Articles

Affichage des articles du mai, 2015

Sahara occidental : le Premier ministre dans le désert

Image
En tant que Premier ministre de la République arabe sahraouie démocratique, Abdelkader Taleb Omar est, dans les faits, le Premier ministre d’un camp de réfugiés TINDOUF, Algérie – Abdelkader Taleb Omar est à la tête d’un gouvernement on ne peut plus singulier. En tant que Premier ministre de la République arabe sahraouie démocratique (RASD), il est, dans les faits, le Premier ministre d’un camp de réfugiés. La RASD est le gouvernement en exil du Sahara occidental, un immense territoire au nord-ouest de l’Afrique qui est occupé par le Maroc depuis près de quarante ans. Il mène ses activités depuis Rabouni, le centre administratif d’un groupe de camps de réfugiés situés dans le Sahara algérien, où vit une part importante de la population autochtone du Sahara occidental depuis l’invasion marocaine du territoire en 1975.
J’ai rencontré Abdelkader Taleb Omar dans un petit bâtiment semi-officiel et presque désert en bordure du camp de réfugiés sahraouis le plus isolé. Le bâtiment en lui-mêm…

Le roi des putes et des pédés marocains, le plus riche de l'Afrique (Forbes)

Image
Alors que les écoles du Maroc sont classées parmi les pires au monde, selon l’organisation de coopération et de développement économique (OCDE), Mohammed VI a été classé par la revue Forbes comme le plus riche des rois d'Afrique.
En effet, alors que según le rapport produit par l'OCDE sur la qualité des écoles par pays dans le monde, le Maroc s’est classé 73e sur une liste de 76 pays objets d’évaluation, l’hebdomadaire américain Forbes a publié son classement des cinq rois les plus riches d’Afrique. Avec une fortune estimée à plus de deux milliards de dollars, Mohammed VI figure en tête de ce classement.
Un pactole dont l’origine reste à vérifier et essentiellement tiré des investissements. Selon cet hebdomadaire américain, la fortune du souverain du Maroc « provient de son contrôle sur la Société nationale d’investissement (SNI) ».
Les actifs de la SNI sont estimés à plus de 10 milliards de dollars. La holding détient 48% d’Attijariwafa, la plus grande banque marocaine, et e…

Algérie-Maroc et la solution au Sahara occidental: Messahel rejette l’idée d’une médiation internationale

Image
Bien que chacun défende une approche différente de l’autre sur le dossier du Sahara occidental, l’Algérie et le Maroc n’ont besoin d’aucune médiation internationale.



C’est le ministre délégué chargé des Affaires maghrébines et africaines qui le dit. Abdelkader Messahel estime que les deux pays ne connaissent aucun différend qui nécessite une médiation internationale. « Il n’existe ni différend ni médiation » entre l’Algérie et le Maroc, a souligné, hier, M. Messahel en marge d’une journée d’étude au Conseil de la nation sur « l’approche algérienne en matière de lutte antiterroriste ». Sa déclaration venait en réponse à une question sur la volonté de certains pays de jouer le rôle de médiateurs entre les deux voisins concernant la question du Sahara occidental.
Il ajoute : « Le dossier du Sahara occidental est traité dans le cadre des Nations unies et nous souhaitons qu’il soit résolu dans les plus brefs délais ». Façon d’expliquer que l’Algérie n’est pas une partie de la crise, mais …