Articles

Affichage des articles du septembre, 2016

Les murs sont des peurs

Image
Le candidat républicain Donald Trump a promis un mur. Et sans rire, il a aussi promis qu'il refilerait la facture au Mexique.
Duh!
Les murs n'existent que pour être abattus.
Les murs de Jéricho se seraient effondrés afin d'ouvrir la voie à la première victoire israélite au monde. Le mur d'Hadrien était une fortification qui devait protéger l'Angleterre de l'Écosse et de l'Irlande. Ce mur se fond maintenant dans la nature longeant les frontières. Le mur de Roger Watersétait psychologique et il nous as tous exhorté à le faire tomber. Le mur de Berlin est tombé en novembre 1989, unifiant les deux Allemagnes, un an plus tard.
C'était des jours tout ce qu'il y a de plus heureux.
Un mur est un obstacle, un défi. un affront.
Donald Trump ne promet que des affronts.
Explorons 12 murs actuels sur la planète.
La Ligne de Contrôle (LOC) est le nom donné par l'ONU à la ligne de cessez-le-feu issu de l'accord de Karachi en 1949, scellant l'issue de …

La monarchie est condamnée à disparaître

Image
Nous ne pouvons rien contre les lois de l’histoire. La monarchie, en tant que système de prédation et d’exploitation, est condamnée, qu’on le veuille ou non, à prendre en charge toute la barbarie de l’histoire, les tortures qui remontent du fond des âges, la raison du Makhzen pour justifier toutes les violences, l’esclavagisme comme système de domination ; bref, la monarchie est antihumaniste et s’oppose au progrès humain. Il y a une loi de déshumanisation du Peuple inscrite dans son code génétique en vertu de quoi il n’y a, il ne peut y avoir que la violence, la corruption, la barbarie, la haine, le mensonge, la suffisance pour sauvegarder le système en place. La monarchie n’a pu se maintenir que parce qu’elle a su bâtir un rapport de force basé sur une relation dichotomique avec le Peuple : la monarchie toute puissante et le Peuple maintenu dans la misère culturelle et économique. La monarchie repose encore aujourd’hui sur cette hiérarchisation grossière de la société, mais vigoure…

Les accords agricole et de pêche tombent à l'eau

Image
Elisee Touchard, Septembre 27, 2016

Melchior Wathelet, visage angélique et avocat général de la Cour européenne de justice, prononce une sentence lourde de conséquences pour le Maroc: "le Sahara occidentalne fait pas partie du Maroc" et de ce fait, "ni l'Accord d'association UE-Maroc ni l'Accord de libéralisation ne lui sont applicables". D'un mot, tombent à l'eau les accords agricole et de pêche signés entre Bruxelles et Rabat et englobant le Sahara occidental. L'avocat général, naguère homme politique de premier plan dans son pays la Belgique et, aujourd'hui, porte-parole de la plus haute juridiction de l'Union européenne, va plus loin dans son énoncé des motifs en relevant que l'Union européenne et ses Etats membres "n'ont jamais reconnu que le Sahara occidental fait partie du Maroc ou relève de sa souveraineté".
Commentant un des cas de figure envisagé par l'avocat général de la CJUE dans son avis formulé ma…

Le Maroc et la RASD siègeront de plsin droit au sein de l'UA sans qu'il ne soit possible pour l'un d'exclure l'autre

Image
par Maître Takioullah Eidda
Après l’échec de sa dernière tentative lors du dernier sommet de l’Union africaine de Kigali, le Maroc a formellement déposée, le 23 septembre 2016, une demande d’adhésion auprès de la Présidente de la Commission de l’Union Africaine.
À l’analyse de "l’Acte constitutif de l’Union Africaine", la RASD ne peut s’opposer à cette demande d’adhésion, puisque celle-ci est accordée à la majorité simple des États, nombre qui est déjà acquis pour Maroc.
En revanche, l’adhésion du Maroc ne peut en aucun cas exclure la RASD de l’Union Africaine, puisque nulle part dans l’Acte constitutif il n’est fait mention de l’exclusion d’un État membre de l’UA.
En effet, aux termes de cet Acte constitutif, il n’y a que deux possibilités: le départ volontaire d’un État, selon l’article 31, ou la suspension d’un État dans le cas d’une prise de pouvoir par «des moyens anticonstitutionnels (Coup d’État)», selon l’article 30.
Le Maroc a donc choisi de siéger aux côtés de la R…

Reconnaissance implicite de la RASD par le Maroc

Image
RECONNAISSANCE IMPLICITE DU SAHARA OCCIDENTAL PAR LE MAROC
Le Maroc est coutumier du fait. Il eut la même attitude s’agissant de la Mauritanie qu’il reconnut tacitement avant de le faire officiellement le 29 janvier 1970 en établissant des relations diplomatiques entre eux et en échangeant des ambassadeurs. C’est par des touches similaires à celle d’adhérer à l’Union africaine, alors que le Front Polisario en fait toujours partie, que le Maroc a généralement fait connaître ses changements de position.
En effet, dans le sillage du Traité d’Ifrane (Janvier 1969) par lequel Rabat renonçait à ses revendications sur des terres algériennes, le Maroc supprimait en novembre 1969 le « ministère de Mauritanie et du Sahara » pour montrer sa bonne volonté de régler les problèmes de frontières avec ses voisins.
L’amélioration sensible des relations entre l’Algérie et le Maroc – celles-ci avaient atteint l’euphorie entre 1972 et 1974 – avait très largement permis la reconnaissance de la Mauritanie…

Référendum au Sahara occidental : L’Onu appelée à le tenir, l’année prochaine

Image
L’organisation d’un référendum d’autodétermination du peuple sahraoui est l’unique solution démocratique conforme à la légalité internationale, pour mettre fin à la colonisation marocaine du Sahara occidental.
C’est ce qui a été mis en avant par les participants, à la conférence tenue au siège du Conseil des Droits de l’Homme des Nations unies (Onu) à, Genève, mercredi dernier, organisée à l’initiative de membres d’associations de soutien à la cause sahraouie, pour ne citer que ceux venus de Suisse, d’Espagne, d’Italie, de France et des Etats-Unis.
Le système colonial marocain au Sahara occidental ne cessant d’être outre acculé, car étant en violation du droit international et de surcroît des droits de l’Homme, il ne cesse d’être rappelé à l’ordre, par l’opinion internationale et les espaces politico-diplomatiques, ainsi que des instances juridiques, dont celle de l’Union européenne (UE). Si lors de la conférence de Genève, les participants ont souligné, la solution incontournable au …

Amar Belani, Ambassadeur d’Algérie à Bruxelles, répond aux fanfaronnades et aux mensonges du Makhzen

Image
Acculé par le dernier sommet des Non-alignés et par l’Union européenne, le Maroc tente désespérément de s’attribuer des « victoires imaginaires » relatives à la question du Sahara occidental, dernière colonie, selon l’Onu. Fin connaisseur du dossier, Amar Belani réfute les mensonges véhiculés par les représentants du Makhzen et remets les pendules à l’heure.
Afrique Asie - Selon la presse officielle marocaine, l’Ambassadeur du Maroc, Omar Hilale, a "croisé le fer et recadré fermement" de hauts responsables algériens lors du sommet des Non-alignés qui vient d’achever ses travaux sur l’île vénézuélienne de Margarita. Qu’en est-il réellement ?
Amar Belani :Ecoutez, les sorties burlesques de ce Monsieur sont une parfaite illustration de la fable de la grenouille qui veut se faire aussi grosse que le bœuf, une plaisante allégorie sur le ridicule de la vanité narcissique. Il tente désespérément, à coups de pseudo "faits d’arme" dérisoires, de faire accroire à une bilat…

Sahara Occidental : L'ONU appelle à l'augmentation des aides

Image
Nassim Mecheri

Le Haut-Commissariat des Nations Unies aux Réfugiés (HCR), le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF), le Programme Alimentaire Mondial (PAM) et l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) ont tenu une séance d’information des donateurs autour de la situation humanitaire des réfugiés sahraouis en direction de la communauté internationale et diplomatique hier, à Alger, où il a été souligné la nécessité d’accroître le financement de la communauté internationale en faveur de l’assistance humanitaire afin que les Sahraouis ne deviennent pas un peuple oublié.
Lors de la réunion, les représentants des agences onusiennes, ainsi que des représentants d’ONG actives dans les camps, ont fait le point sur la situation humanitaire des réfugiés sahraouis. 
La communauté humanitaire a abordé le sort des réfugiés sahraouis, qui sont exposés à un climat rude et à des conditions de vie difficiles qui limitent les possibilités d’autosuffisance.
Un des effets de la crise prolongée es…

L’ambassadeur du Maroc quitte Alger sur la pointe des pieds !

Image
Par Rafik Benasseur

Cela confirme véritablement la température des relations entre Alger et Rabat, caractérisées par une tension quasi permanente, alimentée par le makhzen pour qui tous les maux du royaume viendraient d’Algérie. Signe de cette glaciation, l’ambassadeur du royaume du Maroc à Alger a quitté Alger, jeudi dernier presque sur la pointe des pieds, au terme de sa mandature.
Abdallah Belkziz, puisque c’est de lui qu’il s’agit, s’était en effet distingué par des rapports acidulés contre les responsables algériens et même les journalistes. Dans un note confidentielle éventée, qu’il a envoyé au ministère des Affaires étrangères de son pays, il usé de mots très durs pour qualifier certains responsables algériens notamment l’actuel ambassadeur à Bruxelles, et ancien porte parole du MAE, Amar Belani.
Même les journalistes n’ont pas trouvé grâce à ses yeux, en qualifiant certains d’entre eux, qu’il a cité nommément de «plumitifs», de «scribouillards» et autres noms oiseaux. Durant s…

Paris: Présence marquante de la cause sahraouie au Forum de Paris.

Image
Au cours des différentes activités entamées au Forum des Associations Parisiennes tenu le 17 September dernier à Paris, la cause sahraouie a marqué sa présence à travers des exposés et débats sur le Sahara Occidental organisé par CARASO, le Comité d'Action et de Réflexion pour l'Avenir du Sahara Occidental. 
Un atelier s'est organisé sur le Sahara Occidental et a été animé par Najem Sidi, militant sahraoui et président de cette organisation, et dans lequel il a évoqué les derniers développements de la cause sahraouie, notamment les violations graves des droits de l'homme, le pillage illégale des ressources naturelles et les manœuvres dilatoires marocaine pour empêcher la tenue d'un référendum d'autodétermination au profit du peuple sahraoui. Najem Sidi a fait rappel de l'historique du conflit encore persistant au Sahara Occidental et le droit inaliénable des sahraouis à disposer d'eux-mêmes conformément au droit internationale. 
Devant un parterre de j…

Lamamra appelle au soutien de la cause des territoires non autonomes

Image
L’Algérie, membre fondateur du Mouvement des non-alignés, a tenu par la voix de son ministre d'Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra, à rappeler l'apport historique du non-alignement à l'émancipation de la majorité de ses pays membres de la colonisation, et rendu hommage au président Hugo Chavez, continuateur de l'œuvre des pères fondateurs du Mouvement, ainsi qu'au rôle des pays d'Amérique Latine qui ont ouvert de nouvelles perspectives au non-alignement après la guerre froide.
L’Algérie, membre fondateur du Mouvement des non-alignés, a tenu par la voix de son ministre d'Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra, à rappeler l'apport historique du non-alignement à l'émancipation de la majorité de ses pays membres de la colonisation, et rendu hommage au président Hugo Chavez, continuateur de l'œuvre des pères fondateurs du Mouvement, ainsi q…

La monarchie cause la mort du peuple

Image
La monarchie ne s’est jamais donné pour but à atteindre : le bien-être du peuple marocain ; ce qui lui importe depuis son arrivée au pouvoir c’est sa pérennité. L’objectif de la dynastie Alaouite dès son avènement en 1631 est clair : régner ad vitam æternam. Moulay Ismail, sultan du Maroc de 1672 à 1727, déclara : « Si Dieu m’a donné le royaume, personne ne peut me l’ôter». C’est ce que réaffirmera Hassan II avec plus d’acuité et de résonnance lorsqu’il déclare : « Mon pays m’appartient », ou encore lorsqu’il déclara : « J’ai passé la plus grande partie de mon règne à essayer de réduire le nombre d’aléas qui pèsent sur la royauté. » En d’autres termes, le dernier monarque n’a eu pour seul et unique but que de consolider la monarchie afin qu’elle dure dans le temps et qu’elle ne soit à jamais remise en question. Où est donc l’intérêt du Peuple, si cher à la sa « majesté », uniquement dans sa bouche dans le sens figuré comme dans le sens propre. Le Peuple n’est considéré du point de v…

Rabat faite échec et mat

Image
La Cour européenne de justice décide que le Sahara occidental ne fait pas partie du territoire du Maroc : Rabat faite échec et mat
La Cour européenne de justice décide que le Sahara occidental ne fait pas partie du territoire du Maroc : Rabat faite échec et mat
L’avocat général de la Cour européenne de justice a estimé, dans des conclusions rendues mardi, que l’accord commercial portant sur les produits agricoles entre le Maroc et l’Union européenne (UE) ne s’applique pas au Sahara occidental, même si le recours du Front Polisario doit être rejeté. » (…) le Sahara occidental ne fait pas partie du territoire du Maroc et que, partant, contrairement à ce qui a été constaté par le Tribunal, ni l’accord d’association UE-Maroc ni l’accord de libéralisation ne lui sont applicables « , a-t-il écrit dans ses conclusions rendues ce mardi. Dans sa recommandation à la Cour qui doit rendre son verdict ultérieurement, l’avocat général de la CJUE a souligné que ni l’UE, ni aucun de ses Etats membre…

Le phosphate du sang d'Hillary Clinton

Image
Stephen Zunes

La candidate à la présidence américaine doit rompre les relations entre sa Fondation et le Maroc et renoncer à son financement par l’Office chérifien des phosphates, en respect des lois internationales. Pendant plus d’un demi siècle, une série de résolutions de l’ONU et de décisions de la Cour internationale de Justice ont confirmé les droits des habitants de pays soumis au colonialisme ou à une occupation militaire étrangère. Entre autres, le droit de « disposer librement des richesses et ressources naturelles » qui « doit être basé sur les principes d’égalité et sur le droit des peuples et des nations à l’auto-détermination ». Dès 1962, les Nations unies ont établi que le « droit des peuples et des nations à une souveraineté permanente sur leurs richesses et ressources naturelles doit être exercé dans l’intérêt de leur développement national et du bien-être du peuple du pays concerné », ajoutant que « la violation des droits des pays et des nations à la souveraineté sur l…