troubles en Algérie Ouyahia identifie ouvertement «la main de l’étranger»
Le secrétaire général du Rassemblement national démocratique, Ahmed Ouyahia, accuse ouvertement la France mais surtout le Maroc de chercher «à provoquer des troubles» en Algérie. Un véritable pavé dans la mare même si, diplomate qu’il est d’ailleurs de carrière, l’actuel ministre d’Etat, directeur de cabinet de la présidence de la République a pris le soin, ce faisant, de ne pas impliquer directement l’Elysée et le palais royal dans cette affaire. 
Kamel Amarni - Alger (Le Soir) - Ouyahia lançait ce message à travers un long entretien accordé à notre confrère arabophone El Khabar, paru hier mardi. Difficile, bien évidemment de dissocier le secrétaire général du RND de sa fonction au plus haut niveau de l’Etat. Ministre d’Etat et directeur de cabinet de Abdelaziz Bouteflika , l’homme sait de quoi il parle lorsque, affirmatif, il livre la réponse su…

Le chantage pour toute diplomatie

Image
Acculé de toute part, essuyant les défaites diplomatiques les unes après les autres, le Maroc n’a rien trouvé de mieux pour s’en sortir, qu’avoir recours au chantage. Des menaces, le royaume est passé aux actes. Ainsi, des centaines de migrants subsahariens pénètrent depuis vendredi dernier dans l’enclave espagnole de Ceuta, en franchissant une clôture haute de six mètres, pendant que la police marocaine laisse faire.
Le Maroc fou furieux, contre la décision de la cour de justice européenne (CJUE), rendue le 21 décembre 2016, et stipulant clairement, que l’accord agricole entre l’UE et le Maroc n’est pas applicable au Sahara Occidental, a choisi d’opter pour cette basse manœuvre de chantage, clairement assumée par le gouvernement marocain qui par la voix de son ministre de l’agriculture, a sommé dans un entretien, accordé à une agence espagnole, l’Union Européenne de «clarifier sa position» et d’en finir avec les «discordances» au sujet du Maroc, sans quoi elle risque de subir des co…

Marocleaks : Maroc - Espagne - Note succincte sur les relations bilatérales

Image
MAROC - ESPAGNE NOTE SUCCINCTE  SUR LES RELATIONS BILATERALES



Janvier 2012

RELATIONS DIPLOMATIQUES
Le Maroc et l’Espagne entretiennent des relations diplomatiques depuis le 11 février 1957, date de la signature du traité diplomatique.
M. M. Ahmadou Ould Souilem, est Ambassadeur de Sa Majesté le Roi à Madrid.
M. Alberto NAVARRO est Ambassadeur du Royaume d’Espagne au Maroc.
RELATIONS POLITIQUES
Les relations maroco-espagnoles sont régies, entre autres, par le Traité d’Amitié, de Bon Voisinage et de Coopération de 1991 qui prévoit des réunions régulières de Haut Niveau (RHN).
Les visites d’Etat effectuées de part et d’autre du Détroit de Gibraltar, ainsi que le rythme et la régularité des rencontres entre les différents responsables des deux pays contribuent largement au raffermissement des liens exceptionnels qui unissent le Maroc et l’Espagne.
Les orientations des politiques étrangères des deux pays s’inscrivent dans une vision politico-stratégique partagée sur les grandes questions telle…

Panique au Makhzen

Image
Par : Afrique Asie

Entretien exclusif avec Amar Belani, Ambassadeur de l’Algérie en Belgique et auprès de l’Union Européenne au lendemain de la visite du Ministre algérien des Affaires Etrangères, RamtaneLamamra, à Bruxelles.
Afrique Asie : Dans un article récent publié dans la presse marocaine, il est question de la visite du Ministre Lamamra à Bruxelles dont l'auteur tente d'en minimiser l'importance, la qualifiant de "tribulations algériennes". Qu'en est-il exactement des objectifs de cette visite?
Amar Belani : Effectivement, cette visite qui s'inscrit dans le sillage des traditions de concertation et d'échanges entre les responsables algériens et européens est importante à plus d’un titre.
Elle intervient à moins de quatre semaines du Conseil d'association Algérie-UE, qui aura lieu le 13 mars 2017, à l'occasion duquel les deux parties procéderont à l'adoption formelle des priorités de partenariat identifiées conjointement dans le ca…