Articles

Affichage des articles du octobre, 2016

Maroc, la réalité d'une monarchie autoritaire explose au visage du monde

Refusant que sa marchandise soit confisquée par la police, Mouhcine Fikri a été broyé dans une benne à ordures
La mort de Mouhcine Fikri, un vendeur de poisson broyé dans une benne à ordures après la confiscation de sa marchandise par la police pousse des milliers de personnes en colère à manifester à travers tous le pays.
« Criminels, assassins, terroristes », scandaient notamment les manifestants, ou encore « Ecoute makhzen [palais royal], on n’humilie pas le peuple du Rif ! ». Le rassemblement s’est déroulé sans incident.
Des manifestations de moindre ampleur ont eu lieu dans plusieurs autres villes du Rif, mais aussi à Casablanca, Marrakech et Rabat, où plus d’un millier de personnes ont défilé au cri de « Nous sommes tous Mouhcine ! », brandissant la photo de la victime ou une pancarte provocatrice « Bienvenue à la COP22, ici on broie les gens ».
Petit point d'histoire que rappelle en partie et faussement " le Monde" qui écrit "La ville côtière d’Al-Hoceima, co…

La ville d'El Aaiun, coupée du monde

Image
El Aaiun, capitale du Sahara Occidenta occupée par le Maroc se trouve depuis hier sans électricité ni téléphone et les routes vers le Maroc sont coupées à cause des intempéries.
En effet, les fortes orages de vendredi ont provoqué un débordement du fleuve Saguia El Hamra qui a coupé les routes qui relient le Sahara Occidental avec le Maroc.
Les autorités d’occupation marocaine ont déclenché l’état d’alerte et les voyageurs désirant rentrer dans le territoire sont bloqués dans la ville de Tan-Tan.

SOURCE : DIASPORA SAHARAUI

Mohammed VI milite pour la légalisation de la marijuana aux Etats-Unis

Image
Le roi du Maroc Mohammed VI ne cesse d’apparaître sur les réseaux sociaux en compagnie de ses sujets, du Maroc comme d’ailleurs. Mais sa tournée en Afrique Australe a dévoilé un secret qui a été très débattu dans la toile.

Un journal tanzanien, le « Swahili Times« , publie des photos pour le moins troublantes du roi du Maroc, Mohamed VI. Il y est habillé d’une manière très légère

La traduction du titre de l’article, écrit en swahili, est la suivante : « Photos : Le roi du Maroc fait du shopping à Zanzibar en portant des tee-shirts et des shorts ».

Selon le journal, le roi du Maroc « fait du shopping dans la périphérie du Zanzibar dans le cadre d’un voyage à titre privé habillé d’un gilet et un short et sans ses gardes du corps »

Dans l’une des photos, le souverain marocain porte un tee-shirt avec une feuille de marihuana frappée du drapeau des Etats-Unis qui symbolise la lutte pour la légalisation de la marihuana aux Etats-Unis.

Sahara Occidental: l’expulsion des membres de la Minurso, une démarche qui menace la sécurité régionale (CPS-UA)

Image
ADDIS ABEBA- Le Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA), a affirmé que l’expulsion des membres de la Mission des Nations unies pour l’organisation d’un référendum d’autodétermination au Sahara occidental (MINURSO) « est une démarche qui menace la paix régionale, entrave les efforts régionaux et internationaux, et gèle le processus de paix ».
Lors d’une séance annuelle, tenue mardi par le Conseil de paix et de sécurité de l’UA à Addis Abeba, sur l’évaluation de l’action des missions de paix africaines, l’ambassadeur Yilma Tadesse, représentant de l’UA auprès de la Minurso, a présenté un exposé sur les derniers développements de la cause sahraouie et les efforts de l’UA dans le cadre du processus de règlement du conflit du Sahara occidental.
Un accent particulier a été mis sur l’évaluation de l’action de la Minurso, gelée depuis mars dernier suite à l’expulsion par le Maroc de la composante civile des missions onusienne et africaine.
Le Conseil de paix et de sécur…

Malgré un don de 12 millions de dollars, Hillary se dérobe et envoie Bill Clinton au roi du Maroc

Image
Alors que la campagne présidentielle américaine touche à sa fin, un nouveau scandale vient éclabousser la candidate démocrate. Selon les emails publiés par WikiLeaks, la Fondation Clinton a touché 12 millions de dollars de la part du roi du Maroc.
La Fondation Clinton a recueilli un don de 12 millions de dollars de la part du roi du Maroc, selon une série d’e-mails diffusés le 20 octobre par le site WikiLeaks. D'après le site d’information américain The Daily Caller, Hillary Clinton s’est «arrangée pour obtenir un don de 12 millions de dollars de la part du roi du Maroc Mohammed VI» afin de financer son ONG, la Fondation Clinton. La même source affirme que la candidate démocrate a accepté d’organiser au Maroc l’édition 2015 de la Clinton Global Initiative (CGI), l’événement annuel de la fondation qui porte son nom.
Selon la chaîne américaine Fox News, les emails rendus publics ont été échangés entre Huma Abedin, Robby Mook et John Podesta, tous trois chargés de la campagne électo…

Le PE ordonne au Maroc de ne plus manipuler la géographie du Sahara Occidental à Bruxelles

Image
LE PARLEMENT EUROPÉEN ORDONNE AU MAROC DE NE PLUS MANIPULER LA GÉOGRAPHIE DU SAHARA OCCIDENTAL À BRUXELLES La carte et le territoire

De notre bureau de Bruxelles, Aziouz Mokhtari
Espace Yehudi Menuhim, Parlement européen (PE), Bruxelles, les huissiers, en nombre, arrivent à peine à contenir la colère des eurodéputés contre la manipulation géographique de Giles Pargneaux et Victor Pastinaru, lobbyistes, opportunistes et repus à la solde de Rabat. Ce qui devait être une simple présentation d’une expérience marocaine en énergie renouvelable, s’est transformé en véritable incident politico-diplomatique. Les eurodéputés, Mohamed Sidati, plusieurs représentants d’ONG, alertés, rapidement débarquent. Ceux qui ont des badges d’accès attendent, de pied ferme, la réponse du président de la Chambre basse de l’UE. Dehors, les associations s’impatientent. La réponse du Parlement européen tombe sous forme d’un communiqué cinglant. 
«Le Parlement européen n’assume aucune responsabilité quant au conten…

« A chacun son Sahel » ou la cacophonie internationale dans la lutte antiterroriste

Image
Quatorze missions nationales et internationales rivalisent d’envoyés spéciaux et de délégations pour faire valoir chacune sa stratégie au Sahel. Sans coordination. Sur la base aérienne de Thiès, près de Dakar, des soldats sénégalais participent, en février 2014, à un exercice militaire réunissant des troupes africaines, européennes et américaines engagées dans la lutte contre le terrorisme au Sahel.
On savait la coopération internationale capable de tout. Mais l’exemple auquel je consacre ma chronique cette semaine bat tous les records en matière d’aberrations et d’absence de coordination. Voyons plutôt : il existe aujourd’hui pas moins de quatorze stratégies différentes en faveur du Sahel. Certes, la région est vaste, s’étendant de la Mauritanie au Tchad en passant par le Burkina Faso, le Mali et le Niger. Mais cela fait davantage de stratégies que de pays concernés (dix). Les Nations unies ont la leur pour les Etats sahéliens, à l’instar de l’Union européenne (UE), de l’Union afric…

Sahara occidental : Les Etats-Unis pour l’envoi d’une mission du Conseil de sécurité

Image
Les Etats-Unis ont proposé au Conseil de sécurité de l’ONU d’envoyer une mission au Sahara occidental en vue d’accélérer le processus onusien pour le règlement du conflit entre le Front Polisario et le Maroc.

La proposition américaine formulée au cours d’une réunion du Conseil de sécurité tenue mardi, à huis clos sur le Sahara occidental a reçu l’approbation de l’ensemble des membres de cet organe onusien, a indiqué Ahmed Boukhari le représentant du Front Polisario auprès des Nations unies. «Il n’y a eu aucune opposition au Conseil de sécurité à la proposition américaine», a-t-il indiqué .Le Conseil de sécurité avait effectué en 1995 une première mission du genre au Sahara occidental mais l’absence d’un consensus entre ses membres l’avait empêché d’y retourner une deuxième fois.»Étant donné la position de la France au Conseil de sécurité qui veut passer sous silence tout ce qui se passe au Sahara occidental, le Conseil de sécurité n’a pas pu envoyer une deuxième mission», a-t-il ajout…

Sahara occidental : un conflit qui s'éternise

Image
Francisco Peregil 
Traducido por Fausto Giudice
La tension croît entre le Maroc et le Front Polisario sans que l'ONU à parvienne à dénouer la crise 
Cela fait 40 ans que le Front Polisario a proclamé la République arabe sahraouie démocratique (RASD) et 25 depuis le cessez-le-feu signé entre le Maroc et le Front Polisario. Un quart de siècle s'est écoulé depuis que la Mission des Nations Unies pour le référendum au Sahara occidental (MINURSO) a été créée. Et cela fait aussi plus de 40 ans que des dizaines de milliers de familles se sont installées dans le désert algérien dans des conditions déplorables.
Comme dans tout processus éternel, il y a toujours des nouvelles pour tenir le coup face àl'éternité. Le Secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a visité en mars dernier les camps de réfugiés proches de la ville algérienne de Tindouf et a prononcé le mot «occupation». Le Maroc a objecté que Ban n'avait pas respecté l'impartialité de mise. Deux semaines plus tard…

Capture et imagination - Le Maroc s'affole

Image
SAHARA OCCIDENTAL : LA ZAMBIE PUIS L’ÉGYPTE ET LE MAROC S’AFFOLE  Capture et imagination
De notre bureau de Bruxelles, Aziouz Mokhtari
Collectant sur le dossier sahraoui déboires sur déboires, Rabat a «capturé» dans sa folle imagination des soldats... algériens. Attention à la provocation de trop.
Il serait naïf, voire idiot de croire ou de laisser croire que les récentes provocations marocaines (captures de soldats algériens !) sont de la pure invention de bulles médiatiques. Du tout ! Elles s’inscrivent dans une démarche conçue, étudiée et bien huilée. Des laboratoires, des experts, des conseillers et des lobbies tant du palais, du gouvernement Benkirane qu’étrangers y travaillent inlassablement. Avec minutie. Précaution. Les décisions réfléchies et bien réalisées de l’armée algérienne, verrou autour des frontières d’avec le Maroc, la route de la drogue, en définitive et le soutien sans failles de la diplomatie algérienne à la cause sahraouie, font, il est vrai, sortir du bois les fau…

Macky Sall tente de duper l'Algérie pour défendre les intérêts du Maroc et de la France

Image
Le président sénégalais tente de duper l'Algérie dans la but de faire passer son candidat à la présidence de la Commission Africaine dont les élections auront lieu au mois de janvier 2017. 

Le Sénégal mise sur ce poste por mieux défendre la position du Maroc au niveau de l'Union Africaine en donnant plus de poids à certains pays francophones dont les positions sur le Sahara Occidental sont imposées par la France.

En effet, selon un raport confidentiel de la diplomatie marocaine, Rabat s’inquiète du «faible poids sur l’échiquier africain des pays francophones qui composent le socle des soutiens du Maroc et qui se reflète par le niveau de moins en moins important de leur influence sur la scène africaine et au sein de l’UA». Rabat reproche à ce groupe – conduit par Dakar – de «faire montre d’une certaine mollesse, de timidité, voire même d’une certaine indifférence pour défendre ses points de vue». Le rapport met en garde, dans ce sens, contre «la montée en puissance des pays an…

Clôture du 13e festival du cinéma du Sahara Occidental: Les écrans s’éteignent, le cinéma reste

Image
De Dakhla Noureddine Guelil

Les écrans s’éteignent, mais le cinéma reste. Le rideau est tombé samedi soir sur la 13e édition du festival international du cinéma au Sahara Occidental. Dakhla était la capitale de la culture sahraouie en ce dixième mois de l’année 2016. Pour les Sahraouis, octobre est le mois 10.
Les salles de projection n’ont pas de places limités. Les sièges sont des tapis posés sur le sol. Organisé du 12 au 15 octobre à la wilaya de Dakhla aux camps des réfugiés Sahraouis près de Tindouf, ce rendez-vous cinématographique placée sous le signe « Peuple sous occupation » a regroupé 400 participants étrangers avec à l’affiche une cinquantaine de films programmés. Le film Sahraoui « Lejouad » a décroché le « Chameau blanc » premier prix de ce festival. Réalisé par le jeune cinéaste Brahim Chegaf, le film traite de la culture sahraouie. La cinéaste Iranienne a décroché le deuxième prix. Son documentaire « Sonita » a laissé bonne impression.
Rokhsareh Ghaem Maghami a suivi u…

Le combat continue

Image
Après que les festivaliers eurent partagé la réalité et les attentes d’un peuple en lutte, l’heure de la fin a sonné avec une note de tristesse inévitable en sus de tous les échanges humains qui ont eu lieu depuis une semaine
Donc, la treizième édition du festival Fisahara tire à sa fin, mais avant les «au revoir» définitifs, une cérémonie digne des grands événements cinématographiques, teintée d’une légère mélancolie, pour la remise des prix aux meilleures productions cinématographique a eu lieu en présence du Premier ministre sahraoui, Abdelkader Taleb Omar et de plusieurs autres responsables, d’une pléiade d’artistes et de nombreux journalistes ainsi qu’une assistance venue nombreuse . 
Après quelques exhibitions acrobatiques d’une troupe venue d’Espagne qui ont donné la sueur froide et subjugué le public présent, la star du cinéma espagnol Clara Lago, qui a assuré l’animation de cette cérémonie, n’a pas tardé à annoncer la couleur en recevant des enveloppes contenant les noms des…

Le président Sénégalais nargue le Maroc et met en avant le poids de l’Algérie en Afrique

Image
DIA-16 octobre 2016: Le président sénégalais Macky Sall a mis en avant le « poids » de l’Algérie en Afrique, appelant aussi à lever tous les malentendus entre le Sénégal et l’Algérie et se démarque en même temps du Maroc. Le Sénégal qui entretient de bonnes relations avec le Maroc, ne veut en aucun cas que cela se fasse au détriment de l’Algérie.
La déclaration de Macky Sall à la presse était intervenue à l’issue de son entretien avec le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, en marge du sommet extraordinaire de l’Union africaine sur « la sécurité maritime et le développement en Afrique » qui s’est tenu ce samedi à Lomé (Togo).
Le président sénégalais a indiqué avoir abordé avec Sellal plusieurs sujets liés à la coopération et aux relations bilatérales pour « lever les malentendus, car il y en quelque fois entre les deux pays ». « J’ai dit à mon frère et ami Abdelmalek Sellal qu’il y a, par moment, dans les couloirs et dans certaines situations, des malentendus qu’il faut lever », a en…

Sahara occidental : L'Algérie toujours dans la voie de la légalité internationale

Image
Le Sahara occidental dernier bastion du colonialisme en Afrique, a été au cœur des débats de la Quatrième Commission, chargée des questions politiques spéciales et de la colonisation, le 7 octobre dernier alors qu'elle poursuivait son débat sur les questions de décolonisation.
Selon le communiqué émis suite à la sixième session, l'intérêt était vif pour le Sahara occidental, surtout à la lumière des récents développements sur le terrain- l'expulsion du personnel civil de la Mission des Nations-unies pour l'organisation d'un référendum au Sahara occidental (MINURSO) et la demande faite par le Maroc de pouvoir réintégrer l'Union africaine (UA), mais les délégations n'ont pas proposé la même approche pour arriver au règlement de ce différend qui dure depuis plus de 40 ans. Si l'on se réfère au projet de résolution sur la décolonisation du Sahara occidental adopté par consensus le 10 octobre dernier par la Quatrième Commission de l'Assemblée générale de…

Quels éléments de victoire pour des armées occupantes ?

Image
Après chaque réunion sur le conflit israélo-palestinien, il est de coutume qu'après chaque affrontement militaire, il faut interroger dans le sens de savoir qui en est sorti vainqueur et quels faits accomplis vont à nouveau être imposés. On se rappelle que pour ce qui concerne l'Irak et l'Afghanistan, le constat américain était formulé ainsi " nous ne sommes pas en train de gagner la guerre ".
Israël au Liban et en Palestine, les Etats-Unis en Irak et en Afghanistan, les Marocains au Sahara occidental ont-ils perdu face à des mouvements de résistance ? Qui en est sorti vainqueur et peut-il y avoir de victoire décisive ? Israël dit qu'il a gagné la guerre, ou presque. Hamas dit qu'il n'a pas perdu la guerre. Un Etat et un mouvement de résistance se sont affrontés. Sur quels critères faudrait-il fonder la victoire ou la défaite pour un Etat occupant et un mouvement de résistance ? Sur le nombre de victimes à faire dans chaque camp puis à les compar…

La France pointée du doigt

Image
Le camp de réfugiés sahraouis de Dakhla vit au rythme des festivités de la 13e édition du Fisahara, dont le coup d’envoi a été donné mercredi dernier. Celle qui a marqué ces dernières c’est le point de presse animé par le président de la République Sahraouie, Brahim Ghali après avoir assisté à l’ouverture officielle de cet événement cinématographique.
C’est devant un parterre de journalistes, que le Président de la République sahraouie démocratique (RASD), Brahim Ghali, s’est exprimé d’un ton de haute tenue, soulignant, à l’occasion que le long parcours de la cause nationale se renforce inéluctablement de jour en jour. Il a affirmé qu’aucune volonté ne pourra contraindre la volonté du peuple sahraoui à renoncer à ses nobles objectifs, et personne ne décide de son sort. 
Cette position ferme n’est pas dénuée de l’essence même qui fait la grandeur de ce combat, dans la mesure où l’orateur appelle à la paix, à l’entente et à la coexistence. Lors de ce point de presse très remarqué, pour…

Pour la solidarité avec la cause sahraouie

Image
Mehdi Isikioune
La 13e édition du Festival international du cinéma du Sahara Occidental (Fisahara) 2016 a débuté, mercredi soir, dans les camps des réfugiés sahraouis de Dekhla.

Placée sous le thème «Des peuples sous l’occupation», cette édition voit la participation de 400 professionnels, venant de 28 pays à l’instar de l’Algérie, la Mauritanie, la Syrie, l’Espagne, l’Allemagne, l’Iran, le Venezuela, et le Sahara Occidental, pays organisateur. La cérémonie d’ouverture a été marquée par la présence du président de la République arabe sahraouie démocratique (RASD), Brahim Ghali, du secrétaire général au ministère de la culture Sahraouie, Mustapha Mohamed Fadel, du wali de Dekhla ainsi que d’artistes, cinéastes, intellectuels, journalistes et militants des droits de l’homme. Dans son allocution d’ouverture, le secrétaire général au ministère de la culture Sahraouie, Mustapha Mohamed Fadel a estimé que le festival revêtait une grande importance du fait qu’il permettait d’évoquer la cause …

Un document révèle les noms des agents rémunérés par le Makhzen

Image
Des documents secrets du ministère marocain des Affaires étrangères donnent les listes de 29 agents étrangers au service du Makhzen qui les a chargés de «défendre» la thèse de l’occupation coloniale du Sahara Occidental par le Maroc devant la 4e commission de la 69e assemblée générale de l’ONU (septembre 2014). Ces documents constituent une preuve supplémentaire des moyens, pour le moins, malhonnêtes – mensonges et manipulations – mis en œuvre par le Makhzen pour défendre la cause perdue à l’avance de la «marocanité du Sahara Occidental». Les interventions de ces 29 personnes sont totalement dénuées de sincérité comme le montrent ces documents qui contiennent la «feuille de route» qui leur est assignée par le Makhzen. En échange de la prise en charge de leur transport et de leur hébergement à New York, siège des Nations unies, par une agence de voyages payée par le Makhzen, et d’une somme de 2 000 dollars par jour auxquels s’ajoutent 200 dollars de frais pour le transfert de l’aéropo…

Comment l’Algérie finance la propagande en faveur du «Sahara marocain» à l’IMA

Image
A travers la maison d'édition française Le bonhomme de chemin, spécialisée dans les livres pour enfants, le Makhzen bénéficie pratiquement du financement offert par l'Institut du monde arabe (IMA) pour diffuser sa propagande visant à légitimer l’occupation coloniale du Sahara Occidental, comme le montrent nombre d’ouvrages publiés par cette maison d’édition sur le Maroc. Les textes et les cartes des livres consacrés au royaume édités par cette maison d’édition avec l’aide de l’IMA, incluent le territoire du Sahara Occidental dans le Maroc comme s’il lui appartenait alors que pour l'ONU, c’est un territoire non autonome, à décoloniser. L’institut est lui-même financé par les Etats arabes dont l’Algérie qui se retrouve donc, de ce fait, dans la position de bailleur de fonds de la propagande sur la «marocanité» du Sahara Occidental, ce qui est contraire aux efforts de notre pays visant à la décolonisation de ce territoire.
Grâce, en partie, à l’argent de l’Algérie, le Maroc …