Le Grand angle diplo : La France coincée entre Maroc et Algérie

La diplomatie française est embarrassée par le nouveau coup de froid qui este venu s’abattre sur sa relation avec le Maroc et qui gèle en partie la coopération cruciale dans le domaine de la lutte anti-terroriste. Mais vouloir apaiser le conflit risque d’être mal compris par l’Algérie dont les relations avec le Maroc qui n’ont jamais été si mauvaises. 

Qu’il semble loin le temps des retrouvailles entre un président socialiste et le royaume du Maroc. Au printemps 2013, François Hollande avait été invité à Rabat. Le roi l’avait invité `un dîner de famille et on avait l’impression au lendemain de l’intervention française au Mali que la France disposait de’un solide allié dans cette région pour lutter contre le djihadisme. 

Deux ans plus tard, la relation est devenue exécrable, notamment depuis qu’un juge française veut entendre le patron des services secrets marocains pour une plainte déposée en France par des marocains se disant victimes de torture. Le résultat fut immédiat : arrêt de la coopération judiciaire entre les deux pays avec tout ce qui en découle dans la relation entre les services de sécurité des deux pays. 

La séparation des pouvoirs en France et la susceptibilité du Maroc dès lors qu’on s’intéresse tout près au travail de sa police fait que le fossé semble difficile à comprendre.

Naturellement, l’Algérie regarde tout cela avec intérêt. La relation avec le Maroc étant compliqué par le dossier du Sahara Occidental, dossier très épineux depuis des décennies, et l’Algérie et le Maroc partagent une jalousie ou même une rivalité sur la relation avec la France. En dehors des incidents des frontières entre les deux pays comme au mois d’octobre dernier, l’Algérie est en rivalité avec le Maroc au sujet du Mali. Chacun des deux gouvernements essaie de faire valoir son expérience et la qualité de ses renseignements acquis surplace pour jouer le médiateur entre les factions du Nord du Mali et le pouvoir central à Bamako.

Alors que le roi du Maroc, lui-même s’est rendu surplace, de leur côté les services et les diplomates algériens, ont abrité à Alger des discussions prometteuses même si elles n’ont pas encore abouti. Or à Paris on aimerait bien que ce dossier avance afin de contribuer à une meilleure stabilité du Mali et pouvoir se concentrer exclusivement à la lutte contre les djihadistes aux frontières algériennes et nigériennes. 

En attendant, la France poursuit sa normalisation progressive avec l’Algérie à la grande satisfaction d’Alger qui se sent désormais incontournable. On a longtemps dit que la relation entre la France et le Maroc était plus facile, plus harmonieuse parce qu’il n’y avait pas les mêmes enjeux de mémoire mais il ne faudrait pas qu’à cause d’un incident de parcours la brouille vire à la méfiance parce que par les temps qui courent ce ne serait profitable à personne. 






Le Grand angle diplo : La France coincée entre... por lejdd http://www.dailymotion.com/video/x2fgvrd_le-grand-angle-diplo-la-france-coincee-entre-maroc-et-algerie_news?start=0

Posts les plus consultés de ce blog

Des sénégalaises esclaves en Arabie Saoudite

Sahara Occidental : Voilà pourquoi le Maroc ne veut pas lâcher prise

Visite d’un dignitaire sioniste au Maroc