Articles

Affichage des articles du septembre, 2010

Abdelaziz dénonce auprès de l’ONU "la violence et l'agressivité" contre Espagnols et Sahraoui à El Aaiun

Image
Chahid El Hafed, 30/09/2010 (SPS) Le président sahraoui, Mohamed Abdelaziz, a dénoncé, mercredi auprès de l’ONU, "la violence et l'agressivité" de la police marocaine contre un groupe d'Espagnols et de Sahraouis à l’aéroport d’El Aaiun, estimant que c’est un nouveau exemple édifiant sur "la poursuite de la terreur" par le Maroc au Sahara Occidental.

Dans une lettre au Secrétaire général, Ban Ki-Moon, Abdelaziz indique que des observateurs internationaux et un groupe de 24 militants sahraouis des droits humains au retour d'une conférence internationale à Alger ont subi la "violence par des policiers qui étaient en attente à l'aéroport".

A titre d’exemple, il a indiqué que l'acteur espagnol Guillermo Toledo a été blessé au doigt et a été traîné sur le sol par la police, tandis que le conseiller de la Coopération du Cabildo de Gran Canaria, Carmelo Ramirez, a été "harcelé et persécuté".

Les observateurs internationaux s'étaient…

Conférence internationale de soutien au peuple sahraoui prochainement à Florence

Image
ROME - Une conférence internationale réunissant les représentants des pays qui reconnaissent la République arabe sahraouie démocratique (RASD), se tiendra le 9 octobre prochain à Florence, a-t-on appris jeudi auprès des organisateurs.  Au cours de cette rencontre, il s'agira de relancer l'attention de l'opinion internationale sur la juste cause du peuple sahraoui, a déclaré le président de la région de Florence, Andrea Barducci, dénonçant la persistance du "mur de la honte" érigé par l'occupant marocain pour séparer le Sahara occidental en deux parties.  Barducci qui a appelé à la "destruction" de ce mur, a estimé "essentiel" que le gouvernement italien fasse "un pas de plus", en direction du peuple sahraoui.

Tahar Benjelloun ferait bien de se taire

Éric Besson n’est sans doute pas le ministre le plus sympathique de notre estimé gouvernement, c’est même le recordman du retournement de veste. Mais enfin, lorsque l’écrivain marocain Tahar Benjelloun, qui vit et travaille depuis longtemps en France (il a un poste important aux éditions du Seuil), se permet de lui donner des leçons de morale à propos d’une expression, « les bons Français », totalement sortie de son contexte, on se dit que Benjelloun ferait bien de balayer devant sa porte. Et voici pourquoi.

Le précédent souverain marocain, père défunt de l’actuel, était Hassan II. C’était un abominable tyran, assassin notoire, fortement soupçonné d’avoir provoqué la mort de son propre père Mohammed V parce qu’il était pressé de lui succéder. Entre autres exactions, il restera dans l’Histoire comme le seul dictateur qui ait envoyé au bagne... un enfant de trois ans et demi, Abdellatif Oufkir, et l’y avoir laissé jusqu’à l’âge de vingt-deux ans. Si vous ne me croyez pas, procurez-vous …

Le sang alaouite

Image
Nous pouvons comprendre que le roi du Maroc Mohamed VI fasse fi des réclamations de l'ex-espionne israélienne, Hedva Selaa pour tisser les liens avec ses frères marocains avec lesquels elle partage la parenté de Hassan II. Pour des raisons évidentes, Mohamed VI ne peut pas avouer la perversité de son père et les liens profonds qui unissent la dynastie alaouite avec l'Etat Hébreu et le sionisme.

Mais ce qui est difficile à comprendre c'est pourquoi les liens de parenté qui lient la famille royale marocaine avec celle du président syrien Al-Assad n'ont été jamais évoqués. Peut-être parce que les leaders syriens, à différence des marocains, n'ont pas été jusqu'à se proclamer descendants du prophète.

Il y a aussi que la famille Al-Assad n'a jamais vu d'un bon œil la disponibilité marocaine à soutenir les complots occidentaux contre la Nation Arabe et en faveur d'Israël. C'est la raison pour laquelle la Syrie avait reconnu la RASD et soutenu le droit…

Des blessés dont des observateurs étrangers au cours d’une intervention "brutale" de la police marocaine à El Aaiun

Image
El Aaiun (territoires occupés), 30/09/2010 (SPS) Une intervention "brutale" par la police marocaine a fait plusieurs victimes parmi les militants sahraouis des droits de l'homme et les observateurs internationaux, dont, le conseiller municipal à Las Palmas de Gran Canaria, Carmelo Ramirez et l’acteur espagnol Willy Toledo, selon des témoins oculaires à El Aaiun.

Tous les deux se trouvaient comme des observateurs internationaux à l'aéroport d’El Aaiun, capitale occupée du Sahara occidental, afin d'assurer l'intégrité d'un groupe de 25 défenseurs sahraouis des droits de l'homme en provenance d’ Alger après avoir assisté à une conférence internationale sur le droit des peuples à la résistance, cas du Sahara occidental, organisée la semaine dernière à Alger.

L’intervention des forces d'occupation marocaine a fait plusieurs blessés parmi les Sahraouis venus accueillir les membres de la délégation. L'acteur Willy Toledo souffre d’une fracture au doigt…

Le président de la République félicite son homologue du Venezuela à la suite de sa victoire aux élections

Image
Bir Lahlu (territoires libérés), 29/09/2010 (SPS) Le Président de la République, Mohamed Abdelaziz, a adressé un message de félicitation à son homologue vénézuélien, Hugo Chavez, pour sa victoire aux élections législatives de dimanche dernier.

"A l'occasion de la victoire du Parti socialiste uni du Venezuela aux élections législatives de dimanche dernier, je tiens à vous exprimer mes félicitations ainsi qu’aux militants et dirigeants du parti et au peuple vénézuélien qui a longtemps soutenu la transformation de la révolution bolivarienne", a écrit le président, Mohamed Abdelaziz dans une lettre a son homologue du Venezuela, Hugo Chavez, dont une copie est parvenue à SPS.

Le président, Mohamed Abdelaziz a indiqué que le résultat des élections au Venezuela "affirment une fois de plus que les changements réalisés dans les domaines social, économique et politique ont été le fruit d'un projet fondé sur la transparence et les règles d'une véritable démocratie".…

Sahara Occidental : Lettre ouverte à Monsieur le le président de la commission européenne

Image
Smara, Sahara Occidental

De : Freedom Sun Organisation pour la protection des défenseurs sahraouis des droits de l’homme

A la commission européenne

Monsieur le président,

On croit fortement à la position et à l’importance de votre instance, et que aussi tous les peuples sont intéressés de votre politique sur laquelle on porte nos souhaits afin d’établir la stabilité, la paix, la sécurité et la prospérité, néanmoins, on remarque que le Sahara Occidental, région de conflit entre le royaume du Maroc et le front de Polisario depuis 1975 jusqu'à présent, souffre et s’expose de toutes les formes d’humiliation contre la dignité humaine et les valeurs de démocratie par l’Etat marocain, ces faits ont été condamnés par plusieurs organisations de droits de l’homme : le haut commissariat des droits de l’homme, Human Rights Watch, Amnesty International, l’organisation mondiale contre la torture et autres instances internationales comme le Parlement européen qui confirment des transgressions cont…

Coopérer, par-delà tout calcul : la seule solution au Sahel

Image
«Il faut passer à l'action» a déclaré le général Gaïd, lors de la réunion des chefs d'Etat-major des pays du Sahel à Tamanrasset. Une phrase, en forme de mot d'ordre, reprise par toute la presse. Mais que veut-elle bien dire ?  On ne peut éviter de penser à l'actualité caractérisée par l'enlèvement des otages au Niger – dont cinq Français. Soucieuse de ne pas faire du tort à ses otages, la France s'abstient de toute déclaration belliqueuse et renouvelle sa détermination de commencer au plus tôt les négociations avec les ravisseurs de l'Aqmi. L'Algérie est plus à l'aise de ce point de vue. Elle prône l'action, la confrontation avec le phénomène terroriste et ce qui le nourrit dans la région – banditisme, paiement des rançons, laxisme des gouvernements locaux…  Il faut passer à l'action signifie aussi qu'il faut «prendre ses responsabilités», comme dit encore le même général Gaïd, s'impliquer dans la lutte antiterroriste, au lieu de se …

LA MENACE TERRORISTE : Entre réalité et outil de propagande

Image
Mi-septembre, le gouvernement alerte : la menace d'attentats terroristes sur le sol français est renforcée. Phénomène remarquable dans les commentaires, les internautes analysent plus l'annonce elle-même que l'événement dessiné comme probable. La majorité d'entre eux voient dans les discours la mise en oeuvre d'une stratégie de la diversion et une stratégie de la peur.Certes, nul ne le nierait, la menace d'attentats terroristes existe bel et bien.Elle fait même "froid dans le dos" (brown).  "Le risque est partout" (mimolette), "nous sommes face à un grave problème de sécurité" (soap). Il ne faut pas sombrer dans le "déni de réalité", des "abysses s'ouvrent devant nous" (Henricanan). Certes, il apparaît rationnel et utile d'entretenir les réflexes de précaution et de vigilance de chaque citoyen. "Si le patron de l'antiterrorisme alerte les Français d'une menace imminente d'attentats, vous…

POLITIQUE DE LA PEUR : La menace terroriste : info ou intox ?

Image
La menace terroriste : info ou intox ? Cette question vient immanquablement à l’esprit à la seule vue du ministre de l’Intérieur, Brice Hortefeux, nous faire une déclaration dramatique sous la tour Eiffel, exactement là où une fausse alerte à la bombe avait eue lieue quelques heures plutôt. Nous savons tous, intuitivement, que la peur joue un rôle dans la vie politique d’un pays. Et pas seulement lors d’événements exceptionnels comme les attentats du 11 septembre à New York. Mais, parce qu’il est humiliant d’avoir peur et de se l’avouer, nous en minimisons irrésistiblement l’influence, préférant nous réfugier derrière des explications plus « rationnelles » du comportement des gouvernants comme des citoyens.  Le maître-livre de Corey Robin déchire ce voile d’ignorance. Dans une analyse à la fois brillante et provocante, très largement saluée lors de sa récente publication aux États-Unis, il montre en quoi la peur constitue un levier fondamental de pouvoir, même dans une démocratie libé…

Témoignages sur la répression marocaine au Sahara occidental

Image
Plusieurs défenseurs des droits de l'homme et militants sahraouis ont présenté, dimanche à Alger, leurs témoignages sur la répression dont ils font l'objet ainsi que leur peuple sans défense de la part du régime marocain dans les territoires sahraouis occupés. Lors de la conférence internationale sur "Le droit des peuples à la résistance: cas du peuple sahraoui", des Sahraouis ont présenté leur témoignage sur la répression qu'exercent les forces d'occupation marocaines sur le peuple sahraoui et la torture pratiquée quotidiennement, des témoignages confirmés par des militants internationaux des droits de l'homme et des militants d'associations de soutien à la cause sahraouie.  Les participants ont écouté le témoignage du plus ancien détenu politique sahraoui dans les prisons marocaines, Mouloud Eddeche, qui a relaté les cas d'enlèvement enregistrés et les conditions de détention dans les prisons marocaines "sans procès ou suite à des procès fac…

Le Polisario et les conseillers du roi

Image
Durant trente cinq ans maintenant, les sahraouis ont, par tous les moyens légaux, essayé de faire connaître leur cause, et ils ont réussi à gagner la sympathie d’un grand nombre de pays libres. Ils sont reconnus par la communité internationale, à commencer par notre continent. Bien sur, pour les intérêts économiques et politiques les liant au royaume, certains pays préfèrent ignorer la légalité internationale pour se positionner soit carrément au coté de leur allié, soit faire semblant de ne pas comprendre réellement le problème. Pourtant, les mensonges multiples du Maroc sont très clairs.  On répète ici et là, que le Polisario est une fabrication algérienne, en commettant l’erreur flagrante de présenter des cadres sahraouis comme étant des ex leaders sahraouis, créateurs du mouvement de libération, revenus à leur raison et ayant compris que la seule issue pratique aujourd’hui est de revenir au maroc. Evidemment, à l’ère de l’Internet, les peuples ne sont plus les marginaux qu’ils éta…

Aqmi cherche à s’étendre jusqu’aux Shebab somaliens

Image
Tandis que les pays saharo-sahéliens se noient dans des politiques politiciennes : Aqmi cherche à s’étendre jusqu’aux Shebab somaliens

L’affaire des otages français enlevés au Niger vient brutalement rappeler l’urgence d’une stratégie commune dans les pays saharo-sahéliens. La voie a été tracée par Alger à Tamanrasset, mais il reste à passer à la phase réalisation. Pour cela, il faut de la volonté politique. Et pendant ce temps, Aqmi menace de dépasser son cadre saharo-sahélien. De s’enfoncer en Afrique sub-saharienne et, plus dangereux encore, de faire jonction avec les Shebab somaliens.

Al-Qaïda, qui n’est plus que l’ombre d’elle-même, fait parler d’elle en Afrique par Aqmi et les Shebab, deux organisations qui se sont accolées la marque Ben Laden, pour mieux frapper les esprits. Disposant de capacités de nuisance, elles se déploient sur des zones éminemment géostratégiques où elles puisent toutes leurs ressources. L’Islam, pour les deux franchises d’Al-Qaïda, ne serait, selon tous…

L’Algérie déjoue un scénario de faux-journalistes marocains dans les camps des réfugiés de Tindouf

Image
Selon les informations en possession d’Echorouk, les deux journalistes sont des membres de l’association « Sahara marocaine ». L’un étant son honorable correspondant dans la ville de Kalmim, l’autre un agent du Makhzen. Les deux comparses se sont aventurés au profit de la cause marocaine dans le territoire algérien. Dès leur arrivée à Alger, les deux marocains se sont envolés vers Tindouf, afin de « fabriquer » des reportages portant atteinte à l'Algérie et concernant ses manquements aux droits de l'Homme, en réponse à ceux faits par Echorouk pendant le mois d’aout dans la ville imprenable –jusqu’alors- de Dakhla. 
Aussitôt rentrés au Maroc, les deux journalistes qui s’étaient fait passer pour des touristes, se sont empressés de « dénoncer la pression psychologique subie en Algérie et les tortures dont ils furent l’objet », alors que la vérité est qu’ils étaient maintenus dans un hôtel et soumis à un questionnaire d’usage en pareilles circonstance, vu qu’ils usaient de subterfu…

Le jeu trouble du Mali

Image
Le Mali est revenu hier à la charge en tentant d’imposer l’introduction du Maroc au sein du comité lors du débat des chefs du renseignement du comité sur la méthode et les mécanismes de lutte contre AQMI au Sahel. Si tous les spécialistes de la lutte antiterroriste s’accordent à présenter le nord du Mali comme une base de repli pour les troupes de Belmokhtar et de Abou Zeïd, le Mali, qui a par ailleurs reçu des aides financières des Etats-Unis d’Amérique, d’Allemagne, d’Espagne, de Libye, de l’Union européenne et des différents organismes de l’ONU, ne cesse d’affirmer que son pays est «pauvre» et qu’«il ne peut assumer seul la lutte contre le terrorisme».  
Pour bénéficier encore des aides françaises qu’on promet plus conséquentes à l’avenir, il sous-traite, au bénéfice de la France, l’introduction du Maroc au sein du comité d’état-major opérationnel conjoint. Hier, ce pays est encore revenu à la charge, en tentant d’imposer, lors du débat des chefs du rensei…

Plusieurs centaines de Marocains organisent un sit-in de dénonciation de la torture

Image
Suite à la mort sous la torture du jeune Fodail Abrkane, une grande mobilisation a été initiée au niveau de Facebook où a été créée une page intitulée " Nous sommes tous des martyrs de la torture comme Fodail Abrkane". Plusieurs centaines d’adhérents ont exprimé leur écœurement face à ce crime qualifié d’odieux et ont affiché leur solidarité avec la famille de la victime.
Plusieurs centaines de personnes, venues des quartiers défavorisés de la ville de Salé (Rabat) et de plusieurs villes du royaume, se sont rassemblées devant les locaux du commissariat de Hay Salem pour dénoncer la torture et la mort de Fodail Abrkane des suites d’actes de répression, a-t-on appris à Rabat. En présence de femmes, hommes, jeunes et vieux, les participants à ce sit-in, organisé vendredi devant les locaux du commissariat où le jeune a succombé, ont revendiqué le droit à la vie et appelé les autorités concernées à enquêter sur "ce crime affreux". 
Les manifestants ont arboré des pancarte…

BOUTEFLIKA SOUTIENT CHRISTOPHER ROSS, Paris sème la pagaille

Image
Au moment où le chef de l’Etat a rappelé le droit du peuple sahraoui à se prononcer sur son indépendance à travers l’organisation d’un référendum, des sénateurs français se mobilisent pour soutenir le projet marocain.
Le message du président de la République a été délivré du haut de la tribune des Nations unies. Il a pris à témoin la communauté internationale. Le peuple sahraoui est privé de ses droits depuis plus de trente-cinq ans. «Alors que nous fêtons, cette année, le 60e anniversaire de l’adoption de la résolution 1514 qui a consacré le principe de l’affranchissement des peuples opprimés du joug colonial, dans un contexte marqué par la fin de la deuxième décennie internationale de l’élimination du colonialisme, nous constatons, hélas, la persistance de territoires non autonomes, dont les populations aspirent toujours à l’autodétermination. 
A ces fins et conformément à ses responsabilités et ses devoirs, l’Algérie demeure disposée à apporter son plein soutien aux eff…