Articles

Affichage des articles du avril, 2016

Sahara occidental : l'Algérie se félicite de l'engagement de l'ONU pour un règlement basé sur l'autodétermination des Sahraouis

Image
ALGER- L'Algérie s'est félicitée samedi de l'engagement "renouvelé" des Nations unies pour un règlement politique juste, durable et mutuellement acceptable qui pourvoit à l'autodétermination du peuple du Sahara occidental, indique un communiqué du ministère des Affaires étrangères.
"L'Algérie prend note de la résolution 2285 (2016) du Conseil de Sécurité des Nations Unies sur le Sahara occidental qui s'inscrit globalement dans la cohérence des doctrines de l'Organisation universelle en matière de décolonisation et en ce qui concerne ses opérations de maintien de la paix, tout en enregistrant avec respect les motivations des cinq pays qui n'ont pas accordé leurs suffrages à ce texte", lit-on dans le communiqué rendu public suite à l'adoption par le Conseil de sécurité d'une résolution dans laquelle il a prorogé le mandat de la Minurso jusqu'au 30 avril 2017.
"L'Algérie accueille en particulier avec satisfaction l…

Les soutiens du Maroc n'auront servi à rien

Image
Sahara occidental : Le mandat de la Minurso prorogé jusqu’en 2017
Les soutiens de l’allié traditionnel du Maroc, la France, de l’ancienne force coloniale l’Espagne ou du Sénégal, n’auront finalement servi à rien. Le roi Mohammed VI, ses ministres, ses serviteurs, ses lobbys et son makhzen se souviendront longtemps de cette journée du 29 avril 2015 puisque le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté hier, vendredi, la résolution 2285 (2016) par laquelle il proroge jusqu’au 30 avril 2017 le mandat de la Mission des Nations unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara Occidental (Minurso).

La France, le Sénégal et l'Espagne ont notamment été très actifs pour convaincre les pays membres du Conseil de sécurité de ramener le délai de rétablissement de la Minurso à 90 jours au lieu des 60 jours initialement proposés.
En votant cette résolution, le Conseil de sécurité demande le rétablissement de la Minurso, dont la composante civile et politique a été récemment expulsée par le Mar…

Un combat juste

Image
Quoi qu’il advienne, la cause sahraouie a déjà enregistré ces derniers mois, ses plus belles victoires diplomatiques et mis le monde devant ses responsabilités pour en terminer avec une colonisation qui dure depuis plus de 40 ans. Et même si le projet américain de résolution sur le Sahara occidental, exigeant au Maroc de rétablir dans l’immédiat le mandat de la Minurso, a été modifié mercredi sous la pression de la France qui a réduit sa valeur et enlevé son «caractère d’urgence», il n’en demeure pas moins que les soutiens du Maroc se rétrécissent comme une peau de chameau.
Désormais, les Américains se rangent sur les mêmes positions que celles du secrétaire général de l’ONU Ban Ki-Moon. Et le seul fait que les Américains aient dans leur première mouture, exigé que soit accordé au chef de l’ONU 60 jours (deux mois) pour informer le Conseil de sécurité si la Minurso fonctionnait pleinement à cette date, avant de le revoir à 120 jours sur insistance de la France, prouve que les lignes …

Le Maroc perd la bataille face à Ban Ki-moon

Image
Sahara occidental : Le Maroc perd la bataille au Conseil de sécurité

Le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté, hier, la résolution présentée par les États-Unis sur le Sahara occidental. L’Uruguay et le Venezuela ont voté contre, réclament un texte plus dur contre le Maroc. Ces deux pays se sont plaints du rôle néfaste joué par la France au sein du groupe des amis du Sahara. La Russie, l’Angola et la Nouvelle-Zélande se sont abstenus.
Malgré les pressions exercées par la France, le projet initial présenté par les États-Unis n’a pas subi d’importantes modifications. Le projet de résolution insiste toujours sur la nécessite urgente pour la Minurso de retrouver sa capacité à fonctionner pleinement. Il n’accorde que trois mois au Maroc pour répondre à cette interpellation de restauration de la Mission des Nations unies dans son mandat originel et intégral, « c’est-à-dire y compris le retour de toute la composante civile et politique qui a été expulsée par le Maroc », précise notre source.

Renouvellement de la MINURSO, une étape importante pour le Sahara occidental [en]

Image
Remarques à la presse de François Delattre, Représentant permanent de la France auprès des Nations Unies

Le texte qui nous est soumis ce matin est un texte important qui doit permettre le renouvellement du mandat de la MINURSO pour un an dans l’intégralité de ses fonctions.
Ce n’est pas le bout du chemin bien sûr. Mais c’est une étape importante et qui était nécessaire pour avancer de manière constructive afin de permettre la pleine mise en œuvre du mandat de la Mission et le retour à sa pleine fonctionnalité.
In English :
The text before us this morning will allow the renewal of the MINURSO’s mandate for one year in all its functions.
It’s not the end of the road. But it’s a very important step that was necessary in order to move in a constructive way for the full implementation of the Mission’s mandate and the return to its full functionality.
Question : Vous pensez qu’il y aura un vote à l’unanimité ?
Ça ce n’est pas à moi de le dire bien sûr. Mais encore une fois, le texte que le …

Sahara occidental: un Conseil de sécurité divisé proroge d’un an le mandat de la MINURSO

Image
Le Conseil de sécurité a, ce matin, prorogé le mandat de la Mission des Nations Unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental (MINURSO) jusqu’au 3 avril 2017, soulignant l’urgence « qu’elle puisse de nouveau exercer pleinement ses fonctions ».
La résolution 2285 (2016), qui a été adoptée par une voix pour, 2 voix contre (Uruguay et Venezuela) et 3 abstentions (Chine, Fédération de Russie et Nouvelle-Zélande), prie le Secrétaire général de faire savoir au Conseil, dans les 90 jours, si la MINURSO peut de nouveau exercer pleinement son mandat, un délai que les deux opposants au texte ont jugé beaucoup trop long.
Dans le cas où la Mission ne serait pas en mesure de s’acquitter de son mandat, le Conseil « entend examiner les meilleurs moyens de parvenir à cet objectif ». 
Aux termes de ce texte, présenté par la délégation des États-Unis, le Conseil de sécurité demande aux parties de poursuivre les négociations sous les auspices du Secrétaire général, « en vue de parvenir…

Sahara occidental : la Mauritanie soutient les efforts des Nations unies pour un règlement du conflit

Image
La Mauritanie soutient les efforts des Nations unies pour un règlement politique du conflit du Sahara occidental qui pourvoie à l'autodétermination du peuple sahraoui, a affirmé jeudi l’ambassadeur de ce pays à Bruxelles, Abdallahi Bah Nagi Kebd. «Depuis 1979, date à laquelle la Mauritanie est sortie du conflit, nous appuyons tous les efforts des Nations unies», a déclaré l'ambassadeur lors d’un échange de vues sur les relations UE-Mauritanie organisé par la Délégation pour les relations avec les pays du Maghreb et l’Union du Maghreb arabe (DMAG) au Parlement européen. 
«(…) depuis la mise en place de la Minurso et le processus qui devait conduire à l’autodétermination, nous appuyons les efforts des Nations unies dans ce sens et dans le sens de toute solution qui sortirait des négociations directes entre les parties (au conflit) engagées depuis quelques années», a-t-il souligné, faisant remarquer que son pays entretient de «bons rapports avec la République arabe sahraouie et …

UE: Nouveau camouflet pour Rabat

Image
BRUXELLES - La Commission européenne a rejeté une nouvelle fois les allégations mensongères sur le détournement de l’aide humanitaire destinée aux réfugiés sahraouis et la surestimation de leur nombre dans le calcul de l'aide financière fournie par l'Union européenne (UE).
‘‘Il n’appartient pas à l’Union européenne d’effectuer un recensement des réfugiés’‘, a écrit le Commissaire européen chargé de l'aide humanitaire et de la gestion des crises, Christos Stylianides dans sa réponse à l’eurodéputé Hugues Bayet, connu pour ses liens étroits avec le Maroc.
Selon le Commissaire européen, ‘‘cette question doit être examinée dans le cadre du processus conduit par les Nations unies’‘, assurant que ‘‘l’UE s’abstiendra de toute action qui pourrait compromettre ce processus, mais continue à encourager les parties à rechercher une solution négociée au conflit’‘.
M. Stylianides a réitéré, à l’occasion, le ‘‘soutien sans réserve’‘ de l’UE aux ‘‘efforts déployés par le Secrétaire génér…

Une reprise des hostilités possible entre le Front Polisario et le Maroc

Image
Une reprise de la guerre dans les territoires du Sahara occidental occupés par le Maroc est possible si le Conseil de sécurité de l’ONU ne se décidait pas sur un calendrier pour un référendum sur l’autodétermination, a prévenu, hier en Espagne un haut responsable du Front Polisario, rapporte le journal britannique Daily Mail.
Bachir Mustafa Sayed, ministre conseiller du Secrétaire général du Front Polisario Mohamed Abdelaziz, a déclaré que la restauration de la Minurso ne suffirait pas à résoudre le conflit, et qu’un calendrier pour un référendum sur l’autodétermination devrait être établi pour de bon. La mission onusienne a pris fin en mars 2016, après que le Maroc ait ordonné l’expulsion de 84 de ses membres suite aux propos de Ban Ki-moon, jugés scandaleux par le Maroc, qui avait qualifié «d’occupation» le statut du Sahara occidental.
Lors d’un rapport publié la semaine dernière sur la situation au Sahara occidental, le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-Moon, a appelé le Conseil …

Tentative avortée d’empêcher l’UA de s’exprimer : le Conseil de sécurité assomme le Makhzen

Image
Malgré les vaines tentatives du Maroc d’empêcher l’Union africaine de s’exprimer sur le dossier sahraoui à l’ONU, l’organisation africaine a fait entendre sa voix par le biais de son envoyé spécial à New York, Joaquim Chissano. Ce dernier a transmis aux membres du Conseil de sécurité de l’ONU une lettre de l’UA à l’organisation onusienne dans laquelle elle dénonce la signature par le Maroc d’accords avec d'autres Etats, en incluant le territoire du Sahara Occidental, bien que le conflit n’ait pas encore été résolu. L’Union africaine a, d’ailleurs, félicité la Cour de justice de l'Union européenne pour sa récente décision rendue le 10 décembre 2015, annulant l'accord de commerce des produits agricoles et de la pêche, conclu en mars 2012, entre le royaume du Maroc et l'UE. Elle appelle «tous les Etats concernés» à respecter la décision de la Cour et à «s'abstenir de conclure tout accord qui serait contraire à la souveraineté permanente du peuple sahraoui sur ses res…

Journée décisive à l’ONU

Image
La tension n’a jamais été aussi vive entre le Maroc et le Sahara occidental. L’hostilité de Mohammed VI à toutes négociations en faveur d’un référendum d’autodétermination a mis le Front Polisario sur la défensive au point où il évoque à présent la possibilité d’une rupture du cessez-le-feu si l’Onu ne parvient pas à débloquer la situation. A New York la dernière carte se joue aujourd’hui avant l’adoption de la résolution finale qui fait suite au rapport alarmant de Ban Ki-moon. L’avant-projet de cette résolution est connu depuis hier. Pour l’instant, le texte fait preuve d’une fermeté jamais égalée à l’égard du Maroc. La décision finale sera prise ce week-end par le Conseil de sécurité.
Abla Chérif - Alger (Le Soir) - L’avant-projet du texte est donc déjà connu, son ton tranche avec le contenu des autres résolutions et appelle en tout premier lieu à un «retour urgent» des éléments de la Minurso (Mission des Nations-Unies pour le référendum au Sahara occidental). 83 membres de cette m…

Perspectives de solution compromises

Image
Sofiane Idjissa
Le roi du Maroc a engagé son trône sur la question du Sahara Occidental. Aussi se cacherait-il derrière des manœuvres dilatoires pour empêcher la tenue d'un référendum dans le cas où il percevrait que les rapports d'opinion ne seraient pas en faveur de sa politique actuelle.
Dans le cas hautement improbable où le Conseil de sécurité imposerait un référendum d'autodétermination et dans le cas aussi où celui-ci rejetterait la marocanité du Sahara, il est certain que le roi ne s'opposera pas aux implications des résultats du scrutin.
Le Front Polisario également ne reviendra jamais sur son objectif d'obtenir par voie référendaire ou d'arracher par la force son droit à l'autodétermination. Quant à l'Algérie, il lui est impossible de marchander ses principes. Voilà donc tous les ingrédients réunis pour la reprise des hostilités entre le Polisario et le Maroc.
Certainement, le Maroc s'y attendrait-il et a-t-il dû prendre les mesures nécess…

Sahara occidental: consultations au Conseil de sécurité sur fond de crise autour de la Minurso

Image
WASHINGTON - Le Conseil de sécurité des Nations Unies entamera dans quelques heures ses consultations sur le Sahara occidental, qui se tiennent cette année dans un contexte marqué par les tensions provoquées par le Maroc pour saper le processus onusien.
A l’ordre du jour de cette réunion, qui se tient à huis clos, figure l’examen du rapport du secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon sur le Sahara occidental et le rétablissement de la Minurso dans la plénitude de son mandat, après les mesures de rétorsion prises par Rabat contre cette mission onusienne.
Le rapport qui va servir de base de discussions au renouvellement du mandat de la Minurso sera présenté par Herve Ladsous, le secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix et par Christopher Ross, l’envoyé personnel de Ban Ki moon pour le Sahara occidental. L’adoption de la résolution sur la Minurso est prévue quant à elle jeudi.
Les Etats-Unis ont présenté un projet de résolution qui exige "le rétablissement im…

Dans les camps sahraouis

Image
Questions à Alice Corbet, chargée de recherches CNRS à Les Afriques dans le Monde (LAM), Sciences-Po Bordeaux et spécialiste des camps de réfugiés.
Pourquoi existe-t-il aujourd’hui autant de camps dans le Sahara occidental ?
Les camps sahraouis se situent au Sud-Ouest de l’Algérie. Ils sont issus du conflit qui oppose le Maroc au Front Polisario au sujet du territoire du Sahara Occidental (ex-Sahara espagnol). Depuis 1975, les Sahraouis qui ne reconnaissaient pas l’autorité marocaine –le Maroc ayant envahi le territoire avec la Marche verte, lors de la décolonisation espagnole– s’identifièrent à la lutte du Front Polisario et allèrent se réfugier en Algérie, dans une zone très aride nommée Hamada de Tindouf. C’est là que fut promulguée la République Arabe Sahraouie Démocratique (RASD), une république en exercice dans les camps bien qu’en exil. C’est une particularité des camps Sahraouis, qui dessinent dans l’espace une zone certes située en Algérie, mais sous administration du Front Po…