Articles

Affichage des articles du décembre, 2009

Latifa Cherkaoui, femme du Makhzen de l'année 2009

En tant qu’organisation sociale, politique, militaire et économique, le Makhzen est un système d’allégeances « intégrées » et « superposées » où, comme le souligne Gérard Mairet dans «Les doctrines du pouvoir, la formation de la pensée politique, Paris, Gallimard, 1978 » : « sous le tyran ultime, et de proche en proche, l’illusion de commander fait de tous et de chacun des petits chefs serviles à la dévotion du chef suprême, s’identifiant à lui, jusqu’à être sous le grand tyran tyranneaux eux-mêmes. » 
Pour maintenir ce système, la population marocaine est la cible d'une guerre psychologique, sans relâche. Elle doit être occupée par ses problèmes, sinon on lui fabriquera d'autres. Et l'un des meilleurs outils d'une telle guerre est l'intoxication. Des rumeurs, des fausses informations, une mauvaise qualité de formation de base, la manipulation, une presse aux ordres, des programmes télé sur mesure ... En fait, infantiliser les masses. Ce sont un ennemi de l'inté…

Nouvelle violation du cessez-le-feu par le Maroc

Le Maroc joue la guerre dans le territoire du Sahara Occidental. Les forces aériennes du royaume alaouite exécutent des manoeuvres militaires avec les F-5 et les Mirages F-1 français dans la région d'Oum Dreiga, près du mur de défense marocain.
Le roi des soumis, Mohamed VI, n'a pas pu digérer la gifle médiatique qui lui a fourni l'expulsion arbitraire d'Aminatou Haidar et aujourd'hui il essaie d'effrayerla communauté internationale avec le rugir des avions de combat. 
Le Maroc, une fois de plus,viole le droit international et les résolutions de Nations Unies. Il n'y a aucune chance que le Conseil de Sécurité réagisse à ce nouveau défi marocain, le gouvernement français est là pour l'empêcher, comme il l'a empêché, au mois d'avril dernier, de voter une résolution qui permette à la MINURSO (Mission des Nations Unies pour le Référendum au Sahara Occidental) de surveiller le respect des droits de l'homme dans cette ancienne colonie espagnole. 
Le …

2009, annus horribilis pour la liberté d’expression au Maroc

Image
Lorsque les historiens se pencheront sur ce début de deuxième décennie du règne de Mohammed VI, 2009 sera sans doute considérée comme une année de régression majeure pour la liberté d’expression au Maroc. Une « Annus horribilis » pire que toutes ses précédentes. En cetautomne marocain, le Maroc a fait un formidable et effrayant bond en arrière comme peu de pays peuvent se le permettre. Rétrospective sur quelques affaires.
ZAHRA BOUDKOUR: 2 ANS DE PRISON FERME 
Le jeudi 9 juillet 2009, le tribunal de première instance de Marrakech a condamné Zahra Boudkour à deux ans de prison ferme pour avoir manifesté contre les frais d’hospitalisation trop élevés imposés aux étudiants. Zahra, 21 ans, est la plus jeune détenue politique du Maroc.Procès en appel en cours. 
HASSAN BARHOUN: DIX MOIS DE PRISON FERME 
Le lundi 13 avril 2009, la cour d’appel de Tétouan a condamné l’activiste Internet Hassan Barhoun à dix mois de prison pour diffusion de fausses nouvelles. Hassan Barhoun a contribué à la public…

Khadija Riyadi, personnalité de l’année 2009

En cette annus horribilis pour les libertés et les droits au Maroc, Mme Khadija Riyadi, présidente de l’Association Marocaine des Droits Humains (AMDH), mérite, à mon sens, le titre de la personnalité de l’année 2009.
Dans un pays où les élites ont détourné le regard sur le combat pour les libertés et fermé les yeux sur les exactions commises par le pouvoir, Khadija Riyadi et à travers elle l’AMDH, s’est toujours rangée du côté des victimes et de leurs familles.
Farouchement indépendante et animée d’une réelle conviction, Madame Riyadi appartient à cette espèce rare de femmes et d’hommes politiques qui ont su se tenir à l’écart de la courtisanerie, de la lâcheté et de la prostitution politique. Quand tout ce que compte le Royaume d’élites courraient derrière les privilèges liés la proximité du pouvoir, à commencer par la proximité avec l’ami du roi et son parti, Khadija Riyadi a préféré la fréquentation et le soutien des pauvres, des laissés-pour-compte et de ce qui reste encore de cont…

Maroc-France : plus que des relations cordiales

S'il y a quelque chose qui a été mise en évidence par la grève de la faim d'Aminatou Haidar c'est la force des relations entre la France et le Maroc. Ou plutôt, l'énorme influence que Paris garde dans le royaume alaouite. La médiation personnelle du président Nicolas Sarkozy, a été la clef pour casser l'intransigeance royale et que Mohamed VI permette le retour de l'activiste sahraouie à sa ville natale. C'est peut-être pour "célébrer" ce bon moment bilatéral que Sarkozy est arrivé hier à Marrakech avec son épouse, Carla Bruni.
Ce n'est pas la première fois que le couple présidentiel choisit le Maroc comme destination pour passer quelques jours de congé. L'année passée, durant les vacances de Pâques, ils ont aussi choisi le sud marocain comme destination. Peu avant, en octobre 2007, le chef de l'Ellysée effectuait sa première visite au Maroc comme président après son élection au mois de mai de la même année.
Le Monarque français a de la …

Sahara Occidental : Giap avait mille fois raison

La fameuse phrase du général Giap, affirmant à Alger que le colonialisme ne retenait pas les leçons et qu’il était un mauvais élève, se vérifie une fois de plus avec l’entêtement du Maroc à poursuivre l’occupation du Sahara occidental et la répression des populations autochtones, les propriétaires authentifiés.
Dans son entreprise coloniale, le trône préfère s’appuyer sur les «trois pieds nickelés», en plus des «pilleurs d’organes», plutôt que de s’en remettre aux résolutions onusiennes dans le cadre de la légalité internationale pour trancher le conflit né de son invasion du territoire. Il y a à peine une semaine, le trône sortait, tête basse, terrassé par un splendide ippon de la frêle Aminatou Haider. Dans un combat au finish, la sympathie mondiale lui allait à elle. Tout le monde la supportait à elle, et pas une seule voix n’osait conforter le sultan. Du moins pas publiquement. Les capitales alliées ne purent que lui conseiller… l’abdication pour minimiser les dégâts. Rabat en a-t-…

Changement d'adresse électronique

L'équipe du blog Diaspora Sahara tient à informer ses chers lecteurs que le compte Mahamud@skynet.be n'est plus valable dès aujourd'hui lundi 28/12/2009.
Pour tout contact veuillez utiliser le nouveau compte front.polisario@gmail.com
Merci et bonne années à tous

Le Maroc et la France bloquent le processus des négociations au Sahara Occidental

L'organisation de la Jeunesse Sahraouie, l'UJSARIO, a appelé mardi les instances dirigeantes du Front Polisario à arrêter les négociations avec le Maroc jusqu'à la libération de tous les prisonniers politiques sahraouis, en particulier les  sept activistes des droits de l'homme détenus à la prison de Salé.
Le message est clair et constitue une réponse aux derniers appels du Secrétaire Général des Nations Unies et de la Secrétaire d'Etat américaine, Hillary Clinton, insistant sur la nécessité de reprendre les négociations entre le Front Polisario et le Maroc. L'envoyé personnel de Ban Ki-moon, Christopher Ross, essaie d'organiser une nouvelle rencontre informelle au mois de janvier prochain. Difficile dans les conditions actuelles où le gouvernement marocain s'acharne sur la population civile sahraouie.
Le Président sahraoui n'a pas cessé d'écrire au SG pour attirer son attention sur le fait que l'attitude marocaine est contre l'esprit du …

Echec et mat au roi Mohamed VI

Par Baba Moustapha Sayed
Mohamed VI doit éprouver les mêmes angoissants, pénibles et lourds sentiments ressentis par Nizam Al-Mulk1 il y a quelques siècles. Le sultan du Maroc, qui, a l’habitude de se faire obéir au doigt et à l’œil doit se sentir, à présent, après sa cuisante défaite devant Aminatu Haidar, honteusement humilié et désespérément seul. Il doit aussi avoir (la désagréable)certitude qu’il n’a été dans l’histoire d’Aminatu que le dindon de la farce. Celui qui a agit aveuglément sur les commandes de Fouad Al-Himma, cette main qui, pour reprendre l’expression de Nizam Al-Mulk,  il n’a cessé, depuis son accession au trône, d’applaudir dans son dos.
Il y a quelques jours, nous avons relevé ici même dans cette rubrique que le « Le roi du Maroc Mohamed VI qui a fini par trouver dans l’Antigone sahraouie, Aminatu Haidar, un adversaire à sa mesure, a, semble-t-il, pris, pour éviter toute défaite probable dans son bras de fer avec elle, toutes les mesures et les précautions nécessair…

Les "non dupes"

Image
Par Ali Fkir, 22/12/2009Sur le plan politique et sur le plan diplomatique, le Maroc a vécu ces 6 dernières semaines, un véritable séisme. Certains, et en premier lieu l'Etat marocain, ont y laissé des plumes. D'autres en sont sortis la tête haute.
L'Etat marocain, l'ensemble des partis gouvernementaux, des partis d'opposition (tel le PJD), certaine presse...se sont donnés lamentablement en ridicule spectacle. Leurs gesticulations d'amateurisme en politique, leur fanfaronnade démesurée ont fait d'eux de piètres acteurs. Ne tardons pas sur ces dindons, véritables balourds de l'Histoire 'nationale". Que leurs amis/protecteurs à travers le monde aient pitié d'eux...
Revenons aux choses sérieuses.
Ce séisme a révélé au mondel'autre Maroc, le Maroc qui analyse, le Maroc démocratique, le Maroc véritablement indépendant, du moins dans cette "crise-Aminatou".
-Au niveau de la presse:lejournal HEBDOMADAIRE, TELQUEL, AL JARIDA ALOULA, AKHBAR…

Le Sahara et le malheur quotidien du citoyen marocain

Au débit des années 1970, le Régime politique marocain était contraint de bannir le Sahara Occidental de son agenda puisque son instabilité interne nécessitait d’éviter les problèmes avec l’Espagne aussi bien qu’avec l’Algérie. Le paradoxe est le suivant :
1- Avant 1973 : si un marocain revendique la marocanité du Sahara, il ira simplement en prison, et Hassan II en avait plein et de bons endroits en plus !
2- Après cette date, le simple fait d’invoquer l’application du Droit International et des résolutions des Nations Unis concernant le droit à l’autodétermination, conduit tout droit à la prison : le cas de la riposte du Régime contre le 15° Congrès de l’UNEM en 1972 (Union National des Etudiants du Maroc)

3- Abderrahim Bouabid, leader socialiste a été emprisonné en 1981 pour avoir refusé le référendum accepté par Hassan II.

Ce conflit était devenu bénéfique pour tout le monde ; surtout pour le roi, victime de deux complots et d’une instabilité politique, et qui a trouvé une occasion po…

Aminatou Haidar a gagné

Image
Aminatou Haidar est retourné à El Aaiun, capitale du Sahara Occidental occupé par le Maroc depuis 34 ans. Son retour est une victoire pour le peuple sahraoui, ce petit peuple qui s'est vu contraint à affronter une puissance africaine et deux puissances occidentales, les Etats-Unis et la France. L'odyssée d'Aminatou a mis en évidence un conflit oublié par la communauté internationale, mais aussi le vrai visage du gouvernement marocain et de son roi. Son histoire que le Maroc est la Birmanie du Nord de l'Afrique et Aminatou la Angun sahraouie. L'Espagne a redécouvert la réalité du régime marocain, sa trahison et son honteux chantage à l'Espagne et à l'Europe. Pour soulager leur consciences, les dirigeants ibériques, Zapatero et Moratinos en particulier, n'ont pas hésité sous la pression populaire à faire des déclarations solennelles sur "la cause du peuple sahraoui et son droit inaliénable à l'autodétermination à travers un référendum&qu…

Le Maroc vise à saboter le processus des négociations

Cette femme d'apparence faible qui s'assoit, chaque matin, à l'aéroport de Lanzarote constitue le cri silencieux de tout un peuple qui refuse de perdre la liberté. Elle est une conséquence des barbaries qu'a commises et continue de commettre le gouvernement marocain contre le peuple sahraoui. Ce qui est en jeu c'est le droit de notre peuple d'être libre, mais l'essence de tout cela, c'est la dignité de toutes les femmes et hommes du Sahara Occidental, qui refusent d'être vilipendiez par un régime tyran et archaïque comme celui de Mohamed VI.
Chaque minute qui passe, le corps d'Aminatou Haider s'affaiblit un peu plus, jour après jour, minute après minute, loin de sa terre, de sa famille, de ses enfants. Elle compte déjà 31 jours en grève de la faim et a repoussé énergiquement la tentative du gouvernement espagnol de l'obliger à manger.
Au moment où cette activiste pacifique des Droits de l'homme est en grève de la faim, Barak Obama rece…

Mohamed VI, "propagandiste" de la cause sahraouie

Il est bien connu que, pour le Maroc, le Sahara Occidental a toujours été une question vitale. Les grands conflits avec le voisin espagnol ne sont pas venus tant par Ceuta et Melilla comme par ce que les Marocains appellent les "provinces du sud". La décision de Mohamed VI en juillet 2002 d'envahir l'îlot de Persil, a dérivé, formellement, en l'affrontement avec Aznar par manque d'entente pour obtenir un accord de pêche. Cependant, au fond de l'irritation du monarque alaouite il y avait le refus du Gouvernement du PP de se plier à ses prétentions de limiter l'avenir du Sahara à une autonomie, sans la possibilité d'exercer dans l'avenir le droit d'autodétermination, à travers un référendum.

Maintenant, la crise se centre aussi sur la question sahraouie, Il est certain que Mohamed VI, avec sa détermination est en train de provoquer des maux de tête au Gouvernement espagnol, qui ne s'attendait pas à cette manière de "remercier" s…

Une nouvelle Intifada provoquée par Mohamed VI?

Je souffre pour ma mère, mais je ne peux pas lui demander de laisser la grève de la faim ", affirme accablante la fille d'Aminetou Haidar, Hayat Kossimi. Son frère préfère ne pas parler. Elle se met à pleurer après avoir lu une lettre de l'activiste sahraouie qui dit :" Je Pense à vous. Je fais cela pour que, quand vous serez plus grands, vous viviez en liberté ". Dans sa maison, assiégée jour et nuit par la police secrète, le flux de sahraouis qui entrent et sortent pour soutenir ce symbole de l'indépendantisme est imparable." Nous sommes avec vous ", disent-ils orgueilleux de se sentir représentés par l'une des défenseures des droits de l'homme qui a récolté le plus de reconnaissances internationales." C'est notre Gandhi ", soulignent les familiers les plus proches.
En 2005, quand l'Intifada sahraouie a explosé, Haidar a été emprisonnée à la prison noire de l'Aaiún, où elle a entamé une très dure grève de la faim. Le …