Articles

Affichage des articles du décembre, 2013

Les services secrets marocains ont-ils infiltré le camp de réfugiés sahraouis à Tindouf ?

Image
Les services secrets marocains auraient organisé des opérations d’infiltration des camps de réfugiés sahraouis à Tindouf afin de porter atteinte au Front Polisario et de tenter de prouver une supposée implication de ses militants dans une collusion avec les réseaux terroristes et mafieux au Sahel. Un objectif que poursuit depuis quelque temps déjà le Makhzen marocain, qui ne cesse de lancer des accusations en direction des Sahraouis, afin de déstabiliser le Front Polisario et de le priver du soutien international dans sa lutte pour recouvrer les droits usurpés de son peuple et sa souveraineté sur ses terres et ses richesses. 
Ainsi, selon des informations parvenues à la rédaction d’Algeriepatriotique, des ressortissants d’origine sahraouie auraient été recrutés à Tindouf pour mener des activités subversives dans les camps des réfugiés sahraouis. Dans ce cadre, un vaste trafic de cannabis serait organisé dans l’objectif de faire accuser le mouvement sahraoui de complicité avec les tra…

Les droits des Sahraouis doivent être respectés

Image
Ancienne colonie espagnole, le Sahara occidental a été occupé par le Maroc depuis 1975. C'est la dernière nation africaine à ne pas avoir acquis l'indépendance postcoloniale : la " dernière colonie d'Afrique ". Pendant des décennies, le débat sur le Sahara occidental a été marqué par, d'un côté, de nombreux appels à l'autodétermination formulés par le peuple autochtone du Sahara occidental, les Sahraouis, et de l'autre par des allégations de souveraineté territoriale par le Maroc. Cette revendication de souveraineté n'a jamais bénéficié du soutien de la communauté internationale.
En effet, la Cour internationale de justice a statué, dans une décision de 1975, en faveur de l'invalidité des revendications du Maroc sur le territoire sahraoui. En 1991, après la rupture de l'accord du cessez-le-feu entre le Maroc et le Front Polisario sahraoui, le référendum sur l'autodétermination du peuple sahraoui prévu par les Nations unies et la commu…

Territoires : L’UE en flagrant-délit de mensonge, au Sahara et à Chypre

Image
Une occupation peut en cacher au moins deux à trois autres, qui ne posent aucun problème de conscience (élastique) à l’Union Européenne.
Pourquoi cette “occupation” serait-elle aussi différente de toutes les autres occupations ?
L’UE insiste sur le fait que ni les Turcs à Chypre, ni les Marocains au Sahara Occidental , ne peuvent être comparés aux Israéliens en Judée-Samarie/Cisjordanie. Deux juristes de haut statut universitaire mènent une bataille perdue contre cette hémiplégie, qui en demandent raison.
Beaucoup d’Israéliens ressentent avec amertume que l’Union Européenne tord les faits à leur détriment. Deux universitaires Juristes – un ancien ambassadeur d’Israël et un Professeur juif-américain de droit international – pensent avoir enfin trouvé le cas parfait pour le démontrer : unnouvel accord de pêche, signé entre les Européens et le Maroc , qui s’applique au-delà des frontières internationalement reconnues du Maroc, prend effet dans le territoire du Sahara occidental, même si …

Qui veut ternir l’image de Nelson Mandela ?

Image
La fondation Nelson-Mandela a démenti, aujourd’hui mardi, des informations relayées par certains médias internationaux disant que le légendaire leader sud-africain aurait reçu une instruction militaire par le Mossad israélien en 1962, en Ethiopie, affirmant que tous les documents en sa possession, dont des notes écrites de la main même de Mandela, n’en portent aucune mention. 
Dans un communiqué rendu public, la fondation précise que dans ses carnets, authentifiés par les autorités compétentes en Afrique du Sud, le leader disparu a mentionné avoir reçu, en effet, une instruction militaire en cette année de 1962, mais par les combattants algériens sur le territoire marocain, à quelques mois de la proclamation du cessez-le-feu. D’ailleurs, des photographies montrant Nelson Mandela aux côtés d’officiers de l’ALN et de dirigeants de la Révolution algérienne, largement reprises par la presse à l’annonce de la mort du leader africain, attestent de cette réalité que certains médias occident…

Hommage et respect au camarade Moutik Lahsen

Image
En cette journée décidément bien triste, Moutik Lahsen, un infatigable militant vient de nous quitter.
Ancien prisonnier politique, combattant pour les libertés et la démocratie au Maroc, défenseur de l'autodétermination du peuple sahraoui, Moutik était une figure incontournable du forum social maghrébin.
En mon nom et en celui des militantes et militants du réseau FTCR, je m’incline devant la mémoire de ce militant bâtisseur d'un Maghreb démocratique. Avec mes camarades, nous présentons nos sincères et fraternelles condoléances à sa famille, ses proches et ses camarades.
Moutik repose en paix, nous ne t’oublierons pas.
Adieu l'ami, Adieu le camarade
Pour la FTCR , Tarek BEN HIBA

http://www.citoyensdesdeuxrives.eu/index.php?option=com_content&view=article&id=3442:hommage-et-respect-au-camarade-moutik-lahsen&catid=102:tous-nos-communiques&Itemid=106

انتقل يوم الأحد 23 دجنبر 2013 إلى جوار ربه المناضل الصحراوي : متيق لحسن ولد الفاضل ولد أهل بوكرين بعد مرض عضا…

Ali Fkir : Le militant Lahcen Moutiq vient de nous quitter.

Image
par Ali Fkir, membre du conseil national du FMVJ
- Il a été arrêté il y a de cela plus de 30 ans avec d'autres militant-es sahraoui-es/ Ils ont été accusé-es de militer pour autodétermination du peuple sahraoui. Ils/elles ont connu l'enfer des centres de tortures et autres geôles du régime despotique marocain. - Il représentait, avec d'autres militants la sensibilité sahraouie au sein du fMVJ - Membre de l'ancien bureau exécutif du FMVJ. - Enseignant chercheur à l'INSEA - Malgré la détérioration de sa santé, il a tenu à venir saluer à Bouznika (voir la photo) les congressistes en novembre 2013.- J'avais la gorge serrée, les larmes aux yeux, car j'avais senti que son allocution était un véritable "adieu" à ses amis et camarades. Ami et camarade Lahcen, tu seras inoubliable ! ******* Nos vives condoléances à ses camarades et surtout à sa famille en général et à son épouse Saâdia en particulier. Zhor et Ali de Mohammedia, le dimanche 22 décembre 2013

Point hebdomadaire n°47 sur la campagne de parrainage des prisonniers d’opinion au Maroc

Image
par le bureau exécutif de l’ASDHOM, Paris, le 22/12/2013
L’année 2013 touche à sa fin et à cette occasion l’ASDHOM présente ses sincères vœux de liberté, de dignité et de justice à toutes les victimes de la répression et de l’arbitraire qui se trouvent derrière les barreaux des geôles marocaines. Nous demandons à tous nos parrains et marraines d’avoir une pensée à leurs filleuls. Recevoir un courrier, particulièrement en ce moment, réconforte énormément la victime qui se sentira soutenue dans ses convictions et ses combats pour un avenir meilleur. Dans le bilan annuel que nous avons dressé lors de notre soirée de solidarité du 16 novembre dernier, nous avons recensé 255 prisonniers politiques et d’opinion dont 194 purgeaient une peine d’emprisonnement effective et 61 attendaient leurs procès, soit en prison, soit en liberté provisoire. Sur ces 255 victimes d’atteinte aux libertés, seules 60 étaient parrainées. Après un mois de cette soirée, nous en sommes à 261 prisonniers politiques et …

Qu’attend l’Algérie de la France ?

Image
Un autre dérapage d’un officiel français qui plus est, président de la République.

Par Abdelkrim Ghezali
Un autre dérapage d’un officiel français qui plus est, président de la République. Hollande savait qu’il était en face des caméras et que ce qu’il allait dire sera transmis à l’opinion publique internationale, notamment algérienne qui suit l’actualité française. Donc, les propos méprisants de Hollande ont été bien réfléchis et pesés. Si le président français ne s’est nullement gêné de lancer une boutade de ce genre, à son ministre de l’Intérieur, c’est que la situation sécuritaire en Algérie constitue un sujet de «plaisanterie» dans les arcanes de l’Establishment français. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois qu’un officiel français se permet des propos méprisants à l’égard de l’Algérie et ce ne sera pas la dernière fois tant que l’Algérie officielle continue à ouvrir grands ses bras à la France comme s’il était le seul pays qui aiderait l’Algérie à sortir de son ronronnement é…

FICA : Projection de "De l'autre côté du mur, les indignés du Sahara Occidental", de Denis Véricel

Image
Les violations des droits de l'homme, les exactions commises à l'encontre du peuple sahraoui dans les territoires occupés et la lutte pour le droit à l'autodétermination étaient portés à l'écran samedi à Alger par le documentaire "De l'autre côté du mur, les indignés du Sahara Occidental". 
Réalisé par le français Denis Véricel, ce film documentaire produit par l'association des Amis du peuple du Sahara Occidental a été projeté en compétition officielle du 4ème Festival international du cinéma d'Alger(Fica) dédié au film engagé.
La majeure partie de ce documentaire qui retrace l'histoire de la colonisation du Sahara Occidental se compose de témoignages de militants des droits de l'Homme ou d'activistes du front Polisario recueillis à l'étranger par le réalisateur.
Les témoignages relatent principalement les innombrables violations des droits des sahraouis, la violence et les procédés de torture ainsi que la multitude d'enlèvem…

Immigration : L'Europe sans état d'âme

Image
C'est un retour à la politique d'avant le «printemps arabe» de 2011, puisque des pays comme la Libye de Kadhafi et le Maroc de Mohamed VI, contre 5 millions d'euros chacun de subvention européenne, avaient mis en place, chez eux, des centres de rétention pour stopper le «départ» des candidats à l'immigration clandestine nationaux ou venant des pays subsahariens. Si depuis 2011, le système n'est plus de mise en Libye, il est encore en vigueur au Maroc.


L'Europe réunie à Bruxelles a été unanime à mettre ce qu'il faut comme moyens financiers et humains pour endiguer l'immigration dite « clandestine » en provenance du Sud-méditerranée. Ecartant sa responsabilité dans le phénomène, c'est le rare domaine où l'Europe fait consensus. 
C'est certainement l'un des rares sujet qui a fait l'unanimité des chefs d'Etat et de gouvernement réunis, jeudi et vendredi dernier, à Bruxelles : La lutte contre l'immigration clandestine, particulièr…

Déclaration lors de la conférence de presse du Groupe de travail sur la détention arbitraire à l'issue de sa visite au Maroc* (9-18 décembre 2013)

Image
Rabat, 18 Décembre 2013 Le Groupe de travail sur la détention arbitraire a été représenté pendant sa visite au Maroc par son Président-Rapporteur, M. Mads Andenas (Norvège); par son ancien Président M. El Hadji Malick Sow (Sénégal) et par M. Roberto Garretón (Chili). Ils ont été accompagnés par des membres du Secrétariat du Groupe de Travail au Bureau du Haut-Commissariat aux Droits de l’Homme des Nations Unies et par des interprètes de l’Office des Nations Unies à Genève. Le Groupe de travail tient à exprimer sa gratitude au Gouvernement pour la coopération dont il a bénéficié pendant sa visite, en particulier au Bureau du Délégué Interministériel aux droits de l’homme, qui a co-organisé le programme officiel de la visite. Le Groupe de travail a pu s’entretenir en effet en toute confidentialité avec des détenus des prisons de Salé 1 et Salé 2, de Tanger et de Tétouan ainsi que du Centre de rééducation pour mineurs et de la prison d’Ain Sebaâ (« Oukacha ») de Casablanca. Il a visité …

France - Algérie : Paroles…

Image
Est-il concevable que le président Bouteflika ait mis à profit l’audience qu’il a accordée au Premier ministre français pour le charger de transmettre ses félicitations et ses remerciements à François Hollande pour son intervention militaire au Mali ? Si de pareils propos ont pu être tenus (à en croire Ayrault, et seulement lui), ils ont pu être ironiques, ou à tout le moins rentrer dans le moule diplomatique en réponse aux propos mielleux mais combien faux tenus par ce même responsables lorsqu’il a abordé la question du Sahara occidental. Que l’on en juge… 
L’Algérie, qui a toujours joué un rôle nodal dans le maintien de la paix et la stabilité dans ce fragile État qu’est le Mali s’était farouchement opposée à toute intervention militaire étrangère dans ce pays. Cette prise de position de principe était d’autant plus justifiée, il faut le dire, que c’est précisément à cause de la France et de sa politique néo-colonialiste menée en Libye que la situation a gravement dégénéré au Mali,…