Articles

Affichage des articles du septembre, 2013

Le Mur de la Honte érigé par le Maroc pour s'octroyer la partie riche du Sahara Occidental

Image
Par Said Karaoui, 28/9/2013 
Le Mur de la Honte : Une barrière unique au monde, à la fois politique, militaire, et économique. 
Un mur long de 2700 kilomètres achevé en 1987, avec le concours d’Israël, qui cisaille le Sahara occidental du Nord au Sud. 
Pratiquement méconnu à l’étranger, il s’agit d’un véritable ouvrage militaire, équipé de radars, de pièces d’artillerie, de millions de mines (l’arme des lâches…) et d’engins de guerre, gardés par quelque 130 000 soldats marocains en faction pour signifier la revendication « Makhzenienne » sur ce territoire grand comme la moitié de la France .....
http://solidmar.blogspot.be/search/label/Sahara%20occidental%20coup%C3%A9%20en%20deux

Le Maroc brandit la menace terroriste

Image
Le Makhzen, en mauvaise posture au Sahara Occidental, n'a jamais hésité à brandir la menace terroriste pour s'attirer la sympathie et le soutien de la France et des Etats-Unis dans son entreprise coloniale.
Au niveau interne, pour la première fois une décision royale est contestée par le peuple marocain. Le journaliste indépendant Ali Anouzla en paie le prix.
Au niveau international, il est désormais clair que le Maroc a perdu le soutien de Madrid dans sa tentative d'imposer une solution basée sur une large autonomie. Pour la deuxième fois consécutive, le chef du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy, réïtère devant l'Assemblée Générale de l'ONU le soutien de son pays à une solution juste et durable permettant au peuple sahraoui d'exercer son droit à l'autodétermination.
A Washington, le Maroc risque de voir l’aide financière que le Département d’Etat lui accorde ,suspendue. La violation répétitive des droits de l’homme au Sahara occidental est derrière ce…

Sahara occidental : la répression de leur ami le roi.

Image
Tout en reconnaissant qu'il importait "d'améliorer la situation des droits de l'Homme au Sahara occidental", la résolution 2099 adoptée le 25 avril 2013 par le Conseil de sécurité de l'ONU avait refusé, sous la pression de la France, d'étendre le mandat de la mission des Nations unies à la surveillance des droits de l'Homme au Sahara occidental. Le Maroc avait reçu ce refus comme un encouragement à poursuivre sa politique de répression contre les militants sahraouis et marocains.


Quand M6 millésime garanti pote de l'invité d'honneur de la fête de l'huma (D Debbouze) lâche ses chiens, les jeunes sont assassinés
Au Maroc, on interdit, on réprime, on emprisonne et ...on tue.!

Un jeune manifestant sahraoui a été tué samedi 21 septembre par les forces de l'ordre marocaines au cours d'une manifestation à Assa. Le CORELSO se joint, avec d'autres organisations, aux associations sahraouies de France qui appellent à un rassemblement de p…

Sahara Occidental : Le Maroc de nouveau épinglé

Image
par Djamel Belaïfa

Le Royaume du Maroc a été épinglé, une nouvelle fois, pour violation des droits de l'homme, au Sahara Occidental. Un nouveau rapport, établi par le département d'Etat américain, affirme que la violation des droits de l'homme du peuple sahraoui, par le Maroc se poursuit, toujours, au point que cette situation suscite des «inquiétudes». 
Selon l'APS, ce nouveau rapport a été élaboré, en application d'une loi adoptée, en 2011, par le Congrès américain, qui exige du département d'Etat de vérifier la situation des droits de l'homme au Sahara Occidental occupé avant l'octroi de toute aide financière militaire au Maroc. A travers cette loi, le Congrès a, également, conditionné l'aide financière militaire américaine, fournie au Maroc, par le droit d'accès au Sahara Occidental, sans aucune entrave, aux organisations des droits de l'homme, aux journalistes et aux représentants des gouvernements étrangers. 
Dans le rapport qui a été …

Solidarité avec le peuple sahraoui, victime de la répression marocaine !

Image
Un jeune manifestant sahraoui tué par les forces de sécurité marocaines
Rassemblement parisien de protestation, samedi 28 septembre 2013 à 15h00 au Trocadéro
Tout en reconnaissant qu’il importait "d’améliorer la situation des droits de l’Homme au Sahara occidental", la résolution 2099 adoptée le 25 avril 2013 par le Conseil de sécurité de l’ONU avait refusé, sous la pression de la France, d’étendre le mandat de la mission des Nations unies à la surveillance des droits de l’Homme au Sahara occidental. Le Maroc avait reçu ce refus comme un encouragement à poursuivre sa politique de répression contre les militants sahraouis et marocains.
Effectivement, les manifestations pacifiques, qui se succèdent depuis des mois, sont violemment réprimées avec de nombreux blessés et des emprisonnements, des journalistes sont arrêtés. C’est ainsi que le journaliste marocain Ali Anouzla, qui combattait pour la démocratie et un Etat de droit, a été arrêté et emprisonné.
Au Maroc, on interdit, on…

Droits de l’homme : Le Maroc sous la loupe du Congrès

Image
Comme ordonné par le Congrès américain du temps de Mme Hillary Clinton, le Secrétaire d’Etat John Kerry a remis lundi son rapport sur les mesures prises par le Maroc au Sahara concernant les droits de l’homme aux commissions budgétaires. Ces dernières vont examiner minutieusement les constats du département d’Etat au Maroc, avant de décider s’il fallait autoriser au pas les aides militaires au royaume.
C’est en effet la condition sine qua non mise en avant par les deux commissions budgétaires du Congrès à savoir que toute aide financière au Maroc devrait être suspendue au respect des droits de l’homme notamment dans les territoires occupés. Ce rapport, désormais obligatoire, a été rendu possible après le vote d’une loi par le Congrès US grâce au lobbying payant des ONG et des organisations de défense des droits de l’homme pro sahraouis.
Dans ce rapport «de quatre pages», John Kerry a dressé un point de situation des mesures prises par le royaume pour corriger les abus relevés en 2012…

Le roi Mohamed VI à Bamako : Pour des visées précises…

Image
Mais, étant pratiquement isolé en Afrique, pour cause de sa colonisation du Sahara occidental, le Maroc, a tenu à sa présence dans cette communauté des Etats d'Afrique de l'ouest qui regroupe quinze pays, dans le seul objectif de vouloir se replacer sur la scène continentale qui, lui semble occupée par la diplomatie algérienne.
Par Hassan Wahid
Le roi du Maroc, Mohamed VI, qui boude le continent africain depuis belle lurette, préférant ses amis et protecteurs du Nord, a saisi, l'occasion de la cérémonie d'investiture du nouveau président du Mali, Ibrahim Boubacar Keïta pour se rendre dans ce pays et de tenter parait-il de s'ouvrir un visitas sur le Sahel, alors qu'il n'est même pas, membre de l'Union Africaine (UA), depuis 1984.Un royaume étranger aux situations du continent mais aussi du Maghreb. 
Pour se redonner une nouvelle couleur à sa djellaba, il pénètre Bamako et dans ses bagages, tenez-vous bien, un hôpital militaire de campagne. Décidant de pa…

Sahara occidental : Les 1000 MW de la discorde

Image
Un rapport détaillé sur la manière dont le Maroc a l’intention de construire des centrales d’énergie renouvelable de plus de 1000 MW (mégawatts) au Sahara occidental, un territoire que le Maroc occupe partiellement, a été lancé par l’ONG Western Sahara Resource Watch (WSRW). Ces projets solaires et éoliens seront d’un « grave préjudice » pour le peuple du Sahara occidental, alerte la coordinatrice de l’ONG, Sara Eyckmans, dans un communiqué parvenu jeudi à l’APS. Selon la même source, l’énergie produite sera utilisée pour « tirer profit de ressources déjà illégalement exploitées par le Maroc au Sahara occidental, intensifiant ainsi l’incessant pillage ». « Et en exportant l’énergie vers l’Union européenne et le Maroc proprement dit, la puissance occupante cherche à ancrer sa revendication intenable sur le territoire », a ajouté WSRW, relevant que le Maroc ne produit lui-même ni pétrole ni gaz, et son gouvernement a « faim d’énergie ».
Le rapport montre que le nouveau front de product…

Mali : IBK est un sympatisant de la cause sahraouie

Image
IBK est membre fondateur du Front citoyen africain pour la démocratie et contre le retour du colonialisme en Afrique qui s'est fixé comme comme priorité la mobilisation pour la décolonisation du Sahara occidental. 

Le président Ibrahim Boubacar Keïta a séjourné à Alger, au mois d'avril 2013, à l’invitation du Comité national algérien de solidarité avec le peuple sahraoui (CNASPS) et du Front citoyen africain pour la démocratie et contre le retour du colonialisme en Afrique dont lui-même est membre fondateur.
Ce mouvement a a vu le jour au mois de juillet 2012 à Alger s'est fixé comme priorité la mobilisation pour la décolonisation du Sahara occidental. 
Lors de la création du FCADCRI, Boubacar Kkeita a participé au départ d'une caravane d'aide humanitaire en faveur des réfugiés sahraouis et a fait une déclaration à la télévision algérienne dans laquelle il a signalé que le problème du Sahara Occidental "est un problème très sensible et très difficile. Notre or…

Un climat glacial s'installe entre Bamako et Nouakchott

Image
ALAKHBAR (Nouakchott)- L’absence du président mauritanien à la cérémonie d’investiture du nouveau président malien reflète la dégradation des relations diplomatiques entre Bamako et Nouakchott, confient des sources concordantes à l'Alakhbar. 
Selon nos sources, les relations diplomatiques entre les deux voisins ont commencé à se dégrader depuis que les autorités de la transition au Mali ont refusé le déploiement de troupes mauritaniennes pour participer à la Munisma sur la frontière entre les deux pays. Cette objection a poussé la Mauritanie de dépêcher son premier ministre mauritanien, et son chef d’Etat major des Armées mauritaniennes pour tenter en vain de convaincre le gouvernement malien à revoir sa position. 
Le Mali estime qu’un déploiement comme le prévoit la Mauritanie serait non seulement une violation de souveraineté, mais une manière de se rapprocher davantage aux Touaregs et Arabes pour mieux les soutenir. Mais le président Ould Abdel Aziz avait justifié sa décision p…

Premiers corps de disparus retrouvés au Sahara occidental

Image
Environ 80% de ces victimes auraient disparu durant les premières années de l’occupation militaire du Sahara occidental par le Maroc, entre 1975 et 1977, après le retrait de la puissance coloniale espagnole. 

MAGHREB • Une équipe espagnole a trouvé deux fosses communes où l’armée marocaine a enterré des bédouins sahraouis. Quatre cents disparus manquent encore.
Un berger passait par là en février dernier. Sur le sable du désert sahraoui, des os humains. Quatre mois plus tard, une équipe d’investigation médico-légale espagnole était sur place, à Fadret Leguiaa, dans la région de Samra, à la demande de l’Association des familles des prisonniers et disparus sahraouis (Afapredesa). Pas de doute, il s’agit bien de deux fosses communes, avec au total les dépouilles de huit hommes saharaouis, dont deux adolescents d’environ 14 ans. Pour l’Afapredesa, c’est un premier pas vers la vérité quant au sort des quelque 400 disparus dans le cadre du conflit qui oppose le royaume du Maroc aux rebelles …

Fosses communes au Sahara occidental : Des experts espagnols rendront un rapport accablant

Image
Des experts espagnols conduits par Carlos Martin Beristain et Francisco Etxeberria préparent un rapport détaillé concernant les fosses communes découvertes au Sahara occidental. Ce rapport sera ensuite transmis au juge de l’Audience nationale, la plus haute cour pénale en Espagne, Pablo Roz.
C’est Carlos Martin Beristain, docteur spécialisé au niveau de l’Institut d’études sur le développement et la coopération internationale qui a confirmé l’information, rapportée jeudi par des médias espagnoles après le retour de l’équipe d’experts de Genève, où ils ont participé aux travaux de la 24e session ordinaire du Conseil des droits de l’homme et témoigner de la découverte de fausses communes au Sahara. 
Carlos Martin Beristain et Francisco Etxeberria, spécialisé dans la médecine légale à l’université du Pays-Basque, se sont entretenus au ministère espagnol des AE avec Cristina Farali, responsable de la division des droits de l’homme et le chargé des affaires nord-africaines et leur ont pré…

Parlement suisse : question sur le Sahara Occidental

Image
Le 6 septembre 2013, le conseiller fédéral Didier Burkhalter a signé au Maroc un accord-cadre de coopération, ayant trait à la transition démocratique et aux droits humains.
1. Lors de cette visite a-t-il abordé le thème du Sahara occidental?
2. A-t-il discuté des Sahraouis disparus pendant l'occupation marocaine?
3. Est-il au courant que des fosses communes ont été retrouvées dans le désert?
4. Quelles sont les propositions faites aux autorités marocaines pour que la vérité et la justice avancent?
5. Le Conseil fédéral s'engage-t-il pour que le référendum sur l'auto-détermination du Sahara occidental ait enfin lieu?
C'était les questions déposées le 10 Septembre 2013, par John-Calame Francine, Conseillère nationale au Canton de Neuchâtel, en Suisse au Parlement suisse 

Date de dépôt : 10.09.2013, Déposé au Conseil national
Réponse du Conseiller fédéral Didier Burkhalter , ministre des affaires étrangères suisse
Burkhalter Didier, conseiller fédéral: La thématique du Sa…

Disparition de Sahraouis : Nouvelles révélations

Image
Fadret Leguiaa, Sahara Occidental.-

Amnesty international revient une autre fois sur les violations des Droits de l'homme commises par le royaume chérifien contre les Sahraouis. Se basant sur des révélations publiées cette semaine par une équipe espagnole d'experts médicolégaux, cette ONG confirme la mort de huit Sahraouis, dont deux enfants, qui avaient disparu en 1976. A croire cette équipe d'experts, des preuves inédites ont été établies sur leur exécution extrajudiciaire par les forces armées marocaines. 
Ces révélations soulignent, écrit Amnesty international, combien il reste nécessaire de faire toute la lumière sur les centaines de cas de disparitions forcées survenues ces dernières décennies et de rendre justice aux victimes et à leurs familles. Avec plus de détails, l'équipe de spécialistes de l'université du Pays basque et de la Société des sciences Aranzadi a exhumé les corps des huit Sahraouis pour procéder à des examens médicolégaux, dont des tests ADN…

La Mauritanie face à ses islamistes… et à ceux des autres

Image
La renonciation de Nouakchott (en 1979) au partage de l’ex-Sahara espagnol (Sahara Occidental, ancienne colonie espagnole envahie par le Maroc en 1975, ndlr) avec Rabat paraît avoir été guidée par la volonté d’éviter le réveil d’une revendication chérifienne…sur la Mauritanie. A cet égard, les gens du fleuve ne seraient pas les derniers à refuser une «marocanité» susceptible de les couper de leurs congénères sénégalais et à s’accrocher à cette identité «mauritanienne» qui n’est pas incompatible avec leurs aspirations. Après tout, la constitution assure à tous les citoyens une égalité complète en droits et en devoirs et les minorités sont désormais reconnues
La Mauritanie face à ses islamistes… et à ceux des autres
Écrit par Michel RAIMBAUD*
Avant d’aller dormir, les Mauritaniens aiment, dit-on, contempler leur désert sous le ciel étoilé. Mystérieux et majestueux, le spectacle invite au rêve. Avant l’indépendance, dans les années 1950, quand la population était encore à 70% nomade, la Ma…

Le Maroc, acculé par la fermeture des frontières, multiplie les sorties contre l'Algérie

Image
Selon l’hebdomadaire marocain Ma waraâ el-hadeth
L’Algérie craindrait un dépôt de plainte du Maroc à La Haye
La guerre de succession, si succession il y aura au président Bouteflika, semble avoir donné du tonus à certains dirigeants qui, via des relais médiatiques marocains, tentent de brouiller les cartes en avançant une fragilité de l’Etat algérien.
Les responsables algériens, occupés à se tirailler, seraient en mauvaise posture, à en croire un journal au service du Makhzen. La guerre clanique dont a fait écho ces derniers jours la presse algérienne et qui opposerait le Département du renseignement et de la sécurité à la Présidence aurait fragilisé le pays ; une bonne occasion, semblent vouloir dire certains porte-étendards de la vision colonialiste de la monarchie chérifienne, pour faire passer le projet concernant l’application immédiate du régime d’autonomie du Sahara occidental sans passer par un référendum, comme souhaité par nombre de pays, dont l’Algérie. En effet, une récente…

El Aaiun : Des portes blindées contre les incursions de la police marocaine

Image
Le problème de l'insécurité est un phénomène qui s'est généralisé dans les derniers temps. Même en Europe. Aucune maison n'est à l'abri des cambrioleurs. Encore moins au Maroc. Mais El Aaiun, capitale occupée du Sahara Occidental, se distingue des autres villes du monde. Les portes des maisons sont fortifiées. Chaque maison a deux portes. L'une de bois, la deuxième de fer. Pourquoi, ai-je demandé? Est-ce par crainte des incursions des voleurs? "Oui, mais surtout par crainte des incursions du Makzen" m'a-t-on répondu.
Depuis quelques années, les forces de police ont pris pour cible l'intérieur des maisons des familles sahraouies pour casser et piller leurs biens. C'est la méthode suivie par les autorités marocaines pour s'en prendre aux familles des jeunes qui participent dans les manifestations contre l'occupation marocaine.
Ainsi, les forces de police marocaine sont devenues beaucoup plus nocives que les malfaiteurs qui sévissent par…

Ramtane Lamamra maîtrise également un autre dossier sensible pour la diplomatie algérienne : le Sahara occidental (Jeune Afrique)

Image
Portait : Ramtane Lamamra, un spécialiste des conflits africains nommé ministre des AE
Elle est une des vraies surprises de ce remaniement. L’arrivée au poste de ministre des Affaires étrangères de Ramtane Lamamra, 56 ans, natif d'Amizour, dans la région de Béjaïa. Il était jusqu’à présent commissaire de l’Union africaine à la paix et à la sécurité. Un poste qu’il occupait depuis le 28 avril 2008.

Il a, à ce poste, contribué à la constitution de forces de la paix. « C’est un développement de portée historique dans la mesure où jusque-là, le principe que l’Afrique mette en œuvre des solutions africaines aux problèmes africains était accepté, reconnu et mis en évidence, mais il n’y avait pas d’instruments pour la mise en œuvre de ce principe au-delà des instruments pacifiques », déclarait-il en mai dernier à l’APS, en marge des travaux du 21e Sommet de l’Union africaine. 
Technocrate au ministère des Affaires étrangères dont il a notamment été le secrétaire général, il a entamé sa c…

Cri de detresse : Pauvres dans notre terre riche!

Image
Dakhla (Sahara Occidental)
L’histoire que je vais parler, c’est la réalité que je vis depuis il y a 38 ans, peut-être aussi longtemps que le temps de la présence de l’Etat marocain à la ville de Dakhla et je vais raconter des histoires sur des personnes qui vivent à la ville de Dakhla et ma propre histoire aussi.
Je suis né en 1977 à la ville de Dakhla d’une famille sahraouie qui vit à cette ville depuis des siècles, selon l’information que j’ai, et j’ai commencé à étudier en 1984. Durant ma vie scolaire, j’ai rencontré des gens de mon âge et certains d’entre eux feront partie de cette histoire vraie qui reflète une image de cette ville oubliée.
Yassin: un Marocain qui est arrivé avec sa famille à la ville de Dakhla en provenance d’Agadir, une ville de sud du Maroc, son père était dans l’armée et travaillait à la frontière. Il commence à étudier avec moi et a continué ses études; nous vivions dans le même quartier et nous sommes allés à l’école du même département. Je pense que j’étais…