Articles

Affichage des articles du mai, 2014

M6 en patrouille à l’Est

Image
Le roi du Maroc tente de chasser sur les «terres» algériennes. C’est un peu le sens qu’on pourrait donner à sa première visite officielle de trois jours qu’il effectue en Tunisie depuis jeudi.
Cela fait longtemps que le monarque a oublié cette destination pourtant si proche à tout point de vue.
Rabat ne regardait que vers le nord et accessoirement vers le sud du continent non pas pour aider les peuples africains dans le besoin, mais pour y gagner des soutiens à sa politique expansionniste au Sahara occidental.
C’est là où il faudrait «caser» ce soudain intérêt du makhzen à la Tunisie qui s’est débarrassée de Ben Ali depuis trois ans sans que le monarque n’ait pointé du nez au palais de Carthage.
Peut être qu’il pensait que ce pays qui a inauguré le printemps arabe n’allait pas s’en sortir et que «son ami» Ben Ali pourrait avoir une chance d’être un recours en désespoir de cause.
Aujourd’hui qu’il n’ y a plus de doute que la Tunisie est résolument engagée dans un processus de redresse…

Navi Pillay exhorte le Maroc à ouvrir des enquêtes immédiates

Image
La Haut-Commissaire des
Nations unies aux droits de
l’homme, Mme Navi Pillay, a
exhorté, jeudi à Rabat, les
autorités marocaines à ouvrir
des enquêtes immédiates sur
«les allégations de torture»
contre les auteurs de mauvais
traitements et à exclure «les
éléments de preuve obtenus
sous la contrainte». «Les allégations
de torture doivent
immédiatement faire l’objet
d’enquêtes, sans exception, et
les éléments de preuves obtenus
sous la contrainte doivent
être exclus, comme exigé
explicitement par les lois internationales
et marocaines», a
déclaré Mme Pillay, lors d’une
conférence de presse à l’issue
de sa visite de quatre jours au
Maroc. Elle a estimé que «le
cas des 21 prisonniers de
Gdeim Izik en est un exemple,
qui a besoin d’une enquête
approfondie». Pour rappel, le
tribunal militaire de Rabat
avait condamné, en février
2013 des activistes sahraouis
dit «groupe Gdeim Izik» à des
peines allant de 20 ans de prison
à la perpétuité pour
«atteinte à la sécurité intérieure
et extérieure …

A la rencontre du peuple sahraoui, les oubliés du sable

Image
En 2013, Adlan Mansri, photographe français de 22 ans basé à Berlin mais d’origine algérienne, part à la rencontre des Sahraouis. Depuis des années, ce peuple originaire du Sahara Occidental réclame son indépendance, mais se heurte au puissant Royaume du Maroc, qui considère ce désert comme sien.
Territoire non autonome selon l’ONU, le Sahara Occidental, ancienne colonie espagnole, n’a toujours pas trouvé de statut définitif sur le plan juridique depuis le départ des Espagnols en 1976. Depuis cette date en effet, ce territoire de 266 000 km2 est en proie à un conflit entre indépendantistes sahraouis et Maroc. Ainsi, depuis les années 1980, une partie du peuple sahraoui a fui le Maroc (qui affirme vivement sa souveraineté sur le Sahara Occidental) pour venir s’installer dans des camps de réfugiés en Algérie.
Pendant une semaine, Adlan Mansri a décidé de se plonger dans le quotidien de ce peuple, entre maisons de terre cuite, hôpitaux et ballades sur terrain miné. De ce séjour au milie…

Documentaire de l'Entv sur la fosse commune d'Amgala au Sahara occidental

Image
Des preuves palpables et des témoignages accablants sur l'identification d'une partie, quoique infime, de disparus sahraouis, victimes des massacres perpétrés, en 1976, par l'armée d'occupation marocaine, dans le sillage de la farfelue "marche verte" à laquelle prétendait alors le roi Hassan II. Tel est le contenu d'une enquête, signée par le journaliste et réalisateur Amar Bendjedda, diffusée en avant-première, hier, par la Télévision nationale (ENTV), en présence de défenseurs de la cause sahraouie et des droits de l'Homme. Les victimes de cette tragédie, au nombre de huit, sont celles dont les ossements enfouis dans une fosse commune à Amgala, dans les territoires sahraouis libérés, ont été découverts, en février 2013, par le berger nommé Abderrahmane Abaid Bay. L'identification des victimes a été possible grâce au concours des médecins espagnols, du centre spécialisé du pays basque où étaient effectués les tests ADN sur les ossements et l'…

Quand l’antiterrorisme au Sahel «refonde» la relation Alger-Paris

Image
Le soutien de la France au Maroc dans le dossier du Sahara occidental, la présence aussi dans ce pays voisin d’opérateurs économiques français de première importance ne sont pas toujours bien compris en Algérie.


Pendant des années, la relation politique Alger-Paris a tangué entre le bon et le mauvais. Prisonnière de l’Histoire, mais pas seulement, elle a surtout été ponctuée, voire chahutée par les difficultés typiques que rencontre une ancienne puissance occupante à un Etat qui s’en est débarrassée.
Les exemples dans ce domaine sont nombreux dans le monde et il n’y a qu’à suivre l’évolution de l’actualité sino-japonaise, pourtant si différente, pour se rendre compte qu’il n’est pas facile pour deux pays et deux nations qui ont en commun un contentieux historique et mémoriel de bien réguler leurs relations. 
Dans d’autres domaines, ce sont les choix stratégiques de Paris en matière de priorité d’investissement économique et en géopolitique qui ont souvent et continuent d’être-des poi…

Contrebande de poulpe au Sahara occupé, aucun respect pour la trêve biologique

Image
Les associations de pêcheurs sahraouis ont plusieurs fois dénoncé le non respect par les pécheurs marocains de l’interdiction de pécher les pélagiques pendant la trêve biologique imposée du 1er mars au 1er juin 2014 dans les eaux sahraouies. Elles ont aussi dénoncé le laxisme des autorités marocaines dans le contrôle de l’interdiction.
Comme pour confirmer cela, les autorités marocaines à Agadir ont déclaré le 12 mai 2014 avoir confisqué 20 tonnes des poulpes péchées et transportées clandestinement depuis Dakhla occupée.
Le site électronique Maroc bleu, informe de la coïncidence entre cette annonce, et le chargement le lendemain au parc municipal, de cette même quantité de poulpes à bord de motocycles habituellement utilisés par des vendeurs.
La trêve biologique est destinée à permettre aux pélagiques de se reproduire, et à empêcher la disparition des stocks et espèces. C’est une condition incluse dans les accords de pêche signés par exemple avec l’UE, mais aussi une exigence environ…

Contribution parlementaire à la résolution du conflit du Sahara occidental

Image
Rapport1 Commission des questions politiques et de la démocratie  Rapporteure : Mme Liliane MAURY PASQUIER, Suisse, Groupe socialiste 
Résumé
En soulignant la nécessité de poursuivre les négociations sous les auspices du Secrétaire général des Nations Unies en vue de parvenir à une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable au conflit du Sahara occidental, la Commission appelle toutes les parties à faire preuve de réalisme et d'un esprit de compromis pour aller de l'avant dans les négociations. Elle encourage également tous les pays membres du Conseil de l’Europe à redoubler et conjuguer leurs efforts dans la recherche d’une solution politique définitive afin de permettre l’instauration d’une sécurité et stabilité durables dans la région sahélo- saharienne.  
Malgré les progrès effectifs réalisés par le Maroc au sujet de diverses questions relatives aux questions des droits de l’Homme et de la démocratie, la Commission s’inquiète d’un certain nombre d’allégat…

Le spectre de l’anarchie armée au Maghreb et au Sahara

Image
Les dernières évolutions tragiques en Libye préfigurent une tendance de fond particulièrement lourde et sanguinaire dans notre région. Avec l’assentiment du monde dit libre qui feint de s’en offusquer
S’achemine-t-on d’aventure vers l’anarchie armée et généralisée en Libye ? Tout porte à le croire. Les derniers développements font craindre le pire. Et les réactions internationales qui s’ensuivent renforcent les appréhensions sur fond d’un alarmisme justifié.
D’abord, les faits. Avant-hier, les autorités de Tripoli ont qualifié de «tentative de coup d’Etat» l’offensive menée à Benghazi par un général à la retraite contre des milices islamistes. Les heurts particulièrement violents ont fait au moins 79 morts et 141 blessés vendredi. Le rouleau compresseur meurtrier a commencé lorsque Khalifa Haftar, général à la retraite, a lancé vendredi matin une opération avec un groupe baptisé «Brigade du 17-Février», contre des groupes qualifiés de terroristes à Benghazi. La ville est réputée pour ab…

L’intimidation et la répression marocaine continuent au Sahara Occidental occupé

Image
El Aaiún, 17 mai 2014
Rien n’a changé sur le terrain, au Sahara Occidental. Les arrestations arbitraires et intimidations violentes par la police marocaine se poursuivent contre les Sahraouis militants. Malgré la décision 2152 du conseil de sécurité qui souligne l’importance d’améliorer le respect des droits de l’homme au Sahara Occidental, les autorités marocaines d’occupation poursuivent leur politique d’agression contre les militants pour l’indépendance.
A Smara occupée
Le 7 mai 2014 à l’aube, l’activiste sahraoui Ghali Zougham, 30 ans, a été brutalement tabassé par la police et les forces auxiliaires après avoir monté le drapeau de la RASD sur le toit d’un immeuble du quartier les bâtiments. Selon l’activiste sahraoui Salek El Batel membre du comité sahraoui de la défense des droits de l’homme à Smara, les policiers ont encerclé Zogham et ils lui donné des coups de pieds, de matraques et de pierres sur la tête et le dos alors qu’il était au sol. Zogham a été transporté au 5ème hôp…

Sahara Occidental : Des témoignages accablants pour le royaume chérifien

Image
Un documentaire sur les disparus sahraouis signé Amar Bendjedda

En avril de l’année dernière, deux fosses communes ont été découvertes dans les territoires libérés de la République arabe démocratique sahraouie. Un laboratoire basque a entrepris l’analyse médico-légale des restes des corps.
La conclusion de ces analyses scientifiques ainsi que les déclarations des témoins du drame font ressortir la responsabilité entière des forces d’occupation du territoire sahraoui.
C’est sur les aspects réels de cette tragédie qu’Ammar Bendjedda a réalisé un documentaire à Amgala pour le compte de l’Entreprise nationale de télévision, projeté hier en première diffusion. 
Dans cette enquête, le réalisateur reprend les grandes étapes historiques vécues par le Sahara occidental. Cette partie ouest du Sahara a été attribuée à l’Espagne au congrès de Berlin en 1884, visant à partager les richesses du continent africain entre les puissances européennes. En 1975, l’Espagne se retire de sa colonie. Sa…

L’implantation contestée de Total au Sahara Occidental

Image
Bordé par le Maroc, l’Algérie et la Mauritanie, le Sahara occidental est une ancienne colonie espagnole. En 1975, ce territoire fait l’objet d’un conflit militaire entre le Maroc et le Front Polisario indépendantiste. Le Maroc en revendique la souveraineté tandis que le Front Polisario, soutenu par l’Algérie au nom des droits des peuples à l’autodétermination et l’inviolabilité des frontières coloniales, souhaite l’indépendance totale. Les Nations Unies ont imposé un cessez-le-feu en 1991 et ont établi laMission des Nations Unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental(MINURSO) afin de « surveiller le cessez-le-feu et d´organiser un référendum qui permettrait aux habitants du Sahara occidental, habilités à voter, de décider du statut futur de ce territoire ». Le peuple du Sahara occidental choisirait entre l’indépendance et l’intégration au Maroc. A ce jour le référendum n’a pas eu lieu. Le Maroc contrôle et administre environ 80 % du territoire, tandis que la Républiqu…

Sahara occidental : il faut un esprit de compromis pour parvenir à une solution

Image
En soulignant la nécessité de poursuivre les négociations sous les auspices des Nations Unies, en vue de parvenir à une solution politique au conflit du Sahara occidental, la Commission des questions politiques a appelé toutes les parties à faire preuve de réalisme et d'un esprit de compromis pour aller de l'avant dans les négociations.
Suivant les propositions de la rapporteure (Liliane Maury Pasquier, Suisse, SOC), elle a encouragé tous les pays membres du Conseil de l’Europe à redoubler et conjuguer leurs efforts dans la recherche d’une solution politique définitive afin de permettre l’instauration d’une sécurité et stabilité durables dans la région sahélo-saharienne.
Malgré les progrès effectifs réalisés par le Maroc au sujet de diverses questions relatives aux questions des droits de l’Homme et de la démocratie, le texte adopté par la Commission s’inquiète d’un certain nombre d’allégations d’atteintes aux droits de l’Homme au Sahara occidental, ainsi que de la situation …

Confrérie Tidjania : les Marocains veulent détrôner l’Algérie

Image
La lutte de leadership revient à la surface au sein de la confrérie Tidjania, entre le califat général dont le siège est à Laghouat, et ses représentants au Maroc qui s’apprêtent à organiser, du 14 au 16 mai, un rassemblement international des disciples de la Tariqa tidjania au siège de la zaouïa, à Fès. 
D’où la réaction au ton ferme du calife général de la confrérie Tidjania, Cheikh Ali Tidjani, qui a affirmé, aujourd’hui mercredi, à Aïn Madhi (siège historique de la confrérie, dans la wilaya de Laghouat) que les activités organisées sans la consultation du califat général «n'engagent en aucun cas la confrérie». «Toute activité organisée sans la consultation du califat général de la Tidjania et hors de sa bannière n'engage en rien la confrérie», a insisté le calife général de la Tidjania qui se prépare à accueillir, dans les prochains jours, une délégation composée de plus de 250 personnes du Sénégal, de Gambie, de Mauritanie et d'autres pays pour réitérer l'attache…

LA BANQUE DES ILLUSIONS

Image
La routine de la langue de bois diplomatique a été respectée : un énième Conseil des ministres des Affaires étrangères des pays de l'Union du Maghreb arabe tenu à Rabat a donné, une nouvelle fois, un accord de «principe» pour la tenue d'un sommet des chefs d'Etat avant la fin de l'année en Tunisie. Rien n'a manqué à ce Conseil des ministres, pas même la traditionnelle mésentente entre le Maroc et l'Algérie qui n'était pas représentée par Ramtane Lamamra mais par le secrétaire général du ministère des Affaires étrangères, Abdelhamid Senouci Bereksi. 
Moncef Marzouki, dans la foulée des changements en Tunisie, avait essayé de faire bouger les lignes en obtenant des «accords de principe» pour la tenue d'un sommet maghrébin en octobre 2012 à Tabarka, en Tunisie. Il est aujourd'hui vaguement question, dans la nouvelle annonce et dans une sortie de clin d'œil involontaire au rendez-vous raté, de la possibilité de tenir le sommet en octobre 2014. Les …

Droits de l’Homme : Indignation en France suite aux interventions "musclées" dans des universités marocaines

Image
L’Association de défense des droits de l’homme au Maroc (Asdhom) s’est indignée de récentes interventions "musclées" des forces de sécurité dans des universités marocaines, ayant fait de nombreux blessés parmi des étudiants-militants des droits de l’homme. 
 L’Ong, basée à Paris, évoque des affrontements ayant eu pour théâtre, le 25 avril dernier, un campus universitaire à Fès où des affrontements entre groupes d’étudiants ont fait un mort, suscitant l’intervention des forces de l’ordre qui, à son tour, s’est soldée par des blessés et des interpellations parmi les étudiants. Tout en signalant que les arrestations opérées "rapidement" après les affrontements et avant la mort du défunt n’ont touché qu’un groupe des antagonistes, l’Asdhom dit ne pas s’expliquer ces arrestations qui, a-t-elle affirmé, ont été suivies d’une accusation jugée grave requalifiée de "meurtre avec préméditation". 
Selon elle, ces interpellations auraient touché des anciens pris…

Sahara occidental : le Conseil de l'Europe interpelle et accable le Maroc

Image
La Commission «des questions politiques et de la démocratie» de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe a examiné en vue de son adoption un projet de résolution portant «contribution parlementaire à la résolution du conflit du Sahara occidental». 
Dans cette résolution, l’Assemblée parlementaire réitère, encore une fois, qu’elle attend du Maroc qu’il continue à chercher des moyens pacifiques pour régler le conflit du Sahara occidental, conformément à la charte des Nations Unies. Elle appelle «spécifiquement» le Parlement marocain à «contribuer davantage au règlement de la question du Sahara occidental, conformément aux résolutions pertinentes du Conseil de sécurité des Nations unies». 
L’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe n’a pas manqué de rappeler que «le Sahara occidental reste un territoire disputé, considéré comme “territoire non autonome” par les Nations unies et administré de fait par le Maroc». Elle s’en est prise au Maroc pour sa lenteur dans «la recherch…

Sahara occidental : Pression du Congrès américain

Image
Les congressmen ont considéré que l’échec pour la tenue de ce référendum par la Minurso portait atteinte à la primauté du droit.
Le récent vote du Conseil de sécurité sur le Sahara occidental suscite toujours autant d’intérêt avec, il est vrai, des appréciations diamétralement divergentes. Les uns se contentent de relever que l’instance onusienne n’a pas suivi les recommandations du secrétaire général de l’ONU quant à un élargissement du mandat de la Mission des Nations unies pour l’organisation du référendum au Sahara occidental (Minurso) à l’observation des droits de l’homme.
Mais pour d’autres, l’essentiel a été préservé, puisque la question du Sahara est toujours traitée sous l’angle de la décolonisation et, en ce sens, se trouve réaffirmé le droit à l’autodétermination du peuple sahraoui. A cet égard, plusieurs membres du Congrès américain ont appelé le secrétaire d’Etat, John Kerry, à prendre «des mesures fortes et immédiates», afin que cet objectif soit atteint. Dans une lettr…