Articles

Affichage des articles du mai, 2013

Afrique : 50 ans et la route est encore longue, par Ahmed Halfaoui

Image
L'OUA/UA a 50 ans. Beaucoup de choses se sont passées depuis ce 25 mai 1963. Des bonnes et des moins bonnes. Les colons, d'abord, sont partis et l'apartheid a été vaincu. Mais les guerres ethniques, les conflits de frontières, les génocides, sur fond de convoitises sur les richesses africaines, ont endeuillé le continent. L'occupation alaouite du Sahara occidental, sous protection de la France et des Etats-Unis, la partition du Soudan, la décomposition de la Somalie, la destruction atlantiste de la Libye, initiatrice de l'idée d'Union africaine, le retour des militaires français en Côte d'Ivoire et au Mali, autant de désastres que n'auront pas prévu les rédacteurs de la Charte fondatrice de l'Organisation de l'unité africaine, l'OUA qui devait «éliminer, sous toutes ses formes, le colonialisme de l'Afrique» et, pour les peuples d'Afrique, «défendre leur souveraineté, leur intégrité territoriale et leur indépendance». 
Aujourd'hu…

Officier égyptien de la MINURSO demande mutation pour des raisons de sécurité

Image
Hany Mustapha, L'officier égyptien de la Mission des Nations Unies pour le Référendum au Sahara Occidental (MINURSO) a été transféré au siège de Tindouf suite à sa demande.
Hany Mustafa a exprimé ses craintes des représailles marocaines suite aux déclarations qui lui sont attribuées dans une vidéo publiée par le site Lakome, proche des milieux gauchistes marocains. 
Il restera au siège de Tindouf jusqu'à la fin de sa mission au mois de juillet 2013. Ce qui confirme qu'il n'a pas été expulsé de la MINURSO comme prétendu par les médias du palais.
M. Mustafa a été contacté par notre source et a affirmé avoir demandé sa mutation "parce qu'il avait peur" pour son intégrité physique.
Pour rappel, les autorités marocaines, dans leur quête de justificatifs pour leur décision de se poser contre la surveillance des droits de l'homme, ont accusé l'officier égyptien de sensibiliser les jeunes sahraouis contre le Maroc.



De nombreux renforts dépêchés à El Aaiun depuis l'explosion des manifestations

Image
Au Sahara occidental, selon des informations documentées avec des vidéos et publiées sur Youtube, le Maroc a dépêché de grands renforts sécuritaires à El Aaiun suite aux manifestations qui se poursuivent dans la ville. Le journal Al Massae qui rapporte cette information prévenait qu’il risque d’y avoir du grabuge à l’occasion de ce 1er Mai au Sahara occidental ! Et pour Akhbar al Yaoum al Maghribia, "les pro-séparatistes (comprendre les Sahraouis) planifient pour des affrontements de longue durée avec les forces de l'ordre". 
Pour le Maroc qui prétend que les sahraouis indépendantistes sont une minorité, ce serait pourtant plus simple d’accorder aux Sahraouis le droit à l’autodétermination afin qu’ils se prononcent pour ou contre l’indépendance du Sahara occidental. Et qu’on tourne une fois pour toutes la page !
Dans leur quête d'une justification à ce qui arrive dans les quatre villes du Sahara Occidental, avancent diverses arguments aussi fantaisistes les uns que …

1er Mai : Solidarité avec le peuple sahraoui aussi

Image
Il s'agit d'un peuple qui voit ses droits traités comme ceux des palestiniens, dans un coin d'Afrique ou la France, ses alliés et protégés locaux foulent aux pieds les résolutions de l'ONU : le Sahara Occidental colonisé-annexé par le Maroc depuis plus d'un tiers de siècle.
Il ne s'agit pas d'un exemple parmi d'autres, pioché au hasard dans le sac des bannis du capital qui tous mériteraient tout autant d'être plus et mieux pris en compte.
Non, il s'agit d'un choix pour parler de ceux dont la France officielle et rose, si tatiIlonne quand il s'agit des droits humains sous certaines latitudes, est là à deux heures d'avion de Paris, d'un mutisme singulier.
Il s'agit d'un peuple qui voit ses droits traités comme ceux des palestiniens, dans un coin d'Afrique ou la France, ses alliés et protégés locaux foulent aux pieds les résolutions de l'ONU : le Sahara Occidental colonisé-annexé par le Maroc depuis plus d'un ti…

Ban Ki-moon désavoué par le Conseil de Sécurité

Image
PLATEFORME POUR LA SOLIDARITE AVEC LE PEUPLE DU SAHARA OCCIDENTAL
SAHARA OCCIDENTAL : UNE OCCASION MANQUEE A L'ONU
En adoptant le 25 avril 2013 la résolution 2099 sur le Sahara occidental, le Conseil de sécurité de l'ONU a
désavoué son secrétaire général qui, dans son rapport du 8 avril, recommandait "une surveillance indépendante, impartiale et soutenue des droits de l'Homme au Sahara occidental". En effet, bien que cette recommandation ait été relayée dans un premier temps par les Etats-Unis (avant d'être retirée), le Conseil de sécurité a refusé une nouvelle fois d'inclure la surveillance des droits de l'Homme dans les compétences de la mission des Nations unies (Minurso) malgré les demandes réitérées du Parlement européen, de nombreuses associations des droits de l'Homme (Amnesty international, Human Rights Watch, Centre Robert Kennedy, AMDH...). La Minurso reste donc une des seules missions de paix des Nations unies dans le monde dépourvue d…