Articles

Affichage des articles du août, 2014

Racisme à Tanger ( Maroc ) : Un Sénégalais sauvagement tué -Vidéo

Image
Africa24monde | negronews.fr 
Un Sénégalais a été tué et plusieurs personnes blessées dans la nuit de vendredi à samedi dans de nouveaux affrontements entre migrants africains et résidents marocains d’un quartier de Tanger, dans le nord du Maroc, ont annoncé la préfecture et une ONG. 
La victime sénégalaise répondant au non de Charles, a été atrocement égorgée par les voyous. 
Une personne a trouvé la mort et 14 autres ont été blessées dans un « accrochage » entre « habitants du quartier » d’un côté et « candidats à l’émigration clandestine » de l’autre, a annoncé la préfecture de Tanger, selon laquelle les deux groupes se sont affrontés par « jets de pierres ». 
« Curieusement, pendant les sept tours d’horloge qu’a duré la bataille, aucune force militaire, policière ou de gendarmerie n’a été aperçue. Et pourtant, non loin de là, logent les services de la Police » indique une source du site Dakaractu. 
C’est d’ailleurs pourquoi, certains ont vite fait de crier à la complicité entre l…

Sur l’instrumentalisation de l’histoire au Maroc

Image
L’histoire du Maroc est manipulée dans ses moindres détails pour justifier la légitimité du pouvoir en place (classé 119eme au passage, régime autoritaire selon http://en.wikipedia.org/wiki/Democracy_Index). Nous élèves du système marocain avons appris au collège les glorieuses vies de Mohammed 5 et de Hassan 2 (avec des notes et des examens dessus), on nous a fait croire que le Maroc a 1200 ans d’existence, et que avant Idriss 1er, il n’y avait que des tribus sauvages. Même l’islam au Maroc, ce n’est pas Idriss 1er qui fût le premier à le ramener dans notre pays, mais o9ba ibno nafi3 100 ans avant, mais lui n’étant pas d’intérêt pour le pouvoir actuel, on ne juge pas necessaire de savoir de qui il s’agit. De plus, les idrissides n’ont jamais regné sur tout le maroc (actuel) puisqu’il y avait les deux autres royaumes de berghwata (region de tamesna entre Salé et Safi), et le royaume de Nekor (RIF).
Même pendant les temps modernes, les alaouites n’ont jamais vraiment régné sur tout le…

Le Maroc, ennemi des africains : Nouvelle attaque contre les subsahariens à Tanger

Image
Le Maroc est payé par l’Union Européenne pour contenir et réprimer les immigrés africains qui tentent de rejoindre l’Europe à travers ce pays. En espèces et avec le silence sur ses violations des droits de l’homme au Maroc et au Sahara Occidental.
Souvent dénoncé par Human Rights Watch et Amnesty International, le gouvernement n’ose plus s’en prendre aux immigrés subsahariens. Dans ce cas, il incite la population civile marocaine à les attaquer. Des attaques racistes qui se sont souvent soldés par la mort de quelques africains.
Vendredi, un sénégalais est mort égorgé avec une machette lors d’une attaque d’un groupe de marocains contre des subsahariens dans le quartier de Boukhalef, à Tanger. L’attaque a eu lieu après la sortie de la prière du vendredi au cris de « vendredi de sang et de jihad ». 
La police, malgré son poste a tardé à se présenter. Lors de son arrivée, les policiers se sont jetés à coup de matraques sur les immigrés africains.

Najat Belkacem, l’espionne du roi qui se rêve à l’Elysée

Image
Voilà ce qu’écrivait il y a deux ans le site Notre famille.com sur Najat Belkacem, la jeune pousse du PS d’origine marocaine, qui d’escalade en pirouette, s’est retrouvée au pinacle de la classe politique française : Elle est au cœur du staff de François Hollande, le candidat préféré des français dans la course à Élysée, dont elle est la voix la plus chantante de sa campagne présidentielle :
“ Najat Belkacem est une femme politique comme on en voit peu : aussi jolie que discrète, moderne et passionnée, engagée mais sympathique. D'origine marocaine, lyonnaise de coeur, elle est devenue Mme Najat Vallaud-Belkacem en 2005, et maman de jumeaux en 2008. Elue socialiste, conseillère régionale, adjointe au maire de Lyon, porte-parole de Ségolène Royal, et tout ça à seulement 32 ans, jusqu'où ira-t-elle ? ”
Un portrait tout en douceur que d’autres médias répètent à l’envi, ne résistant pas à son charme exotique.
Jusqu’où ira-t-elle ? s’interrogent justement ses contempteurs qui voien…

L’heure de vérité: Le Maghreb face à la déferlante de l’Etat Islamique?

Image
Un débat à huis clos fait rage actuellement sur les chances de survie des armées maghrébines face à la prochaine déferlante de la filiale locale de l’organisation terroriste connue sous le nom d’Etat Islamique.
C’est la première fois depuis des siècles que le Maghreb fait face à une menace militaire réelle venue d’Orient.
Certaines discussions méritent que l’on s’y étale.
Sommairement, selon certains experts, la Tunisie ne pourra jamais faire face à l’Etat Islamique sans une intervention étrangère de l’Otan.
Un éventuel déferlement des hordes de l’Etat Islamique en usant des mêmes tactiques innovantes que celles utilisées contre les armées régulière d’Irak et de Syrie sur les pays du Maghreb représentera l’un des plus grands défis militaires auxquels ces pays auront à faire face depuis leur création.
Au Levant, ces hordes ont réussi à battre l’armée irakienne et s’emparer d’une ville aussi importante que Mossoul. En Syrie, ils ont réussi à capturer la province d’Al-Riqqa, ancienne ca…

Immigrants clandestins : L'Espagne accuse le Maroc

Image
par Yazid Alilat
L'Espagne submergé par un important afflux de Subsahariens. La presse espagnole avait indirectement incriminé le Maroc d'être derrière la plus importante vague d'immigration clandestine vers l'Espagne de ces 15 dernières années. En deux jours seulement, plus de 1200 Subsahariens à la recherche de l'Eldorado européen avaient fait le grand saut dont la plupart en pateras vers l'Espagne, à partir du territoire marocain. 
Journalistes et diplomates espagnols en ont le souffle coupé. Ignacio Cembrero, ancien journaliste d'El Pais, rapporte dans El Mundo un curieux événement, à la limite de l'incident diplomatique, entre le Maroc et l'Espagne. 
C'était le 7 août dernier, dans les eaux de l'enclave espagnole de Ceuta (Sebta pour les Marocains), près de la localité marocaine de M'diq, une cité balnéaire où les narcotrafiquants ont de luxueuses deleyres, avec des yachts de rêve. Une patrouille de la Guardia Civil avait arraisonn…

L'Algérie paye les vacances de Mohammed VI et sa familla

Image
L’Algérie prête 5 milliards de dollars au FMI pour payer les vacances de Mohammed VI et sa famille

Pendant que l’écrasante majorité du peuple marocain ploie sous le poids de la misère et de l’exclusion sociale, Mohammed VI et ses proches s’offrent des vacances royales, qui en Espagne, qui en Croatie, qui aux Etats-Unis. L’affaire de l’arraisonnement du yacht du souverain marocain par la Guardia Civil espagnole avait moins pour but d’humilier le roi que de révéler aux Marocains la présence de leur «commandeur» sur ce bateau de plaisance luxueux à bord duquel il coule des jours heureux loin du tumulte de son pays et des territoires occupés du Sahara Occidental. 
A New York, c’est son fils de onze ans, Hassan, qui a été aperçu se pavanant flanqué d’une vingtaine de gardes du corps, dans les quartiers les plus huppés de la ville, rapportent les médias américains. Des gardes du corps et un séjour payés par le contribuable marocain. Pendant ce temps, la sœur du roi, Meriem, s’est rendue en …

La France se doit d’offrir son soutien aux pays du Maghreb en vue de l’instauration d’un climat favorable à la négociation et à l’apaisement des tensions

Image
Depuis le départ des Espagnols en 1976, le Sahara Occidental, ancienne colonie, est officiellement devenue un territoire « non autonome » selon les Nations unies[1]. C’est une zone au fort potentiel économique et riche en ressources naturelles (principalement le phosphate et les ressources maritimes).

Le Maroc y revendique sa souveraineté. En 1975, le roi Hassan II organise « la marche verte » durant laquelle plus de 350 000 volontaires marocains partent s’établir au Sahara Occidental.
La population locale, les « Sahraouis », fonde dès 1973,le Front Polisario qui revendique depuis 38 ans le droit de cette population à l’autodétermination et rejette l’autorité marocaine. Suite au conflit armé de 1975, résultant de ce désaccord, plus de 165 000 Sahraouis ont fui vers l’Algérie voisine où ils continuent, depuis, à vivre dans des camps de réfugiés, dans l’attente interminable d’un éventuel retour dans leur pays.
Les perspectives d’autosuffisance dans l’environnement difficile, isolé et d…

L'armée sahraouie mobilise les étudiants : vers une nouvelle guerre à nos frontières ouest ?

Image
A l’occasion des travaux du 2e congrès de l'Union des étudiants sahraouis qui vient de se tenir dans le camp de réfugiés d’Aousserd, en présence de quelque 700 participants, un appel a été lancé aux étudiants à rallier l'Armée populaire de libération sahraouie (APLS), en prévision d'une reprise de l'action armée contre le Maroc. Le Front Polisario a tenu à rappeler que «l’option armée est toujours d’actualité et l’armée sahraouie est tout le temps en état d’alerte». 
La probabilité de la reprise des hostilités entre le Maroc et le Front Polisario n’est pas à exclure si on prend en considération la gesticulation militaire marocaine à nos frontières. Cette éventualité est apparue plus nettement après le dernier discours prononcé le 30 août par Mohammed VI, à l’occasion du quinzième anniversaire de son intronisation. On y trouve, en effet, le signe de l’obstination à mettre en œuvre son plan d’autonomie d'une manière unilatérale. 
Cette intransigeance, contraire aux …

Suite à la mort de trois détenus marocains : la France rapatrie ses prisonniers incarcérés au Maroc

Image
Le décès de trois détenus marocains, suite à une grève de la faim et en raison de maltraitances et de l’absence d’assistance médicale, a poussé les autorités françaises à réclamer le rapatriement de plusieurs prisonniers français incarcérés au Maroc. 
Ainsi, on apprend qu’une dizaine de prisonniers de droit commun vont être transférés en France, sur injonction de Paris. A l’instar des détenus politiques marocains, arrêtés pour divers délits fictifs à cause de leur opposition au Makhzen ou à leurs activités en faveur du droit du peuple sahraoui à l’autodétermination, des prisonniers de nationalité française ont, eux aussi, entamé une grève de la faim pour réclamer leur transfert en France. 
Ces prisonniers se plaignent des conditions de détention inhumaines et craignent pour leur sécurité et leur vie. Ils se plaignent aussi de la privation de leur droit à la visite de leurs familles, les autorités judiciaires marocaines interdisant à ces dernières de s’enquérir de visu de l’état de sa…

Le Maroc les appelle “milices”

Image
L’Armée de Libération Sahraouie a été bâtie sur le champ de bataille. Elle a initié la lutte de libération contre les espagnols avec des armes récupérées à l’armée espagnole.
Après l’invasion du Sahara Occidental par le Maroc et la Mauritanie, des milliers d’hommes ont regagné les territoires libérés pour s’engager dans l’armée sahraouie et se battre contre les envahisseurs.
La vitesse des évènements a obligé la direction du Front Polisario à les envoyer pour des formations rapides en vue de contenir l’avancement des troupes ennemies. Ainsi des milliers de combattants ont reçu leur première instruction dans l’ancienne caserne militaire française dans le village de Jnien Bou R’zeg, pas très loin de la ville frontalière marocaine de Figuig.
De là sont parties, en novembre et décembre 1975, les premières unités sahraouis avec des fusils automatiques AK-40 (Kalachnikoff), des petits mortiers calibre 60, 81 et 120mm. 
La victoire enregistrée, le 14 février 1976, dans la deuxième bataille…

La trahison pérenne de la monarchie alaouite

Image
Accords de pêche, le bal des hypocrites

Les accords de pêche ont ceci de méritoire qu’ils nous rappellent la sordide réalité de la monarchie marocaine, qui, au moindre péril qui la menace, n’hésite jamais à avoir recours aux pires réflexes de défense, quitte à entraîner pour notre pays, une perte de souveraineté.
La trahison toujours
Ce fut le cas, lorsque le sultan Hafid signa le traité instituant un protectorat français sur le Maroc, le 30 mars 1912. A force de campagnes militaires contre le Bled Siba, de brutalités fiscales envers les plus pauvres, d’incompétence et de train de vie fastueux, les sultans avaient progressivement asséché les sources de revenus, précipité la faillite économique du pays, induit la mise progressive sous tutelle de l’administration marocaine et ligué contre eux une bonne partie du pays. Le traité de Fez sauvera la monarchie, in extremis, du péril intérieur, mais aura pour conséquence le dépeçage du Maroc et la perte de son indépendance. Assimilé à une tra…

L'occupation marocaine entre les pressions de la communauté internationale et le combat des Sahraouis

Image
Le président sahraoui, secrétaire général du Front Polisario, Mohamed Abdelaziz, a souligné samedi à Aousserd que l'occupation marocaine se retrouve entre les pressions de la communauté internationales et le combat du peuple sahraoui et son attachement à son droit à l'autodétermination.
«L'occupant marocain, qui a échoué aux plans militaire et diplomatique, vit actuellement entre les pressions de la communauté internationale en faveur du droit du peuple sahraoui à l'autodétermination et l'attachement grandissant des Sahraouis à ce droit», a indiqué le président Abdelaziz à l'ouverture des travaux du 2e congrès de l'Union des étudiants de Seguia El Hamra et Rio de Oro. Il a estimé que la communauté internationale est plus que jamais consciente du droit du peuple sahraoui à l'autodétermination.
Le président Abdelaziz a mis en exergue la responsabilité qui incombe aux étudiants sahraouis pour atteindre cet objectif, les appelant à redoubler les efforts et…

Les jours du Maroc au Sahara Occidental sont comptés

Image
par Khalil Asmar
Epinglé par l’ONU en qualifiant la question du Sahara Occidental un cas de décolonisation et les préparatifs de la communauté internationale en faveur d’une résolution ayant une force obligatoire pour mettre fin à l’occupation, le Maroc semble totalement désorienté par la prochaine tournée du représentant personnel du SG de l'ONU pour la Sahara occidental, Christopher Ross. Cette panique face à son impotence à freiner toute initiative pour régler la question sahraouie, le Maroc une nouvelle fois continue sa politique de la fuite en avant.
Au cours de son dernier discours à l’occasion du quinzième anniversaire de son intronisation prononcé le 30 Août, le roi M6 se disait qu’il mettra en œuvre son plan d’autonomie d'une manière unilatérale. Une intransigeance paumée retransmise, après, par une campagne médiatique à grande échelle, plein de coups de gueule contre les indépendantistes sahraouis, le Front Polisario, l’Algérie et les Nations Unies. 
Cette attitu…

La délégation des militants sahraouis en provenance d'Alger bloquée à l'aéroport de Casa : Panique à Rabat

Image
La délégation des militants sahraouis des territoires occupés ayant pris part aux travaux de l'université des cadres du Front Polisario et de la RASD à Boumerdes, a été bloquée par la police marocaine à son arrivée à l'aéroport de Casablanca, a-t-on indiqué de source officielle.
La délégation dont les membres ont subi des mauvais traitements ont vu leurs papiers et effets personnels confisqués par la police marocaine, qui leur a interdit d'aller aux toilettes et de recharger les batteries de téléphones, selon la même source.
La police marocaine a procédé à l'appel d'un détachement d'intervention rapide afin d'intimider les membres de la délégation, a-t-on ajouté.
La délégation sahraouie de militants a pris part aux travaux de l'université des cadres du Front Polisario et de la RASD, qui s'est tenue à Boumerdes du 3 au 23 aout 2014, sous le nom de Gdeim Izik, rappelle-t-on.
La réaction musclée de Rabat trahit on ne peut mieux sa panique face à une o…

Les mises en garde du Front Polisario

Image
Une nouvelle «offensive marocaine» contre les territoires libérés du Sahara occidental aura de «graves conséquences», a averti hier le président de la République sahraouie (Rasd), également secrétaire général du Front Polisario, Mohamed Abdelaziz, dans un courrier adressé au Secrétaire général de l’Organisation des Nations unies, Ban Ki-moon.
Par Rani Narimane
«Le Maroc déploie depuis une semaine son armée dans les territoires occupés, appuyé par ses forces terrestres et aériennes qui sont en état d’alerte maximal», a-t-il écrit dans son courrier, dont des extraits ont été repris par l’agence officielle Sahara presse service (SPS). 
«Il s’agit d’une mobilisation sans précédent de l’armée marocaine depuis la signature du cessez-le-feu entre les armées sahraouie et marocaine le 6 septembre 1991», a-t-il précisé, qualifiant ce mouvement de l’armée marocaine de «suspect». Car il touche, selon le président de la Rasd, «le mur de l’occupation avec une concentration dans certains axes comme G…

Le clown Baba Sayed annonce sa démission en tant que président du Centre d'Etudes Stratégiques

Image
Mohamed Ayache
Bir Lehlou (territoires libérés du Sahara Occidental)


La presse sahraouie indépendante nous annonce la démission de Baba Sayed du poste de directeur du Centre d’Etudes Stratégiques Saguia El Hamra. 
En entendant la nouvelle, j’ai rattrapé un fou-rire en me posant la question : Comment peut-il démettre si, en tant que directeur d’un centre stratégique, comme l’a si bien dit Saadbuh Sidina Mohamed Fadel, « il n’a jamais publié depuis son stratégique centre aucune étude pour la stratégique action politique qui, stratégiquement, nous servirait pour avoir une stratégie concrète » (Hahahahahahaha).
Jamais un écrivain n’a décrit aussi bien que Saadbuh la fantasmagorique mission de cet énergumène dont l’égo, ajoute Saadbuh, l’avance toujours de trois pas. Il est à la fois docteur d’université, persécuté politique, collaborateur et assesseur présidentiel doublé d’un idiot, imbécile et crétin, comme le dit si bien l’expression sahraouie, incapable d’accompagner son ombre tellemen…

Sahara occidental : Taleb Omar dénonce les exactions marocaines

Image
La cérémonie de clôture de l’université d’été de la République arabe sahraouie démocratique, qui a pris fin ce jeudi 21 août 2014, a été présidée par le Premier ministre, Abdelkader Taleb-Omar en présence des autorités locales, ainsi que des personnalités internationales qui soutiennent le peuple sahraoui dans sa lutte pour l’ indépendance. Cette université, entamée le 3 août, a abordé des thèmes politiques, économiques et historiques animés par des experts et des universitaires à l’intention des cadres de la jeune République sahraouie.
Dans son allocution de clôture, le Premier ministre a souligné le soutien indéfectible du peuple algérien au peuple sahraoui dans son combat pour l’indépendance. Cette manifestation annuelle qui est à sa 5e année consécutive à Boumerdès «a permis encore une fois aux participants de s’imprégner des nouvelles connaissances sur des sujets divers et variés en adéquation avec l’actualité afin d’atteindre les objectifs de l’autodétermination du peuple sahra…

ONU: Navi Pillay dénonce l’incapacité du Conseil à mettre fin aux conflits

Image
La commissaire de l’ONU démissionnaire chargée des droits de l’homme a dénoncé jeudi l’incapacité du Conseil de sécurité à mettre fin aux conflits, en raison notamment de la prévalence des intérêts nationaux.
« Les membres (du Conseil) n’ont pas toujours pris des décisions fermes et responsables pour mettre fin aux crises », a estimé devant le Conseil de sécurité Navi Pillay, qui a démissionné de son poste après six ans et doit formellement le quitter dans les prochains jours. « Je pense vraiment qu’une réponse plus forte de ce Conseil pourrait sauver des centaines de vie », a-t-elle ajouté, connue pour sa liberté de ton.
La Sud-Africaine a aussi estimé que l’utilisation du droit de veto constituait « une tactique de court terme et en définitive contre-productive », et a exhorté les quinze Etats membres « à développer une conception plus large de l’intérêt national ».
L’usage du droit de veto par les cinq membres permanents du Conseil –Royaume-Uni, France, Russie, Chine, Etats-Unis– …

Discours de Mohammed VI : Motus et bouche cousue sur le Sahara Occidental

Image
Une brève analyse du discours du roi du Maroc, Mohammed VI, à l’occasion de ce qu’il appelle la Révolution du Roi et du Peuple, nous amène à relever deux points : la nouvelle tendance du roi à poser des questions sur les sujets qu’il veut aborder. Il s’adresse à ses sujets moyennant des questions de nature critique par rapport à la situation économique de son pays.

Pour le quinzième anniversaire de son intronisation, Mohammed VI a prononcé un discours dans lequel il s’est interrogé «où sont passées les richesses du Maroc ? Et à qui ont-elles profité ?! »

Dans quelle catégorie peut-on classer l’économie nationale, par rapport à d’autres pays ? Peut-on le considérer comme un pays compétitif, ou le ranger parmi les Etats émergents ?, s’est demandé le roi du Maroc dans son dernier discours.

Un autre aspect qui mérite l’attention est le fait que le souverain marocain n’a pas abordé son sujet préféré de toujours : le Sahara Occidental dont la « conquête » a toujours été considérée par la m…

La justice marocaine n’est et ne sera pas transatlantique, par Taoufiq Bouachrine

Image
Nous n’avons nul besoin d’un témoignage, ou d’un certificat américain pour prendre conscience que notre justice est souffrante et que la magistrature est brinquebalante. Ce que nous ignorions, en revanche, c’est que les tares de notre justice serviraient un jour à contester l’ensemble des jugements rendus par nos juges contre des étrangers.

De fait, les manquements de notre justice deviendront une passerelle vers l’impunité, et cette justice prend l’allure d’un taxi limité par le panneau « 40 », qui empêche de sortir d’un territoire convenu et de ne pouvoir se mouvoir que dans ses limites préétablies.
Cette histoire qui nous vient du Texas est vraiment douloureuse ; elle ferait honte, et fait honte, à tout Marocain qui en prendrait connaissance. Que dit cette histoire ?
Voici quelques jours, la Cour suprême du Texas a rendu un jugement dans lequel elle affirme que la justice en notre pays ne dispose pas des conditions d’équité, de neutralité, d’indépendance et d’autonomie par rapport…