Articles

Affichage des articles du avril, 2013

Feu vert de l’ONU à la répression des manifestations : Les reculades de l’ONU ne découragent pas la population sahraouie

Image
Depuis des années les résolutions de l’ONU recommandent indistinctement au Maroc et au Front Polisario d’améliorer les droits de l’homme. Pourtant c’est au territoire occupé que l’on compte les victimes de la répression sanglante des manifestations pacifiques. La mission de l’ONU au Sahara occidental sera encore la seule à ne pas être dotée de la surveillance des droits de l’homme. Ceci grâce à la reculade des Etats Unis à défendre leur proposition de résolution au Conseil de Sécurité de cette fin avril 2013 et à la persistance de la France, qui défend bec et ongles son ami le Roi-prédateur pour des intérêts qui méritent que l’on piétine les valeurs universelles des droits de l’homme et des peuples. Malgré ce refus des manifestations pacifiques ont éclaté dans diverses villes du Sahara occidental occupé où une mission d’Amnesty International est présente actuellement ainsi qu’une délégation de 5 élues du Parti de la Gauche européenne : Française, Espagnole, Grecque, Danoise et Norvég…

DÉBORDEMENTS À EL AYOUN SUITE À L’APPROBATION DU MANDAT DE LA MINURSO

Image
Des affrontements entre activistes sahrawi et des forces de l’ordre marocaines sont survenues ces derniers jours à El Ayoun, la ville principale du Sahara Occidental, occupée suite à l’approbation, vendredi dernier, d’une résolution pour le renouvellement de la MINURSO. Au moins trois personnes dont une femme ont été blessées lors de ces débordements.
D’après certains médias sahrawi, les manifestants protestaient contre la décision de retirer du texte de résolution et du mandat de la MINURSO l’allusion à la surveillance du respect des droits de l’Homme sur ce territoire occupé militairement par le Maroc depuis 1975.
La formule adoptée par l’ONU dans le texte, qui a déchainé les protestations sahrawi, dérive d’un compromis entre la position américaine, qui souhaitait étendre au respect des droits de l’Homme le mandat de cette mission, et les réticences du Maroc, contraire à toute modification allant en ce sens. MISNA, 30 avril 2013

MINURSO : La REMDH regrette la décision du Conseil de sécurité de l'ONU

Image
Pas de mandat étendu aux Droits de l’Homme pour la MINURSO au Sahara Occidental !
Communiqué REMDH
Le Réseau Euro-méditerranéen des Droits de l’Homme (REMDH) regrette la décision du Conseil de sécurité des Nations Unies de ne pas étendre le mandat de la Mission des Nations Unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental (MINURSO) aux questions des droits humains dans le territoire.
Même s’il prend acte de la résolution du Conseil de Sécurité de l’ONU prorogeant le mandat de la MINURSO jusqu’au 30 avril 2014, le REMDH se dit préoccupé que l’inquiétude vivement soulevée par Christopher Ross, Envoyé personnel du Secrétaire Général des NU, quant à la situation des droits humains dans le territoire sahraoui, n’ait pas été prise en considération.
Cette inquiétude vient s’ajouter aux successives dénonciations réalisées par différentes organisations indépendantes européennes et américaines. Lors de ces deux visites au Sahara Occidental, C. Ross a pu tenir des rencontres et il a…

Rabat appelé à l'ordre par Paris

Image
Paris, 29 avr 2013 (APS) - La France a rappelé lundi son "attachement au droit de manifester pacifiquement", après une manifestation pacifique de Sahraouis dans la ville d’El-Aaiun, capitale occupée du Sahara Occidental. Manifestation qui a été réprimée par les forces de police du Maroca et où près de 40 personnes ont été blessées.
"Nous regrettons que ce rassemblement ait occasionné des violences qui se sont soldées par plusieurs blessés. Nous rappelons notre attachement au droit de manifester pacifiquement", a déclaré le porte-parole du Quai d’Orsay, Philippe Lalliot, lors d’un point de presse.
L’ONG Amnesty international, dont une équipe se trouvait à El-Aaiun, avait, rappelle-t-on, dénoncé le "recours à la force, de manière excessive" de la police contre la manifestation qui se déroulait dans le calme.
"Nous insistons sur la responsabilité des Nations unies dans la protection et le contrôle des droits de l’homme dans un territoire relevant de l’O…

Déclaration du porte-parole du ministère des Affaires étrangères et européennes du 26 avril 2013 sur le Sahara Occidental

Image
Le site du ministère des affaires étrangères rapporte le point de presse du 26 avril du porte-parole du ministère et les réponses données à deux questions sur la question du Sahara Occidental et la MINURSO.

Q – Une réaction sur la résolution de renouvellement du mandat de la MINURSO ?Sur les droits de l’homme ?
R – C’est un texte qui a été adopté à la satisfaction de tous et qui comporte en effet une disposition appelant les parties à poursuivre leurs efforts en faveur de la promotion et de la protection des droits de l’homme.
Q – Est-ce qu’il y a des initiatives pour amener les deux parties, Maroc et Polisario, à la table pour négocier ou est-ce qu’on va attendre encore ? M. Hollande au Maroc a dit qu’il était important de s’activer sur ce sujet avec ce qui se passe au Mali et au Sahel.
R - Il y a déjà ce qui relève de la mission de l’envoyé personnel du secrétaire général des Nations unies, Christopher Ross, que nous soutenons naturellement.
Il y a aussi ce qui figure dans la résolut…

Occasion ratée au Conseil de sécurité (communiqué de presse)

Image
Communiqué de presse du Comité suisse de soutien au peuple sahraoui
Occasion ratée au Conseil de sécurité 
Le Conseil de sécurité qui s’est réuni jeudi à New-York sur la question du Sahara Occidental n’a pas saisi l’occasion de la proposition des Etats-Unis pour élargir le mandat de la Minurso (forces onusiennes pour le Sahara Occidental) à la protection de la population civile sahraouie. 
Malgré la répression violente de la population sahraouie qui se poursuit, la condamnation sans preuve et sans témoins de 24 militants sahraouis à des peines allant de la perpétuité à 20 ans de prison, l’attestation par le rapporteur spécial de l’ONU contre la torture, des mauvais traitements et tortures systématiques dont sont victimes les prisonniers politiques sahraouis, le Conseil de sécurité n’a fait que reconnaître « la nécessité d’améliorer les Droits de l’Homme au Sahara Occidental ». 
Cette recommandation minimaliste n’a pas empêché les forces marocaines de tabasser à nouveau, vendredi derni…

Sahara. Pressions du palais et censure à Eco-Médias

Image
La dernière édition de l'Economiste du Faso a été bloquée mercredi avant son expédition au Burkina. Le même jour, une interview de la chercheuse franco-tunisienne Khadija Mohsen Finan sur Atlantic Radio a provoqué la colère du Palais.
Ne pas suivre la ligne dictée par les autorités sur l'affaire du Sahara, même par mégarde, peut coûter cher aux médias marocains, privés comme publics. Dernier exemple en date : la «mésaventure» des journalistes du groupe Ecos-Médias, premier groupe de presse privé du Maroc (L'Economiste, Atlantic Radio, Assabah, Ecole ESJC).
Lakome a appris que mercredi après-midi, les numéros de «l'Economiste du Faso», nouveau titre hebdomadaire du groupe vendu au Burkina Faso (mais imprimé au Maroc), ont été bloqués à la dernière minute avant leur expédition à Ouagadougou. Motif : la rédaction burkinabaise de l'Economiste avait illustré un article sur le Sahara avec une carte des frontières internationalement admises, c'est-à-dire avec une sépa…

Comment le Maroc s'est fait avoir par le "Groupe d'Amis du Sahara Occidental"

Image
Le Maroc continue à s’adonner à une véritable opération de désinformation sur la résolution 2099 sur le Sahara occidental adoptée, jeudi dernier, par le Conseil de sécurité de l'ONU. La résolution a été arrosée par le palais royal avec de la sauce makhzénienne.
La décision d'annuler les manoeuvres conjointes des armées américaine et marocaine trahit un état d'esprit sur l'état des relations entre les deux pays. Rabat savait déjà que la position américaine sur le conflit du Sahara Occidental n'était plus favorable au Maroc. D'où la rapidité et la violence de sa réaction. 
Certes, l'administration Obama n'a pas apprécié le mauvais traitement réservé par les autorités marocaines aux membres du Centre R.F. Kennedy lors de leur récent séjour au Sahara occidental pour enquêter sur les droits de l’homme. Certaines sources jugent l'initiative américaine d'élargir les compétences de la MINURSO comme une correction á l'attitude défiante du Maroc. Mai…

La résolution du Conseil de Sécurité réécrite à la sauce marocaine

Image
Sahara occidental : Alger rejette les “interprétations” marocaines
C’est connu le makhzen est champion dans la manipulation surtout quand il s’agit de l’Algérie. Mais il vient de dépasser les bornes en se permettant même de récrire à sa convenance le texte de la résolution onusienne sur le Sahara occidental.
La déclaration de Abdelhak Lamrini, porte parole du cabinet de Mohamed VI, est en effet un morceau d’anthologie de contre vérité et d’interprétations très makhzenienne de la résolution pourtant très claire.
Ce serviteur du roi a ainsi maladroitement interpellé l’Algérie de jouer un “rôle positif” dans le conflit sahraoui qui est décrit comme “régional”.
Ces imputations et interprétations n’ont pas manqué de faire réagir les hauts responsables algériens qui ont répondu du tac au tac et déconstruit les appréciations «fallacieuses» du secrétaire du roi.
Notre source n’a pas hésité à mettre le Palais Royal face à ses “mensonges”et ses “confusions”.
“Cette déclaration évoque fallacieus…

Un non-lieu à l'ONU

Image
Il faut voir la joie de la délégation marocaine aux Nations Unies, le 25 avril, pour le croire :
Est-ce qu’ils ont obtenu la libération d’un des leurs ? Un prix honorifique récompensant leur pays pour son courage, sa compétence, sa vertu ? Ont-ils appris la victoire de leur équipe nationale de football ?
Non, ils ont obtenu que la mission des Nations Unies au Sahara Occidental ne surveille pas les droits de l’homme dans ce territoire que le Maroc a annexé et occupe depuis 1975… N’est-ce pas une belle victoire en effet ? Parce que, c’est bien connu, les ONG telles Amnesty International ou Human Right Watch « instrumentalisent la question des droits de l’homme », comme l’a dit Mohammed VI, quand elles dénoncent les tortures que subissent les Sahraouis détenus avec ou sans jugement, ou simplement enlevés au coin d’une rue.
Des civils sahraouis condamnés à perpétuité par un tribunal militaire qui n’offre aucune possibilité d’appel, et alors qu’aucune preuve n’a pu être apportée de leur c…

Les EEUU réculent et le Sahara Occidental reste sans mécanisme de surveillance des droits de l'homme

Image
Un projet de résolution sur le Sahara Occidental présenté par l’ambassadrice américaine auprès des Nations Unies a fait sonner l’alarme à Rabat la semaine dernière. L’initiative américaine envisageait d’élargir le mandat de la MINURSO (Mission des Nations unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental) pour qu’il puisse surveiller le respect des droits de l’homme par le Maroc mais aussi par le Front Polisario, qui contrôle la frange orientale de ce territoire et les camps de réfugiés de Tindouf (l’Algérie).
Cette initiative, applaudie par des prestigieuses ONG de droits de l’homme tels qu’Amnesty International et Human Rights Watch, a été rejetée par la France, la Russie l’Espagne et, bien sur, par le Maroc qui a même annulé un exercice militaire conjoint avec les États Unis.
La résolution qui a été finalement adoptée est un triomphe diplomatique de Rabat, qui avait dénoncé une ‘instrumentalisation des droits de l’homme’, avec le soutien de quelques ONGs. Il s’agit …

Sahara occidental : le coup de force de la France et de la Russie

Image
La France et la Russie sont finalement parvenues à faire vider le projet de résolution américain sur le mandat de la Minurso de sa substance essentielle portant sur l’élargissement de la mission de la Minurso à la surveillance des droits de l’homme dans l’ancienne colonie espagnole.
Washington a fini par céder aux pressions de ces deux pays en acceptant de remanier fondamentalement le texte originel qui ne fait plus mention de l´octroi de cette mission à la Minurso, ni même de la mise en place d’un quelconque autre mécanisme onusien à cet effet.
Sans faire valoir le droit de veto
Seuls le Royaume-Uni et la Chine n’ont apparemment pas formulé d´objection sur l’initiative présentée par l’ambassadrice des Etats-Unis à l’ONU, Susan Rice, au groupe des Amis du Sahara occidental, composé des Etats-Unis, Russie, France, Royaume-Uni, Chine, en plus de l’Espagne en sa qualité d’ancienne puissance coloniale du territoire sahraoui. La France et la Russie, avec la complicité discrète de l’Espagne …

Santiago Jiménez : "Obama est sensible à la protection des droits de l’homme au Sahara"

Image
L.T.A : Comment expliquez-vous l’initiative engagée par les Etats-Unis en faveur de l’élargissement de la mission de la Minurso à la surveillance des droits de l’homme au Sahara occidental sachant que le Maroc est leur allié traditionnel ? 
Santiago Humberto Jimenez : L’attitude des Etats-Unis s’explique, d’une part, par une plus grande sensibilité de l’Administration Obama et de son actuel Secrétaire d’Etat John Kerry par rapport à la légitimation et à la protection des droits de l’homme, conformément aux principes de base du droit international. Elle s’explique, d’autre part, par les pressions exercées sur les Etats-Unis, à travers la publication des rapports (sur la situation au Sahara occidental), par les Nations unies et par le Centre Robert F. Kennedy pour la justice et les droits de l’Homme animé par Mme Kerry Kennedy, la fille de Robert Kennedy. Ces informations convergent avec les propres conclusions du Représentant personnel du Secrétaire général de l’ONU pour le Sahara occi…

La résolution du Conseil de sécurité a le mérite de s’attacher à l’autodétermination (F. Polisario)

Image
NEW YORK - La nouvelle résolution du Conseil de sécurité sur le Sahara occidental a le mérite de souligner ’’l’attachement du Conseil au droit du peuple sahraoui à l’autodétermination comme fondement de la solution politique au conflit créé par l’occupation marocaine’’, a déclaré à l’APS le représentant du Front Polisario à l’ONU, Ahmed Boukhari.

Cette déclaration du représentant sahraoui vient en réaction à l’adoption jeudi par le Conseil de sécurité de l’ONU d’une résolution sur le Sahara occidental dans laquelle cet organe de décision des Nations unies a réitéré son appel à une ’’solution politique juste, durable et mutuellement acceptable qui permette l’autodétermination du peuple du Sahara occidental’’, tout en soulignant ’’l’importance de l’amélioration de la situation des droits de l’homme’’ au Sahara occidental occupé par le Maroc.
Prenant note de cette résolution, M. Boukhari a observé que la question des droits de l’homme avait occupé une ’’grande place’’ dans le débat qui a…

Le Conseil de Sécurité prorroge le mandat de la MINURSO jusqu'au 30 avril 2014

Image
New York, Apr 25 2013. - Le Conseil de sécurité des Nations Unies a décidé jeudi de proroger d'un an le mandat de la Mission des Nations Unies pour l'organisation d'un référendum au Sahara occidental (MINURSO) jusqu'au 30 avril 2014.
Le Conseil de sécurité, par la résolution 2099 (2013), adoptée à l'unanimité, a demandé à toutes les parties de "coopérer pleinement aux opérations de la MINURSO, y compris en ce qui concerne sa liberté d'interaction avec tous ses interlocuteurs, et de prendre les mesures voulues pour garantir la sécurité, ainsi qu'une totale liberté de circulation et un accès immédiat, au personnel des Nations Unies et au personnel associé dans l';exécution de leur mandat".
Les membres du Conseil ont également demandé aux parties de poursuivre les négociations sous les auspices du Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, "sans conditions préalables et de bonne foi", en tenant compte des efforts faits depuis 2006 et d…

Résolution sur le Sahara occidental: Un avertissement en termes très édulcorés

Image
Le Conseil de sécurité a encouragé jeudi le Maroc à mieux respecter les droits de l'Homme au Sahara occidental mais sans charger la mission de l'ONU sur place d'enquêter dans ce domaine comme le voulait Washington.
La résolution adoptée jeudi à l'unanimité "encourage les parties à poursuivre leurs efforts respectifs pour promouvoir et protéger les droits de l'Homme au Sahara occidental et dans les camps de réfugiés de Tindouf" (Algérie). 
Elle prolonge, comme tous les ans, le mandat de la Mission des Nations unies au Sahara occidental (Minurso), jusqu'au 30 avril 2014.
Les Etats-Unis avaient d'abord présenté un texte qui, pour la première fois, chargeait la Minurso de "surveiller et de faire un rapport sur" le respect des droits de l'Homme, au grand dam des Marocains. La proposition américaine défendue par l'ambassadrice américaine à l'ONU, Susan Rice, était pourtant en cohérence avec les pratiques onusiennes. La Minurso est…

"La colonisation du Sahara occidental perdure à cause du soutien de la France et des Etats-Unis au Maroc ! " (Christiane Perregaux )

Image
Depuis 30 ans, le Sahara occidental réclame son indépendance vis-à-vis du Maroc, qui contrôle la région. Malgré la pression d’associations civiles, Rabat campe toujours sur ses positions. Pour la Suissesse Christiane Perregaux, Professeure en Sciences de l’Education à l’Université de Genève, membre du comité de soutien suisse du peuple sahraoui, si ce litige n’est toujours pas réglé c’est à cause des soutiens extérieurs dont dispose le Maroc dans ce dossier. Afrik.com l’a rencontrée à Alger, lors de la troisième conférence des femmes sur la cause sahraouie. Entretien.
A Alger
Propos recueillis avec Graziella Riou, rédactrice-en-chef du quotidien en ligneBoocan
Afrik.com : Pourquoi à ce jour les autorités marocaines refusent toujours d’entendre les revendications du peuple sahraoui ? 
Christiane Perregaux : Si les autorités marocaines étaient seules, il y a longtemps que ce dossier aurait été réglé. Mais le problème est que le Maroc est soutenu par la France et les Etats-Unis. C’est ave…

Le jeu «trouble» de Christopher Ross

Image
L’Envoyé spécial des Nations unies pour le Sahara occidental, Christopher Ross, roule-t-il pour le royaume chérifien ? La question mérite vraiment d’être posée, surtout lorsque l’on se réfère au dernier rapport élaboré par ce haut responsable onusien sur cette question dont nous nous sommes procuré une copie en exclusivité, et qui sera présenté aujourd’hui devant le Conseil de sécurité. 
Dans le rapport en question dont on détient une copie, Christopher Ross a pris le soin de ne pas exprimer la position des Nations unies par rapport à ce conflit, bien qu’il reconnaisse, en filigrane, que les droits de l’Homme dans les territoires occupés sont bafoués. Et pour maintenir le flou, l’Envoyé spécial du Secrétaire général de l’ONU pour le Sahara occidental se contente de rapporter et de dresser les comptes rendus des visites qu’il a effectuées en Algérie, au Maroc et au Sahara occidental ainsi que la teneur des discussions qu’il a eues avec les différents responsables et ce, dans …

Sahara occidental : L’ONU met la pression sur le Maroc

Image
La « victoire morale » de la RASD se dessine. Aujourd’hui, la proposition américaine, légèrement remaniée, a consacré la légitimité du combat sahraoui, reconnu à l’unanimité des membres du Conseil de sécurité, appelé à se prononcer sur l’avant-projet de résolution portant sur le renforcement des droits de l’Homme au Sahara occidental.
Même si, de ce fait, la Minurso reste la seule mission de paix onusienne qui n’est pas encore dotée de mécanisme de surveillance, l’avancée est, toutefois, tangible. Une perception claire du drame humanitaire, fondé sur le déni colonial, caractérise le consensus mondial en gestation, y compis parmi les alliés les plus fidèles du Maroc. Cette réalité, placée en porte-à-faux avec la mondialisation des valeurs humanitaires et démocratiques, a été clairement dénoncée par la famille des organisations internationales de défense des droits de l’Homme et, également, par l’envoyé spécial de l’ONU chargé de la lutte contre le terrorisme, qui ont fait état des acte…

L’ONU devant ses responsabilités

Image
C’est aujourd’hui que l’ONU décidera de la nature de la mission de la Minurso. A la suite de sa tournée diplomatique au Sahara occidental, Christopher Ross, l’envoyé spécial du Secrétaire général de l’ONU, devait présenter un rapport. Les Etats-Unis proposent d’étendre la mission de l’ONU dans la région à la surveillance des droits de l’Homme. Une initiative qui a irrité le Maroc et Paris. Le jour de vérité arrive. Ce rapport sera observé de très près par les Marocains, alors que les Américains ont proposé, il y a quelques jours, d’étendre la mission de l’ONU dans la région à la surveillance des droits de l’homme. Une initiative qui n’est pas du goût de Rabat qui s’oppose depuis toujours à ce que l’ONU ait un droit de regard sur les droits de l’homme dans la région. 
Le projet prévoit d’étendre le mandat de la Mission des Nations unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental (Minurso) aux droits de l’Homme avec la mise en place d’un mécanisme de surveillance et de co…