Articles

Affichage des articles du janvier, 2017

Union africaine : L’offensive de la diplomatie algérienne contre le lobbying marocain

Image
DIA-30 janvier 2017: Au moment où le Maroc réintègre l’Union africaine, l’Algérie riposte par une contre-attaque diplomatique cinglante, mettant ainsi en garde le Maroc contre toutes tentatives de lobbying pouvant nuire aux principes fondamentaux de l’Organisation panafricaine.
La désignation du président Abdelaziz Bouteflika comme vice-président de l’Union africaine est une mise en garde des membres de l’UA contre le Maroc, sachant que l’UA considère le Sahara occidental comme étant la dernière colonie d’Afrique. Le Sahara occidental est colonisé par le Maroc!
Le nouveau président de l’UA, le président guinéen Alpha Condé est un ami de l’Algérie et soutient les positions algériennes. Mieux encore, il doit effectuer dans les tous prochains jours une visite d’Etat en Algérie et doit de ce fait rencontrer le Président Bouteflika.
En ce sens, le ministre d’Etat, ministre de la Sécurité et de la Protection civile de la République de Guinée, Kabèlè Camara, avait séjourné en Algérie au débu…

Tout est acceptable dans le respect de la charte de l’UA

Image
Kharroubi Habib
Le Quotidien d’Oran 
Le 28ème Sommet des chefs d’Etat de l’Union africaine dont les travaux s’ouvrent aujourd’hui à Addis-Abeba en Ethiopie aura à se prononcer sur la demande d’adhésion à l’organisation panafricaine du Maroc dont le roi Mohamed VI, qui l’a officiellement introduite le 17 juillet 2016, a fait le voyage dans la capitale éthiopienne pour tenter de contrer les objections qui pourraient se formuler.
La propagande du royaume chérifien et les médias «mainstream» qui en reproduisent les vaticinations et les contre-vérités présentent l’Algérie comme hostile à l’adhésion du Maroc. Ils ont claironné par avance que si l’adhésion est entérinée par le Sommet cela constituerait une «défaite» majeure pour l’Algérie. Il n’y a rien de plus faux que ce qu’ils ont avancé sur la position algérienne. L’Algérie ne s’oppose pas en effet à l’adhésion du Maroc et l’a même officiellement fait savoir aux autorités de Rabat dont une délégation de haut rang était venue à Alger pour …

L'inacceptable passivité de la communauté internationale

Image
Kharroubi Habib
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 29 - 01 - 2017
A part les monarchies arabes qui souscrivent à la thèse marocaine de l'appartenance du Sahara occidental au Royaume, l'écrasante majorité de la communauté internationale soutient quant à elle qu'il revient au peuple de ce territoire à se prononcer sur la question à travers un référendum d'autodétermination. Consultation dont le Maroc qui prétend pourtant que la population sahraouie est totalement acquise au rattachement au Royaume et a fait allégeance à son roi, ne veut à aucun prix et s'oppose systématiquement à toutes les initiatives internationales cherchant à en rendre possible l'organisation. 
Les arguments et échappatoires dont usent le Palais royal et la diplomatie marocaine à cet effet ne sont pris en compte que par les quelques Etats qui au mépris du droit du peuple sahraoui à se déterminer sur ce qu'il veut être ont fait le choix de cautionner l'occupation illégale de son te…

Gambie : La prétendue médiation de Mohammed VI, ignorée par Macky Sall

Image
Soucieux de camoufler son isolement à cause de sa colonisation du Sahara Occidental, le Maroc ne rate pas une occasion de parasiter la scène médiatique. Notamment si cette occasion allait lui permettre de vendre son initiative aux pays africains qui s'apprêtent à débattre sa demande d'adhésion à l'Union Africaine, à l'instar de la crise gambienne. 
L'entrée de Mohamed Ould Abdelaziz dans la scène gambienne a suscité la jalousie du roi Mohammed VI qui n'a pas hésité à courcircuiter la médiation du président mauritanien. En vain. 
L'initiative du roi du Maroc était tellement banale qu'elle n'a mèrité aucune mention de la part du président du Sénégal, Macky Sall.
En effet, le patron de La Teranga a rendu « hommage aux Présidents des deux Républiques sœurs de Mauritanie et de Guinée, Mohamed Ould Abdel Aziz et Alpha Conde », pour leurs efforts louables et soutenus après le « dénouement pacifique de la crise en Gambie », dixit l'agence de presse mau…

Dlamini-Zuma humilie le ministre marocain des Affaires étrangères à Addis-Abeba

Image
Une source africaine de haut niveau a révélé que la présidente de la Commission de l'Union africaine (UA), Nkosazana Dlamini-Zuma, a infligé, hier jeudi à Addis-Abeba, au ministre marocain des Affaires étrangères, Salah-Eddine Mezouar, une leçon de droit, de politique et d’éthique qu’il n’oubliera pas de sitôt. La scène s’est déroulée en présence de nombreux responsables de l’organisation panafricaine. Accompagné du responsable des services secrets marocains, Salah-Eddine Mezouar était venu dans la capitale éthiopienne spécialement pour demander à Mme Dlamini-Zuma des laissez-passer afin de lui permettre ainsi qu’à sa délégation de participer aux travaux du prochain sommet de l’Union africaine. Mais le ton extrêmement déplacé, à la limite de l’insulte, avec lequel la demande a été formulée a mis hors d’elle la présidente de l’Union africaine qui ne s’est pas privée de dire tout ce qu’elle pensait du représentant du Makhzen, surtout que le chef de la diplomatie marocaine l’a accus…

Sommet de l'Union africaine: Maroc, un retour qui n'a rien d'innocent

Image
par G. O.
Les chefs d'Etat africains examineront à huis clos l'adhésion du royaume du Maroc à l'Union africaine au cours de leur 28ème sommet prévu les 30 et 31 janvier prochains à Addis-Abeba en Ethiopie. C'est ce qui devra être fait après que les deux chambres marocaines basse et haute (représentants et conseillers) aient ratifié vendredi dernier l'acte constitutif de l'Union africaine (UA). Acte qui s'impose comme préalable à toute adhésion d'un pays du continent à l'organisation panafricaine. C'est donc le cas du Maroc qui se devait de formuler officiellement sa demande d'adhésion à la commission africaine. Mohamed VI se déplacera lui-même à Addis-Abeba pour faire entendre « sa cause ». Au-delà de l'ordre du jour du sommet africain qui s'articule autour de points importants comme le financement de l'UA et la réforme de ses institutions, la question de l'adhésion du Maroc retient bien plus les esprits. L'on s'atten…

La gaffe qui complique pour le Maroc son retour au sein de l’UA

Image
Par : Kharroubi Habib
En se retirant du Forum Afro-Arabe de Malabo, la délégation Marocaine a probablement cru que son geste et la motivation qu’elle a invoquée en l’occurrence lui vaudront l’appui des Etats Africains « amis » de leur pays qui donneront de la voix pour que soit satisfaite son exigence du retrait à la RASD de son statut d’Etat participant à la rencontre.
Rabat s’est vite rendu compte que le chantage auquel sa délégation a soumis la famille Africaine n’a pas eu l’effet escompté et que sa diplomatie a commis une faute qui en choquant même les plus activistes Etats du continent dans le soutien aux thèses annexionnistes du Maroc sur le dossier du Sahara Occidental, a entraîné l’Union Africaine à rappeler les fondamentaux qui conditionnent l’adhésion d’un Etat en son sein, à savoir que le postulant ne peut remettre en cause le statut de l’un de ses Etats membres et qu’il s’engage à respecter le dogme continental du respect de l’intangibilité des frontières héritées de la co…

Pourquoi l'activisme anti-sahraoui du Sénégal ?

Image
par Kharroubi Habib
Pour comprendre pourquoi le Sénégal dénie au peuple sahraoui son droit à l'autodétermination et mène campagne pour le retour du Maroc au sein de l'Union africaine et l'expulsion de celle-ci de la RASD, il n'y a qu'à regarder la carte géographique du pays. La raison de la position du Sénégal en est ce petit pays la Gambie qu'un tracé des frontières durant la période coloniale a fait surgir en faisant un Etat, obstacle à sa continuité territoriale. 
Situation de fait que les pouvoirs sénégalais post-indépendance ont été forcés et contraints d'accepter, d'autant qu'en créant l'Organisation de l'unité africaine (OUA) les Etats fondateurs, dont leur pays, ont posé comme principe intangible pour le continent le respect des frontières héritées de la colonisation et reste toujours en vigueur dans la charte de l'Union africaine (UA) qui lui a succédé. Mais si le Sénégal ne plaide pas ouvertement pour l'abolition de ce prin…

Un coup de maitre du président Aziz en Gambie

Image
Une situation géopolitique nouvelle porteuse donc de beaucoup d’atouts, de crédibilité et de notoriété pour le président Aziz et pour la Mauritanie ; une situation qui ne peut que susciter des réactions réservées, ou même des jalousies, chez nos voisins du Nord et du Sud, qui aspirent tous à jouer, s’ils le pouvaient, ce rôle stratégique qui est le nôtre aujourd’hui.
Ce nouveau rôle stratégique enviable vient d’être corroboré sans ambages aujourd’hui par la réussite unanimement reconnue et saluée de la médiation du président Azizdans l’épineuse crise gambienne.
Une médiation d’autant plus salutaire que les trompettes des va-t’en guerre, dont les prétentions d’hégémonie sur la Gambie ne sont pas nouvelles, ont sonné jusqu’assourdir, pour torpiller toute solution pacifique négociée de cette crise ; pourtant la seule voie qui épargne à la Gambie, à la sous-région et à l’Afrique les affres incalculables de l’intervention militaire .
Elle épargne d’abord à …

Me Breham bouleverse les juges du Makhzen*

Image
Aujourd'hui, lors du procès des 28 sahraouis à Salé, dit Gdeim Izik, l'avocat français Joseph Breham a utilisé à plusieurs reprises le terme "territoires sahraouis occupés" lors de la défense de son client Naâma Asfari.
Au très grand dam du juge marocain Youssef El Aklaoui qui jetait des regards effarés dans tous les sens par crainte, sûrement, que sa carrière professionnelle n'en soit affectée.
Cette défense de rupture mené par l'avocat français a poussé l'autre avocat marocain de Naâma Asfari, Me Abdelaziz Nouaidi, à se retirer de la défense. Portant ainsi un coup à la défense de son client. A la plus grande joie, comme on peut le constater sur le net, de la presse aux ordres.
Me Nouaidi, qui n'est pas un enfant de choeur, connaissait la trajectoire indépendantiste de son client. Il ne la découvre pas aujourd'hui. Et je présume qu'il avait prévu à ce que Naâma Asfari ou l'un de ses avocats étrangers fassent des déclarations "tonitr…

Une dictature parfaite

Image
"Le meilleur du monde" est un livre en 1932 par Aldous Huxley dans lequel il imagine une société qui utiliserait la génétique et le clonage pour le conditionnement et le contrôle des individus.
Dans cette société futuriste, tous les enfants sont conçus dans des tubes à essai. Ils sont génétiquement conditionnés pour appartenir à l'une des 5 catégories de population. De la plus intelligente à la plus stupide: Les Alpha (l'élite), les Betas (les exécutants), les Gammas (les employés subalternes), les Deltas et Epsilon (ceux destinés aux travaux durs).
Ce livre décrit aussi ce qui serait une dictature parfaite qui aurait "les apparences d'une démocratie, une prison sans murs dont les prisonniers ne songeraient pas à s’évader, un système d’esclavage où, grâce à la consommation et au divertissement, les esclaves auraient l’amour de leur servitude". 
Une description parfaite de la situation actuelle au Maroc. Les intellectuels marocains ont été bernés au poi…

Un roi en manque de savoir-vivre

Image
Il paraît que le style diplomatique n'est pas le point fort du roi du Maroc Mohammed VI. Ce qui s'est passé avec le président du Zimbabwe, Robert Mugabe, prouve que le souverain marocain manque aussi d'hospitalité, cette marque qui caractérise les peuples arabes et musulmans.
Mohammed VI, connu pour son comportement peu diplomatique, y compris avec l'ancien Secrétaire Général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a détourné son regard au moment où il serrait la main de Robert Mugabe. Ban Ki-moon n'a pas caché son étonnement face à la conduite insolite du roi du Maroc.
Selon André Maurois, être diplomate est l'art d'exposer l'hostilité avec courtoise, l'indifférence avec intérêt et l'amitié avec prudence". En un mot, c'est d'avoir un bon caractère, ce qui implique modération et subtilité.
Mohammed VI n'a pas caché ni son hostilité ni son indifférence envers Mugabe et il était très loin de montrer de la modération et la subtilité. Il a…

Préoccupations autour du procès des militants sahraouis de Gdeim Izik

Image
Le procès en appel des 24 militants sahraouis arrêtés autour du démantèlement du camp de Gdeim Izik en 2010 a repris le 23 janvier à Rabat. Entre risque d’instrumentalisation des familles de victimes et entrave à la défense des accusés par les autorités marocaines, l’ACAT est préoccupée des conditions dans lesquelles le procès a débuté hier.
Le procès en appel des 24 militants sahraouis arrêtés autour du démantèlement du camp de Gdeim Izik en 2010 a repris le 23 janvier à Rabat. Entre risque d’instrumentalisation des familles de victimes et entrave à la défense des accusés par les autorités marocaines, l’ACAT est préoccupée des conditions dans lesquelles le procès a débuté hier.
Onze agents des forces de sécurité marocaines avaient été tués dans le cadre du démantèlement de ce camp. 24 militants sahraouis avaient été condamnés à de très lourdes peines à l’issue d’un procès marqué par la prise en compte d’aveux obtenus sous la torture.
Selon Hélène Legeay, responsable Maghreb/Moyen-O…

Détenus sahraouis : la défense crie au scandale

Image
Le procès en appel des prisonniers politiques sahraouis du groupe de Gdeim Izik, condamnés à de lourdes peines par une juridiction militaire marocaine, se poursuivait ce mardi à Rabat, un procès marqué par un manque d’organisation, selon des avocats. Selon Sophie Michez, avocate observatrice du barreau de Bruxelles, les interruptions discontinues rendent difficile la tenue du procès, soutenant qu'«il y a encore un manque d’organisation». «On laisse beaucoup de latitude aux avocats. Donc il faudrait un peu recadrer tout cela pour un peu avancer», a-t-elle affirmé.
Du côté de la défense, représentée notamment par le Français Joseph Breham, le procès est avant tout une affaire de droit international. «Puisque le Sahara Occidental est un territoire occupé, tel que cela a été reconnu par les Nations unies, les conventions de Genève s’appliquent : soit ils considèrent que nos clients sont des criminels de droit commun et, à ce moment-là, ils doivent appliquer le droit sahraoui, soit il…

Pourquoi l'importation du Bay Key n'est pas conforme au droit UE

Image
Ce matin, le pétrolier/chimiquier le Bay Key faisait livraison en France d'une cargaison d'huile de poisson du Sahara Occidental occupé. Pourquoi est-ce que cela viole potentiellement la réglementation européenne ?
Les "règles d'hygiène de l'UE sur l'huile de poisson destinés à la consommation humaine et des Établissements de pays tiers"(en) ont une section "Informations complémentaires concernant l'huile de poisson importée de pays tiers dans l'Union européenne". Là, le règlement précise que "lors de l'importation du poisson huile pour la consommation humaine d'un pays tiers après le 30 avril 2009, le pays doit être inscrit conformément à l'article 11 du règlement (CE) 854/2004 pour l'importation de produits de la pêche".
"De plus, l'établissement du pays tiers d'où ce produit a été envoyé, et dans lequel il a été obtenu ou préparé, doit figurer sur les listes d'établissement à partir desquels…

La lobbyiste du Makhzen et courtisane de Sarkozy écartée de la course au Parlement

Image
Furieuse d’avoir été écartée, pour les prochaines élections législatives, de la 2e circonscription de Paris au profit d’une rivale, Nathalie Kosciusko-Morizet, Rachida Dati ne sait plus à quel saint se vouer. Elle déverse son fiel sur le chef de file de son parti, François Fillon, et prédit, dans Le Parisien d’aujourd’hui, une défaite électorale de son camp dès le premier tour de l’élection présidentielle. Pour les observateurs avertis de la scène politique française, cette disgrâce de l’ancienne ministre et courtisane de Nicolas Sarkozy était somme toute prévisible, après la défaite humiliante de son mentor à la primaire de la droite, en novembre dernier.
Rachida Dati s’est distinguée au cours de son mandat au gouvernement en tant que ministre de la Justice et même au Parlement européen en tant que députée par un activisme à tous crins pour défendre les intérêts du Maroc, qui la plaçait systématiquement à la pointe de toutes les campagnes anti-algériennes qu’elle menait avec un zèle…

Le Maroc doit respecter la souveraineté du Sahara occidental pour adhérer l'Union Africaine

Image
L'ambassadeur du Kenya à Alger, Moi Lemoshira, a déclaré, jeudi dernier, lors d’une rencontre avec la presse, que «les pays désirant adhérer à l'Union africaine (UA) doivent se conformer à l'Acte constitutif de l'organisation et respecter la souveraineté des Etats membres». Avec des propos clairs, l'ambassadeur a ajouté que son pays «se conforme à l'Acte constitutif de l'UA et nous soutenons tout appel au respect de cet acte pour tout pays désirant rejoindre l'organisation panafricaine et nous adhérons entièrement à ce processus». 
Evoquant par là la demande d’adhésion du Maroc à l’Union africain, M. Lemoshira a affirmé que le Kenya «n'a aucune objection concernant l'adhésion d'un pays à l'UA. Le Maroc a demandé de rejoindre l'Union africaine, un processus qui doit se faire dans l'adhésion totale à l'Acte constitutif de l'UA et ce dans le cadre du respect de la souveraineté des Etats membres». «Dans l'Union africaine…

Le Polisario passe à l’offensive

Image
Dans le prolongement de son combat pour l’autodétermination du peuple sahraoui, le Front Polisario ouvre un nouveau front.
Fort d’une décision de la justice européenne, le représentant du peuple sahraoui vient, en effet, d’engager une nouvelle bataille juridique pour contester la thèse de la marocanité du Sahara occidental.
Le Polisario a ainsi déposé deux plaintes devant la justice française. C’est l’arrivée du navire Key Bay dans les eaux françaises pour le débarquement de marchandises en provenance du Sahara occidental que compte contester le front Polisario. Il a déposé, pour ce faire, la première plainte devant le procureur de la République du Havre, et elle vise deux infractions, "la discrimination économique et la fraude à l’origine". 
La seconde plainte a été déposée, quant à elle, précise le communiqué du Polisario rendu public avant-hier jeudi, devant la direction interrégionale des Douanes du Havre, et vise "l’infraction d’importations de marchandises sans d…

Imagine. "Les Sahraoui en 2018" et "Il faut partir"- A lire !

Image
Il est sorti !!! et en orient aussi, ici.
Les actuelles relations France-Sahara Occidental sont un paradoxe inepte de l'Histoire ; qu'à cela ne tienne, des écrivant-es des deux nations se sont accordés pour co-écrire !
Tout est rare dans ce livre, le procédé d'écriture, la partie en hassaniya, le contenu... 
En un livre à deux sens et 5 langues, deux histoires, fictions politiques ou textes de politique fiction, des textes empreints de vraisemblance, qui sont aussi des sages élaborations tissées d'espoir. 
"Les Sahraouis en 2018" : deux scénarii vers une indépendance inéluctable. Quand l'or noir annihile les esprits, et l'avidité le bon sens, tout est possible - le meilleur comme le pire - pour un peuple écartelé entre occupation et exil. C'est le contexte de la première histoire.
"Imagine. Il faut partir": 40 années de vie précaire comme réfugiés et sous assistanat sont bouleversées quand il faut partir, et trouver refuge ailleurs. Fa…

Délicates manoeuvres pour la présidence de la commission de l’Union africaine

Image
Cinq candidats sont en compétition pour succéder à la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini Zuma à la tête de de la Commission de l’Union africaine. Les deux candidats qui avaient déjà été recalés lors du dernier Sommet de Kigali en juillet 2016, ont encore peu de chances d’être élus. La Botswanaise et l’Equato-Guinéen semblent d’ailleurs résignés à cette perspective. A l’image de leurs chefs d’Etat qui ne se battent plus vraiment pur obtenir le poste envié.
Bathily en baisse
La compétition concerne donc les représentants de trois zones africaines : la CEDEAO avec le Sénégalais Abdoulaye Bathily la COMESA avec la Kenyane Amina Mohamed Jibril, et la CEEAC avec le Tchadien Moussa Faki Mahamat.
L’universitaire de 69 ans, Abdoulaye Bathily, ministre d’ouverture de plusieurs gouvernement sénégalais a longtemps été le favori. Il ne l’est plus. Représentant spécial du Secrétaire Général de l’ONU en Afrique centrale, il n’a pas réussi à trouver des sorties de crises dans cette région troublée, nota…

Attitude de Mohammed VI qualifiée de "drôle comédie politique noire"

Image
Le journal égyptien Alnabaa Alwatany a qualifié de "comédie politique noire qui fait rire" l'attitude peu diplomatique du roi du Maroc Mohammed VI avec le président zimbabwéen Robert Mugabe, lors du sommet sur le changement climatique COP22 célébré à Marrakech au mois de novembre dernier.

Selon ce journal, dans une vidéo diffusée par les réseaux sociaux le roi du Maroc apparaît lors de la conférence COP 22 montrant de l'indifférence envers le président du Zimbabwe, Mugabe.

Mohammed VI n'a pas hésité à montrer sa nature grossière et son manque de diplomatie et d'élégance pour exprimer son mécontentement à cause de la position de soutien du Zimbabwe au droit du peuple sahraoui à l'autodétermination.
Il paraît que sa nature de voyou plaît aux marocains. "Tel père, tel fils", dit l'adage. N'est-ce pas lui qu'ils qualifient de "Père de la Nation"?. 

Malgré ce comportement digne des gamins de la rue, le roi du Maroc a osé présen…

Les feuilles de l'arbre marocain tombent

Image
Hassan II avait dit que "Le Maroc est un arbre dont les racines plongent en Afrique et qui respire par ses feuilles en Europe". 

Cependant, il semble que ces feuilles ont été coupées par la récente décision de la Cour Européenne de Justice sur l'accord agricole qui lie le Maroc à l'Union Européenne. 

Selon la presse espagnole, la déception de Rabat est telle qu'il a répondu avec le lachage de bateaux remplis d'immigrants clandestins.

"L'arrivée croissante de bateaux aux côtes andalouses depuis mi-décembre répond à la subtile instrumentalisation que le Maroc fait des mouvements migratoires dans ses frontières en fonction du sens de ses relations diplomatiques avec l'Union Européenne", écrit Diario de Sevilla.

Dans un article publié le 8 janvier 2017, le journal espagnol rapporte, se basant sur des "sources consultées", que "il y a eu un relächement notabble dans le contrôle des sorties des bateaux depuis que la Cour de Justice…

Le défi au Sahara Occidental

Image
L’Espagne s’est retirée de sa colonie du Sahara occidental en 1975. A son départ, elle a cédé de facto les deux tiers du territoire au Maroc et l’autre tiers à la Mauritanie.
Le partage du territoire fut le déclencheur d’un conflit armé avec le Front Polisario, fondé en 1973 par les Sahraouis s’opposant à la colonisation espagnole. Un conflit qui est à l’origine de la crise des réfugiés sahraouis, une crise largement oubliée. 
Pris entre deux feux dès le début du conflit, les Sahraouis ont commencé à s’installer dans des camps de réfugiés au sud-ouest de l’Algérie, près de la ville de Tindouf.
En 1979, la Mauritanie s’est retirée du Sahara occidental. En 1991, le Maroc et le Front Polisario se sont finalement accordés sur un cessez–le–feu et ont accepté une médiation des Nations unies. « Territoire non autonome en cours de décolonisation »
Aujourd’hui, le processus de décolonisation n’a toujours pas abouti. Selon les Nations unies, le territoire reste un « Territoire non autonome en …