Articles

Affichage des articles du janvier, 2013

Sahara occidental : Christopher Ross entame des consultations à Washington et dans des capitales européennes

Image
NEW YORK - L’Envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU pour le Sahara occidental, M. Christopher Ross, a entamé des consultations sur la question du Sahara occidental en effectuant une visite à Washington avant de se rendre dans plusieurs capitales européennes, a annoncé mercredi l’ONU.

Dans le cadre de ces consultations internationales, M. Ross s’est entretenu mardi à Washington avec de hauts responsables du Département d’Etat américain, a indiqué le porte-parole de l’ONU, Eduardo del Buey, dans une déclaration à la presse à New York.
Après les Etats-Unis, il s’est rendu mercredi en Russie avant d’aller successivement en France, en Espagne, au Royaume-Uni, en Allemagne et en Suisse.
Ces consultations, qui dureront jusqu’au 15 février prochain, ’’visent à établir un soutien international supplémentaire pour les négociations sur le Sahara occidental en vue de la prochaine phase d’engagement avec les parties au conflit (Front Polisario-Maroc) et les pays voisins, prévue pour mars&…

Pas de paix et de développement sans respect de l'état de droit et des droits de l'homme

Image
New York, Jan 30 2013. S'il ne peut pas y avoir de paix sans développement, ni de développement sans paix, il ne peut pas y avoir de paix et de développement sans respect de l'état de droit et des droits de l';homme, a déclaré mercredi le Vice-Secrétaire général de l'ONU, Jan Eliasson, au Conseil de sécurité.
C'est pourquoi, en réponse à la demande faite par le Conseil de sécurité, l'an dernier, « le Secrétariat a déployé des efforts inlassables pour améliorer ses arrangements institutionnels en vue de maximiser l'impact de nos travaux sur l'état de droit sur le terrain », a assuré M. Eliasson, en précisant qu'en juin prochain, le Secrétaire général présentera au Conseil un rapport complet.
La réunion historique de haut niveau de l'Assemblée générale, qui s'est tenue le 24 septembre dernier, avait reconnu, a rappelé Jan Eliasson, les contributions positives du Conseil de sécurité dans le domaine de l'état de droit, puisque dix-huit des 2…

La facture de la complicité avec le Maroc

Image
La superstition veut que la malédiction de Dieu lui tombera sur toute personne ayant commis une injustice. Elle est l'équivalent du proverbe "qui sème le vent récolte les tempêtes". C'est certainement l'avis de nombreux sahraouis en regardant la France s'agiter dans le bourbier malien. 
La situation qui prédomine au Mali est la conséquence directe de l'indifférence de Paris envers les aspirations du peuple tourèg. Aspirations étouffées par un régime corrompu qui au fil du temps a converti le Mali en narco-Etat sous le silence complice de la France. Le même silence enregistré dans un autre conflit créé et alimenté par Paris: le conflit du Sahara Occidental, oú le peuple sahraoui subit les conséquences du soutien aveugle de la France aux ambitions expansionnistes du Maroc. Un soutien qui d'une manière ou d'une autre est responsable du chaos qui règne dans toute la région du Sahel.
Une vérité qui certains veulent dissimuler, mais qui a été dévoilée …

Le Maroc cherche à rentabiliser la menace terroriste pour sa politique annexionniste au Sahara Occidental

Image
Après l’intervention militaire française au Mali et l’ultérieure attaque terroriste contra le site gazier d’In Amenas, les craintes de l’Occident pour la stabilité du Maghreb est monté d’un cran. Le Maroc a toujours voulu rentabiliser la « menace djihadiste » au profit de ses intérêts annexionnistes au Sahara Occidental, en essayant de criminaliser le peuple sahraoui avec des campagnes de diffamation sur des liens présumés entre les Sahraouis et la branche d’Al Qaida d’exploitation qui s’active dans le Sahel et se présentant devant les grandes puissances comme un « allié stratégique clé » dans la région face au terrorisme. Dans le cas du conflit du Sahara occidental, l’absence d’arguments juridiques et de rationalité démocratique, le Maroc oppose sa stabilité présumée face à une hypothétique faiblesse d’un futur Etat sahraoui.
Ces dernières années, des ombres sont apparues qui nourrissent le soupçon de l’existence d’intérêts obscurs au-delà de la stricte guerre djihadiste déclarée p…

Les prisonniers sahraouis interpellent la conscience de la MINURSO

Image
Cinq révolutions, la chute de quatre régimes, une sécession, une intervention de l'OTAN et l'intervention française aidée par la CEDEAO. Ceci est le résultat de l'action des 23 civils sahraouis que le Maroc garde en prison depuis 2010 en vue de les faire juger par un tribunal militaire.
Vu de cet angle , ces criminels méritent un tribunal de Nuremberg. Et ils devraient être condamnés, au moins, à la prison à vie.
Cependant, il semble que le "R" de référendum, un mot qu'ils partagent avec la MINURSO, les protège contre toute imputation internationale.
Depuis que ces 23 civils ont été emprisonnés par le Maroc, il ya eu cinq révolutions (Tunisie, Egypte, Libye, Yémen et Syrie) toutes avec la bénédiction de l'Occident, une intervention militaire en Libye menée par l'OTAN, et une intervention au Mali, saluée par la communauté internationale. Cependant, personne n'a bougé un doigt, non pas pour les sortir de prison, mais pour éviter qu'ils comparai…

L’ONU alloue une aide financière aux réfugiés sahraouis

Image
NEW YORK - La Secrétaire générale adjointe de l’ONU aux affaires humanitaires, Valérie Amos, a annoncé lundi le versement de près de 100 millions de dollars pour des programmes humanitaires dont celui des réfugiés du Sahara Occidental dans les camps de Tindouf (Algérie).
Cette aide, a-t-elle précisé, sera allouée par le Fonds central pour les interventions d’urgence (CERF) afin de renforcer les urgences humanitaires les moins financées dans 12 pays.
Selon elle, ces urgences concernent des crises touchant ’’des millions de personnes dans le monde qui ont toujours besoin d’aide après que ces crises cessent de retenir l’attention des médias’’.
L’initiative du CERF, a-t-elle poursuivi, a pour objectif de minimiser les disparités de financement et de mettre en évidence les crises ’’oubliées’’ ou ’’négligées’’ telle que l’opération de soutien aux réfugiés du Sahara Occidental en Algérie.
Les autres pays concernés par ces fonds sont l’Ethiopie, le Burundi, Djibouti, Erythrée, Ouganda, Libéri…

La crise malienne dévoile l'isolement du Maroc

Image
Le Sahara Occidental est inscrit, depuis 1963, dans la liste des territoires non-autonomes. son droit à l'autodétermination est un principe sacré qui constitue l'un des piliers de la doctrine de l'ONU. 
L'ancien Envoyé Spécial de l'ONU pour le Sahara Occidental l'avait bien souligné lorsqu'il a déclaré que le Front Polisario "a la légalité internationale de son côté". Cela veut dire que le Maroc se bat contre cette le droit international pour garder son contrôle de l'ancienne colonie espagnole qu'il a envahi à coup de canons en 1975 profitant de la faiblesse de l'Etat espagnol suite au décès du dictateur Franco.
Quels sont les moyens sur lesquels se base le gouvernement marocain pour contrecarrer le poids lourd de la légalité internationale? Une nouvelle "doctrine" portant le nom de "rélisme" dont les arguments se basent sur le soutien de certaines puissances mondiales qui, dans le passé, empêchaient le Conseil de…

Le Sahara Occidental s’apprête à célébrer le 40e anniversaire de la création du Front Polisario

Image
CHAHID EL-HAFED - Le président de la République arabe sahraouie démocratique (RASD), Mohamed Abdelaziz, a présidé, samedi à Chahid El-Hafed, une réunion constitutive du comité de préparation du 40e anniversaire de la création du Front populaire de libération de la Seguia al Hamra et du Rio de Oro (Front Polisario).

Le président Abdelaziz, également secrétaire général du Front Polisario, a souligné à cette occasion que cette réunion s’inscrit dans le cadre "de l’application de la décision du secrétariat national issue de sa dernière session de faire de 2013 l’année de la célébration du 40e anniversaire de la création du Front Polisario", indique dimanche l’agence de presse sahraouie (SPS).
Le comité de préparation des festivités célébrant le 40e anniversaire de la création du Front Polisario est composé des membres du gouvernement sahraoui, des secrétariats des sections et du bureau du conseil national.
Le président sahraoui a en outre ajouté que le 40e anniversaire "ser…

Cembrero efface le paragraphe sur le rapporteur européen sur les DH au Sahara Occidental

Image
Ignacio Cembrero, le correspondant du journal le plus vendu en Espagne, El Pais, a rapporté dans un article sous le titre "Le Maroc accuse plusieurs revers dans le conflit du Sahara occidental" que le Parlement Européen a désigné le britannique Charles Tannock rapporteur sur les droits de l'homme au Sahara Occidental.
Cependant, le paragraphe de cet article faisant référence à cette nommination a éte effacé quelques heures après sa publication le 1er janvier 2013.
Selon des informations parvenues au blog Plan de Paix au Sahara Occidental, M. Cembrero a été alerté du manque de crédit de cette mystérieuse information qui lie le problème des droits de l'homme au Sahara Occidental au conflit du Mali. Mais l'article d'El Pais a éte relayé par des sites espagols qui, eux, ont gardé la version originale avec le paragraphe mentionné.
Il y a lieu de souligner que l'information sur cette nomination se trouve sur des supports exclusivement marocains (Lakome, fr.lak…

Le Sahara en voie de devenir un des vieux conflits

Image
Quarante ans de guerre et d’entêtements
Le Front Polisario et le Maroc ne parviendront pas à une solution négociée de sitôt. En désaccord depuis 1975, les deux parties qui ont brisé cette tradition conflictuelle par des pactes conclus sous l’égide de l’ONU, n’arrivent toujours pas à l’essentiel : la solution politique et négociée, mutuellement acceptable qui donne le droit à l’autodétermination au peuple du Sahara occidental, tel que mentionnée par les nombreuses résolutions du Conseil de sécurité. En dépit des efforts de la communauté internationale, l’avenir semble incertain pour le Sahara. 
Il faut dire que la nouvelle dynamique créée par le médiateur américain Christopher Ross a permis de mettre le gouvernement marocain au pied du mur. Mais la démarche de l’ONU se heurte non seulement à l’attachement du Maroc à son plan d’autonomie qu’il accorderait aux « provinces du sud » mais aussi à l’indifférence des puissances occidentales qui ne désirent guère se dresser ni contre le Maroc …

SAHARA OCC.-MAROC: "Le Sahara Occidental est la Palestine du Maroc"

Image
Tom Stevenson
LAAYOUNE, 05 janvier (IPS) – Il y a plusieurs similitudes à souligner entre les territoires palestiniens occupés par Israël et le Sahara occidental qui est contrôlé depuis des décennies par le Maroc. Mais alors que l'un de ces conflits bénéficie d'une extrême médiatisation, l'autre semble totalement ignoré car peu de gens suivent vraiment l'avenir des territoires au sud du Maroc.
À Laâyoune, la capitale du Sahara occidental, les agents de sécurité sont omniprésents pour disperser les manifestations. Le dernier incident en date s'est produit le 10 décembre dernier quand une manifestation a démarré devant le bureau de la Commission marocaine des droits de l'Homme.
Depuis 1975, le Sahara occidental est entre les mains du pouvoir marocain. Après le départ des Espagnols suite à la mort de Franco, le Maroc et la Mauritanie ont décidé d'occuper ces territoires. En 1979, la résistance interne a réussi à chasser les Mauritaniens mais le roi du Maroc Has…

Sahara : Al Jazeera met Rabat à l'épreuve

Image
La chaîne qatarie a publié aujourd'hui un reportage très critique sur le Sahara, quelques semaines après avoir reçu un « accord de principe » de Rabat pour la réouverture de son bureau marocain, fermé depuis plus de deux ans. Un test pour les autorités ?
Le reportage publié aujourd'hui par Al Jazeera va sans doute ulcérer les officiels marocains. Réalisé à Laâyoune par le journaliste Tom Stevenson, l'article revient sur le conflit du Sahara en mettant l'accent sur la pression sécuritaire dans le territoire et les atteintes aux droits de l'homme dont se disent victimes les habitants et militants sahraouis interrogés par Al Jazeera.
La chaîne conclut le reportage en dressant un parallèle entre la situation au Sahara et le conflit israélo-palestinien. « Les deux impliquent le départ d'anciennes puissances coloniales, l'arrivée de forces extérieures, la répression supposée de la population locale et le maintien du statu quo par des membres permanents du Conseil…