Articles

Affichage des articles du mars, 2014

Sahara occidental: anomalie internationale

Image
Depuis 38 ans déjà et dans l’indifférence générale, la problématique du Sahara occidental n’est toujours pas réglée. En 1976, l’Espagne remettait ce territoire colonial au Maroc et à la Mauritanie. Depuis, et malgré de multiples résolutions onusiennes sur l’autodétermination de ses habitants, rien n’a bougé substantiellement. Fin avril, le Conseil de sécurité va discuter et voter pour la 38e fois le mandat de la Mission des Nations Unies pour le référendum au Sahara occidental (Minurso).
Le Sahara occidental, territoire historique du peuple sahraoui, est actuellement administré et de facto occupé par le Maroc depuis le départ des Espagnols. Le royaume chérifien, qui veut garder ce territoire, car il est très riche en phosphate et que ses eaux territoriales sont exceptionnellement poissonneuses, a une position assez intransigeante, tout comme l’Algérie qui, elle, défend le Polisario, le mouvement de défense du peuple sahraoui, tenant d’une indépendance totale de son territoire. Les re…

Panique au Makhzen

Image
L’annonce de la prochaine visite à Rabat du Secrétaire d’État americain, John Kerry, qui intervient a quelques jours du renouvellement pour six mois du mandat de la Mission des Nations unies pour un référendum d’autodétermination au Sahara occidental (Minurso), alors que les États-Unis restent en principe favorables à une extension des missions de la Minurso à la surveillance des droits de l’homme au Sahara occidental, semble avoir pris de court les stratèges en chambre du Palais royal.
Pour verrouiller le dossier sahraoui en sa faveur et éviter toutes mauvaises surprises au Conseil de sécurité, le Maroc a donné la grosse artillerie en faisant agir le lobby sioniste américain qui lui est acquis et en faisant pression auprès de Washington pour que Mohamed VI se rende à nouveau auprès d’Obama et pleurer en avançant des arguments fallacieux qui ont fait long feu . D’autant que le succès de la campagne de la Pasionaria sahraouie au Congrés américain et les débats qu’elle a animés dans la…

Le Maroc et les eurodéputés : deux poids, deux mesures

Image
A une semaine du début des négociations au Conseil de sécurité sur une nouvelle résolution sur le Sahara Occidental, les autorités marocaines essayent de brouiller les cartes en refusant encore une fois la visite d'une délégation officielle du Parlement européen qui devait faire une évaluation de la situation des droits de l’Homme au Maroc et au Sahara Occidental occupé. 
Le déplacement prévu du 9 au 12 avril prochain, et dirigé par l’eurodéputée socialiste portugaise Ana Gomes, incluait la visite des prisonniers politiques sahraouis de Gdeim Izik, un groupe emprisonné à Rabat après avoir été condamné par un tribunal militaire marocain, et des rencontres avec des défenseurs des droits de l’Homme sahraouis, dont Brahim Dahane et Aminatou Haidar, ainsi que les familles de prisonniers et disparus sahraouis. Selon un communiqué de Willy Meyer, eurodéputé espagnol de la «Gauche unie», le groupe de députés européens dont il fait partie aux côtés de six autres, dont l'entrée dans le…

Sahara Occidental : la vague de protestation continue

Image
El Aaiun (Sahara Occidental) 30 mars 2014.- Des centaines de personnes ont participé depuis mercredi dans les manifestations pacifiques qui ont été organisées mercredi matin dans la ville de El Aaiun, capitale occupée du Sahara Occidental, pour dénoncer l’occupation et les violations des droits de l’homme commises par les forces de répression marocaines.
Selon les correspondants d’Equipe Media, les manifestations ont eu lieu dans les quartiers « Pisos Rojos », Quiadat Boucraa, Lehcheicha, et les Avenues de Mezouar et Smara. Plus de 10 citoyens furent arrêtés et plus de 20 ont été blessés suite à la violente intervention de la police marocaine.
La police a pris d’assaut la maison du militant Mayara Moujahid, de 37 ans et Hajoub Khatar, de 28 qui ont été conduits au commissariat de police.

Sources: E. I. C. Poemario Sahara Libre / Equipo Mediático
Traducción: Plan de Paix au Sahara Occidental

Maroc-France : « je taime, moi non plus »

Image
La saga judiciaire du Maroc qui a commencé à Paris en février continue. Ses feux étaient trop puissants pour s’éteindre aussi vite. Officiellement, elle a été à l’origine d’un véritable froid diplomatique entre la France et le Maroc, mais officieusement, la question du Sahara Occidental est la véritable cause du malaise marocain. Le Maroc suspectant la France d’avoir changé sa position de défenseur inconditionnel des prétentions expansionnistes marocaines.
Paris a refusé de se mêler de la justice française jetant à l’eau l’initiative marocaine visant à empêcher la justice française de convoquer les tortionnaires marocains pour être jugés de leurs commis contre les citoyens franco-marocains. La Maroc voulait que la justice française se limite à transférer les plaintes à la justice marocaine si des autorités du Makhzen sont concernées.
Le palais royal fait semblant de contrattaquer en annonçant qu’il allait poursuivre devant la justice française les individus qui avaient accusé le chef…

Des Sahraouis marchent contre Komos au Sahara Occidental

Image
Des Sahraouis ont manifesté le 26 février contre les plans pétroliers de Kosmos Energy au Sahara Occidental occupé. Voir ici les images en haute résolution.
La compagnie pétrolière américaine Kosmos Energy projette des faire des forages pétroliers au Sahara Occidental occupé au nom du gouvernement marocain. Le peuple du territoire est totalement contre. Selon les Nations Unies, toutes les explorations et les exploitations pétrolières menées dans ces conditions violent le droit international.
http://www.wsrw.org/a111x2878


ACAT : Le Maroc tente de museler les victimes de torture

Image
ACAT : Le Maroc tente de museler les victimes de torture
ACAT (Action des chrétiens pour l’abolition de la torture) - Cabinet Joseph Breham Communiqué de presse Pour publication immédiate
Le Maroc tente de museler les victimes de torture
Le 25 mars 2014, le ministère de l’Intérieur marocain a annoncé avoir porté plainte pour dénonciation calomnieuse à l’encontre de l’ACAT et de trois victimes de torture dont deux, Adil Lamtalsi et Ennaâma Asfari, sont soutenues par l’association. Cette démarche fait suite à des plaintes pénales pour torture déposées par l’ACAT et plusieurs victimes qui allèguent avoir subis des sévices au Maroc [1]. L’ACAT et Me Joseph Breham, avocat des victimes, dénoncent cette stratégie marocaine visant à intimider toute personne qui oserait dénoncer le phénomène tortionnaire au Maroc.
Selon Me Joseph Breham, « cette plainte n’est qu’une poursuite-baillon dont l’objectif est à la fois de faire taire les victimes et les associations qui les défendent et d’allumer un contr…

Maroc : le roi tremble

Image
Face à la résistance héroïque du peuple du Sahara Occidental, le roi lâche qui règne au Maroc tremble et fait dans son froc. Il multiplie les faux gestes dans l’espoir de repousser l’inévitable échéance de l’élargissement des prérogatives de la MINURSO aux droits de l’homme.
Plus le mois d’avril approche, plus la diarrhée royale s'aggrave. Le voilà annonçant la réduction des prérogatives des tribunaux militaires qualifiée par l’Association des amis de la RASD de « nouvelle opération de communication » dans le but de tromper la communauté internationale avec des initiatives mensongères.
L’état d’esprit au palais royal est contagieux. Même les blogueurs qui se disent des opposant au Makhzen, tel que Ibn Kafka, Larbi, Ali Anouzla et des centaines de marocains critiques envers le régime marocain, sont envahis par un état de dépression à cause des succès accumulés par les sahraouis et par Aminatou Haidar, en particulier. 
Je serai tenté de soulager leur douleur en leur offrant des mou…

Droits de l’homme : l’Algérie interpelle le Conseil onusien sur la Palestine et le Sahara Occidental

Image
GENEVE- L’Algérie a interpelé vendredi à Genève, le Conseil onusien des droits de l’homme sur l’état des droits de l’homme dans les territoires palestiniens et au Sahara Occidental, occultés par le rapport annuel (2013) présenté à la 25e session du Conseil.
La délégation algérienne a exprimé au haut Commissaire des Nations Unies, pour les droits de l'homme, Mme Navanethem Pillay, le "regret" de l’Algérie que son rapport "ne fasse pas état de la situation des droits de l’Homme dans les territoires palestiniens occupés qui continuent d’interpeler la communauté internationale, en particulier le Conseil des droits de l’Homme".
"Ce constat vaut également pour la situation des droits de l’Homme au Sahara Occidental", a relevé la mission permanente algérienne après de l’ONU, qui prend part à la présente session du Conseil à laquelle l’Algérie participe en tant que membre.
La délégation algérienne a, toutefois exprimé son "appréciation" au Haut Com…

Campagne marocaine contre l’Algérie : Alger appelle Rabat à la retenue

Image
"La question du Sahara occidental est « un problème de décolonisation dont le règlement est pris en charge par les Nations unies pour essayer de trouver une solution politique mutuellement acceptable qui permette au peuple sahraoui d’exprimer librement son destin ». Interrogé sur la nouvelle tournée de l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara occidental, Christopher Ross, dans la région, M. Bouguerra a indiqué que M. Ross dit, qu’après cinq ans qu’il est en charge de ce dossier, « il ne progresse pas ». « Après cinq ans, l’Algérie comprend sa frustration. M. Ross dit qu’il ne progresse pas et estime qu’il était temps de changer de méthodologie dans son travail », a-t-il expliqué.

M. Bouguerra a expliqué que l’Algérie « a toujours fait l’effort d’inscrire sa relation avec le Maroc dans le cadre d’un processus graduel de normalisation et de restauration ». « Malheureusement, nos frères marocains n’étaient pas au rendez-vous de cette volonté et de cette dispon…

France-Makhzen : scène de ménage

Image
Le Makhzen sait le rôle important qu’il joue dans le dispositif néocolonialiste français et le besoin qu’a l’Elysée de disposer d’un pied à terre en Afrique du nord et d’une porte d’entrée sur l’Afrique. Il sait aussi que la stabilité du trône depend du soutien français, notamment dans l’affaire du Sahara occidental. 
par Ahmed Dalfaoui
Depuis quelques jours, il est question d’une supposée crise diplomatique entre la France et le palais royal marocain. Du moins, c’est ce que la presse des deux pays, semble vouloir faire accroire. L’origine des choses a été le fait qu’une magistrate, Sophie Kheris, qui ne faisait que son travail, a dépêché, le 20 février dernier, des policies pour interpeller un officiel marocain, au siège de l’ambassade de son pays en France. Elle avait été alertée de sa présence, étant donné qu’elle instruisait des plaintes à son encontre. Le monsieur était venu se réunir avec des homologues français, portugais et espagnols, autour de questions de sécurité. Tiens… ! To…

Immigration : la grande offensive marocaine

Image
Plus le rendez-vous de la réunion du Conseil de Sécurité sur le Sahara Occidental approche, plus le Maroc multiplie les attaques contre les deux villes espagnoles de Ceuta et Melilla.
Jamais ces deux enclaves n’ont connu une offensive pareille dans un lapse de temps si court. Et le timing est révélateur. L’Envoyé Personnel de l’ONU pour le Sahara Occidental se trouve dans la région pour la deuxième fois en moins de trois mois dans le but d’obtenir des résultats concrets dans les négociations à présenter dans le rapport qui sera rendu au Conseil de Sécurité fin avril. 
Au moment où il est accueilli, à Alger, par le ministre algérien des affaires étrangères et le premier ministre et par le ministre des affaires étrangères mauritanien à Nouakchott, à Rabat il n’a pu rencontrer que le Secrétaire Général du Ministre des affaires étrangères. Ce qui, selon certaines sources, signifie qu’il n’est pas le bienvenu au Maroc. 
La volonté de la communauté internationale de mettre fin à ce conflit…

Le cauchemar de Mohammed VI n’est pas fini

Image
Dans cette histoire entre la France et le Maroc, ce qui fâche les couards de Mohammed VI n’est pas ce qu’ils disent. Ils ont méprisé le peuple marocain au point de déclarer que la tournée de leur roitelet dérange la France, alors que tout le monde sait que c’est la question du Sahara Occidental qui se trouve derrière leurs atermoiements. 
Pourquoi le coup de fil du président François Mitterand n’a pas suffi à calmer l’esprit de cette bande de chiens enragés ? Parce que le gouvernement français refuse de s’immiscer dans les affaires de la justice française. Et le ministre des affaires étrangères l’a bien laissé entendre dans sa dernière sortie sur l’affaire.
Laurent Fabius a parlé de « dysfonctionnement » mais il a clairement signalé que « la justice en France est indépendante et donc il faut en tenir compte.» Et c’est cela qui dérange le Makhzen. C’est un message clair destiné aux tortionnaires marocains, ministres et non ministres, que la France réclame être le berceau des droits de…

Autodétermination du peuple sahraoui: le Conseil de sécurité appelé à promulguer des résolutions "exécutoires"

Image
Boudjemaa Souileh a dénoncé "les politiques discriminatoires" pratiquées par certains Etats et organisations "influentes" à l'égard des droits de l'Homme au Sahara Occidental dans un contexte de "mondialisation" de ces droits.

ALGER - Boudjemaa Souileh, professeur de Droit international et membre du Conseil permanent des juristes arabes, a indiqué lundi à Alger que le Conseil de sécurité des Nations unies (ONU) est appelé à promulguer des résolutions "pertinentes et exécutoires" concernant le droit du peuple sahraoui à l'autodétermination, "au lieu de recourir à la politique de tergiversation".
Au cours d'une rencontre avec la presse tenue au centre d'information sahraoui consacrée à la politique française dans la région et à la question du Sahara occidental sur fond de tension dans les relations franco-marocaines, M. Souileh a appelé le Conseil de sécurité à adopter des résolutions qui contraignent la partie maroca…

Lamamra reçoit l'envoyé personnel du SG des Nations unies pour le Sahara occidental

Image
ALGER- Le ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, a reçu dimanche à Alger l'envoyé personnel du secrétaire général des Nations unies pour le Sahara occidental, Christopher Ross.
M. Ross effectue une tournée dans la région pour préparer une rencontre entre le Front Polisario et le Maroc en vue de relancer les négociations pour la décolonisation du Sahara occidental.
L'envoyé onusien avait effectué une tournée dans la région durant les deux dernières semaines du mois de janvier 2014. 
Inscrit depuis 1966 sur la liste des territoires non autonomes, et donc éligible à l'application de la résolution 1514 de l'Assemblée générale de l'ONU portant Déclaration sur l'octroi de l'indépendance aux pays et peuples coloniaux, le Sahara occidental est la dernière colonie en Afrique, occupé depuis 1975 par le Maroc avec le soutien de la France.
http://www.aps.dz/fr/les-breves/breves-algerie/1946-lamamra-re%C3%A7oit-l-envoy%C3%A9-personnel-du-sg-des-nations-unie…

Témoignage TAKI EL MACHDOUFI ancien prisonnier politique sahraoui de Gdeim izik

Image
Je soussigné, Taki El Machdoufi, né le 23 novembre 1985 à Tan Tan, certifie la véracité des faits suivants pour y avoir assisté personnellement.
Pendant les 14 jours précédant le démantèlement du camp de Gdeym Izik, j’ai travaillé au sein du service de sécurité du camp.

Le 8 novembre 2010, je me trouvais dans le camp. Nous avons entendu des bruits d’hélicoptères et des cris de haut-parleurs et nous avons eu peur. J’ai tenté de fuir vers la ville, mais j’ai été arrêté par une douzaine de gendarmes en tenue et armés de bâtons. Ils ont commencé à me rouer de coups de poings, de coups de pieds et de coups de bâton.

Ils m’ont embarqué dans leur voiture. Sur le trajet de 20 minutes vers la gendarmerie, ils ont continué à me frapper. J’ai reçu un coup de crosse sur la tête et un autre sur l’oreille gauche.

Au sein de la gendarmerie, j’ai été détenu avec une centaine d’autres sahraouis. Nous étions répartis dans deux pièces, l’une d’environ 9 m2, l’autre en forme de couloir d’environ 1m sur 4m.…

Violations des droits de l’Homme à l’égard des Sahraouis : Washington critique le Maroc

Image
Les Etats-Unis ont, de nouveau, dénoncé la violation par le Maroc des droits de l’Homme au Sahara occidental occupé à l’encontre des Sahraouis, en qualifiant la situation de «grave problème» incluant non seulement la violence physique mais aussi d'autres moyens coercitifs pour «étouffer» les revendications indépendantistes et le droit à l’autodétermination. 
«Le plus important problème des droits de l'Homme spécifique aux territoires sahraouis réside dans les restrictions pratiquées par le gouvernement marocain contre les défenseurs sahraouis des libertés civiles et des droits politiques», a souligné le département d’Etat dans son rapport mondial sur la situation des droits de l’Homme publié jeudi. 
Le département de John Kerry a décrit la situation des droits de l'Homme au Sahara occidental à travers douze (12) pages de ce rapport mondial, dans lequel il a tenu à préciser que le mandat de la Mission des NationsUnies pour l'organisation d'un référendum au Sahara …