Articles

Affichage des articles du octobre, 2013

Javier Bardem défend la cause du Sahara occidental dans un documentaire

Image
Londres (AFP)
L'acteur Javier Bardem s'est investi dans la cause du Sahara occidental dans un documentaire qu'il a coproduit, expliquant lundi à Londres qu'en tant qu'espagnol il se sentait "responsable" du sort de ce peuple en souffrance.
"Il y a beaucoup de choses qui ne tournent pas rond dans le monde. Pourquoi choisir (cette cause) ? Parce que je suis espagnol, que j'en ai beaucoup entendu parler et que je me suis rendu dans un camp de réfugiés en 2008", a expliqué Javier Bardem lors du festival du cinéma espagnol à Londres.
"Nous avons choisi de dire cette histoire, car elle nous touche. En tant qu'Espagnols, nous sommes responsables de la situation", a ajouté l'acteur, Oscar du meilleur second rôle masculin en 2008 pour "No Country for Old Men".
Le documentaire, intitulé "Hijos de las nubes" ("Les Enfants des nuages", 2012) et qui sera disponible à partir de mardi sur la plateforme iTunes…

La détention préventive d’Ali Anouzla, la preuve que la justice Marocaine n’a rien de démocratique

Image
Le droit à la liberté et à la sûreté est un droit fondamental inhérent à la personne, inscrit dans les instruments internationaux de la protection des droits de l’homme. Il prévoit la protection de l’individu contre les arrestations arbitraires et contre la détention illégale.
La détention préventive est en contradiction avec le principe fondamental de la présomption d’innocence. Elle porte préjudice à ce principe inscrit dans les articles 11 DUDH, 14-2 PIDCP, 48 CDFUE et 6 CEDH! 
Quelques fois, les exceptions sont tolérées si la liberté de l’accusé risque fortement d’altérer la sécurité publique! En d’autres mots, ABSOLUMENT nécessaire pour garantir la sécurité publique. 
D’un point de vue juridique, il est bien connu que l’arrestation, qui est un commencement de poursuite, fait peser sur l’accusé une présomption de culpabilité qui annule sa présomption d’innocence et qui risque de perturber son procès! 
« La détention préventive appelle la condamnation. » 
Ainsi, la présomption d’i…

Le pas dangereux du Maroc - 127 tonnes de drogue saisies en huit mois aux frontières Ouest

Image
Le "régime d’Alger" est accusé d’être derrière le conflit du Sahara occidental. Une accusation qui est démentie à chaque fois par Alger qui rappelle que cette question est entre les mains de l’Onu qui poursuit ses efforts pour l’organisation d’un référendum pour l’autodétermination du peuple du Sahara occidental et la libération de la dernière colonie dans le continent africain.

Les éléments du 1er groupement des gardes-frontières (GGF) de Maghnia (Tlemcen) ont réussi à déjouer, près de la bande frontalière, une tentative d’introduction de 3,996 kilogrammes de kif provenant du Maroc a rapporté, hier, l’Aps qui cite des sources des services de la Gendarmerie nationale. Une quantité qui s’ajoute à celles saisies et estimées à plus de 127 tonnes de résine de cannabis durant les 8 premiers mois de l’année 2013 par le directeur général de l’ONDLT, Mohamed Zouggar, dans une déclaration faite à l’APS.
Le trafic de drogue a pris, ces derniers mois, des dimensions inquiétantes. Le « …

Présence de la MINURSO au Sahara Occidental = Maroc pays colonisateur

Image
Le 14 novembre 1975 Espagne, le Maroc et la Mauritanie ont publié à Madrid une déclaration de principes sur le Sahara occidental ( "l'Accord de Madrid"), en vertu de laquelle les pouvoirs et responsabilités de l'Espagne, en tant que puissance administrante du territoire, ont été transférées à une administration temporaire tripartite. 
L'accord de Madrid n'a pas transféré la souveraineté sur le territoire ni n'a conféré à aucun des signataires la condition de Puissance administrante, condition que l'Espagne, à elle seule, ne pouvait avoir transféré unilatéralement. Le transfert de l'autorité administrative sur le territoire au Maroc et à la Mauritanie en 1975 n'affecte pas le statut international du Sahara occidental comme territoire non autonome. 
Le Sahara Occidental fait partie des 16 territoires non-autonomes reconnus par l'ONU en tant que tels. Par conséquent, ni l'ONU ni aucun pays du monde ne reconnaît la souveraineté du Maroc s…

Plainte contre Rabat devant la 4e Commission de l´ONU

Image
La question des droits de l´homme au Sahara occidental sera posée par la députée canarienne Josefa Milan devant la 4e Commission dont les travaux s´ouvriront, aujourd´hui, à New York. 
Sa plainte porte « contre le Maroc pour violation des droits de l´homme et détention dans des conditions inhumaines des prisonniers politiques sahraouis ». 
Comme chaque année, la question du Sahara occidental sera à l´ordre du jour des travaux de ce comité de décolonisation de l´ONU qui recueillera les témoignages des participants, dont des membres des organisations civiles et humanitaires, sur la situation des droits de l´homme dans l´ancienne colonie espagnole occupée depuis 1976 par le Maroc. 
Parmi les participants, il y a Inès Miranda Navarro, qui représentera l´Ordre des avocats espagnols, et Dolores Travieso Darias, membre de l’Association des juristes pour la paix et les droits de l´homme.
N. A.
Horizons, 4 oct 2013

UE-Maroc: L’accord sur la pêche divise le Parlement européen

Image
L’Union européenne exige du Maroc, entre autres, le respect des droits de l’homme au Sahara occidental et la redistribution des bénéfices de pêche à ses habitants, comme l´ont exigé les pays scandinaves. 

Les membres de la commission de la pêche du Parlement européen étaient assez divisés, jeudi, sur l´opportunité de parapher ou non en l´état, le mois de novembre prochain, le nouvel accord sur la pêche signé récemment entre Bruxelles et Rabat.
La majorité des parlementaires européens, les socialistes et les conservateurs, estiment que la rentabilité de l’accord sur la pêche entre l’UE et la Maroc est « meilleure » que celle du précédent qui avait expiré en février 2011. Le Maroc devrait recevoir 40 millions d´euros en contrepartie de la délivrance des 700 licences de pêche aux chalutiers européens, dans leur immense majorité espagnols. L´ancien accord lui rapportait 36,1 millions d´euros par an. 
Dans le camp favorable, la députée espagnole Carmen Fraga (PP) estime qu´il s´agit d´« un …

ONU : le Sahara occidental à l’ordre du jour des travaux de la Commission de décolonisation

Image
NEWYORK - La Commission de l’ONU chargée des questions politiques et de décolonisation (4ème Commission) a adopté, vendredi, à l’unanimité son programme de travail qui portera essentiellement sur la question de la décolonisation de 16 territoires non autonomes dont le Sahara occidental, a indiqué l’ONU.

Cette Commission entamera ses travaux par un débat général qui aura lieu du 7 au 14 octobre en cours, qui portera sur les questions de décolonisation liées aux 16 territoires non autonomes en question.
Les quatre points que traitera la 4ème Commission au cours de ce débat général sont les renseignements relatifs aux 16 territoires non autonomes, les activités économiques préjudiciables aux intérêts des peuples des territoires non autonomes, l’application de la Déclaration sur l’octroi de l’indépendance aux pays et aux peuples coloniaux et les moyens d’études et de formation offerts par les Etats membres de l’ONU aux populations des territoires non autonomes.
Conformément à la pratique…

Le département d’Etat se dit ”préoccupé” par l’arrestation du directeur d’un journal marocain

Image
Maroc.- Le département d’Etat américain a exprimé sa ”préoccupation” suite à l’arrestation du directeur d’un journal électronique marocain, Ali Anouzla, et a exhorté les autorités marocaines à traiter ce cas avec ”équité et transparence” et conformément aux obligations internationales du Maroc.
M. Anouzla avait été arrêté, il y a quelques jours à Rabat, pour avoir fourni un lien par son site “Lakome” à une vidéo attribuée à Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), incitant au terrorisme au Maroc. Exprimant la réaction des Etats-Unis suite à cette affaire, la porte-parole du département d’Etat, Mme Marie Harf, a déclaré, lors de son briefing quotidien, que le gouvernement américain était ”préoccupé” par la décision d’arrestation prise par les autorités marocaines contre M. Anouzla.
”Nous soutenons la liberté d’expression et de la presse ainsi que, comme nous le disons tout le temps, les droits universels qui sont un élément indispensable de toute société”, a-t-elle insisté.
”Nous demando…

Mohammed VI accusé de”pratiques autocratiques”

Image
Le quotidien américain Washington Post a affirmé que le Maroc semblait ”tourner le dos” aux réformes engagées en 2011, estimant que le roi Mohammed VI, qui montre des signes d’un retour à des ”pratiques autocratiques”, pourrait ”calculer” que l’ouverture politique qu’il avait entreprise n’est plus nécessaire.
Dans un éditorial particulièrement critique, le Washington Post paru le mercredi 2 octobre note qu’après les réformes adoptées dans le sillage des bouleversements politiques connus notamment en Tunisie et en Egypte en 2011, le Maroc avait, alors, été perçu par certaines capitales occidentales comme un ”modèle potentiel” pour d’autres monarchies arabes tels les pays du Golfe et la Jordanie.
Cependant, constate le quotidien de la capitale fédérale américaine, le roi Mohammed VI ”n’a jamais cédé sur son rôle d’autorité suprême du Maroc, en maintenant son contrôle sur les forces armées et la justice”.
Le Washington Post observe qu’après la destitution de l’ex président égyptien Moha…

L'Algérie fait pression sur le Maroc pour l'amener à résoudre le problème du Sahara Occidental

Image
A cause du contentieux du Sahara Occidental, le Maroc s'est affiché en ennemi juré de l'Algérie. Soutenu par la France et les monarchies du golfe, Rabat fait tout pour isoler et déstabiliser l'Algérie et se substituer à elle comme Etat pivot dans la région.
Etouffé par la crise financière, le Maroc ne cesse de mener une compagne médiatique contre l'Algérie pour la réouverture des frontières. Des frontières par lesquelles le voisin de l'Ouest déverse des centaines de tonnes de drogue chaque année, et reçoit en échange des centaines de milliers de litres de carburant à des prix de rêve. Malheureusement, pour poursuivre son aventure colonialiste au Sahara Occidental, le Maroc ne peut se passer de la rente que lui procure la production et la commercialisation du cannabis, dont les revenus annuels sont estimés à 13 milliards de dollars. D'ailleurs, c'est grâce au trafic de drogue que des sociétés de voitures de luxe, tel Ferraru, continuent à faire des bénéfice…

D’Escobar à Mohamed VI

Image
Le Maroc utilise cette drogue comme « moyen de chantage » pour tenter d’imposer ses visions dans la question du Sahara occidental : un atout politique par excellence.
Massinissa Boudaoud
Cinquante ans après la signature de la Convention de l’ONU sur les drogues et quarante ans après que le président Nixon eut lancé la guerre antidrogue du gouvernement nord-américain, le monde atteste impuissamment à son propre échec. C’est un organisme international qui vient d’annoncer cette débâcle interplanétaire face une prolifération des psychotropes sur toutes ses formes connues et méconnues. 
Et comment attendre un autre résultat que celui que vient d’établir les experts de la lutte contre la prolifération de la drogue quand des États, comme le Maroc, s’impliquent dans la production et font de cette « saloperie » un marché juteux. Actuellement, selon ce même document, les fournisseurs développent une politique commerciale agressive multipliant les offres quantitatives : héroïne, cocaïne et cann…

Le Maroc tente de limiter son isolement dans la région

Image
La politique extérieure du Maroc est guidée par son ambition de contrôler les ressources du Sahara Occidental. Une ambition partagée avec les locataires de l'Elysée. De ce fait, le Makhzen est un symbole de l'influence de Paris dans la région et un modèle indiscutable d'allégeance au fait colonial.
Le Maroc rêve de retourner par la fenêtre du continent africains duquel il est sorti par la porte. Profitant de ses relations avec la France, Mohammed VI est arrivé dans les bagages de François Hollande à Bamako accompagné d'un énorme brouhaha pour, selon les déclarations officielles, apporter son aide au gouvernement malien. Une assistance très limitée par la mauvaise conjoncture traversée par l'économie marocaine. Le royaume va former 500 imams maliens et installer un "hôpital temporaire de campagne", à Bamako, où des médecins marocains vont soigner gratuitement "tous ceux qui le souhaiteront". Une aide bien maigre pour un pays ravagé par la guerre…

Sahara Occidental : L'autre guerre de la France

Image
Le conflit du Sahara Occidental qui oppose le Maroc aux sahraouis dure depuis plus de 37 ans. Un des plus vieux contentieux de la planète. Nombreux sont ceux qui se posent des questions sur les raisons de la longévité de ce conflit. 
Pourtant, il s'agit d'un problème de décolonisation. Le colonisateur espagnol parti, le peuples sahraoui devrait se prononcer sur son destin. Rien de plus simple. Mais, la France s'y oppose.
En 1975, la France et les Etats-Unis, ont encouragé le Maroc à envahir l'ancien Sahara Espagnol pour freiner l'expansion de l'idéologie socialiste du pays voisin, l'Algérie. Mais cela n'a plus de sens, aujourd'hui, puisque la Guerre Froide est finie il y a plus de 20 ans.
Aujourd'hui, le conflit persiste grâce au soutien français à Rabat. La France ne veut pas d'un pays hispanophone dans la région. Elle veut en faire un territoire marocain pour profiter de ses nombreuses richesses naturelles : phosphates, pêche, uranium, pé…