Articles

Affichage des articles du avril, 2009

Sarkozy, tuteur de l'Espagne

Par Ayache Mohamed
Les années de mésentente sont restées derrière. Les sujets qui divisaient les deux pays en matière de politique européenne et extérieure ont été surmontés. Il faut reconnaître que le président français a su préparer minutieusement cette visite pour qu'elle s'achève avec un succès total. Sarkozy s'est démené pour que Zapatero puisse participer aux travaux du G-20, alors que la huitième économie mondiale en était, en principe, exclue. Il a confié à l'ancien président du gouvernement espagnol, Felipe Gonzalez, la direction du Groupe des Sages, chargé de réfléchir à l'avenir de l'UE. Le secrétariat de l'Union pour la Méditerranée va s'installer à Barcelone. Les sempiternels problèmes d'interconnexions énergétiques et de franchissement des Pyrénées sont en voie de règlement. Et, le 18 avril, la police française annonçait l'interpellation de Jurdan Martitegi, quatrième chef militaire de l'ETA, selon les sources officielles. A pei…

El chantaje francés

Por Mohamed Mahamud Embarec

La pareja presidencial francesa llegó hoy para una visita de dos días, pero su llegada hace grandes títulos en la prensa espaňola desde hace una semana, sobre todo la de Carla Bruni, calificada como un Tsunami de belleza, gracia y generosidad que va a invadir a Espaňa. Y es que el esposo casi pasa desapercibido al lado de la gran lady. Razones por las que EL PAIS fue obligado a escribir que "no hay que olvidar que el presidente es Sarkozy". Es posible que la prensa espaňola no haya encontrado nada más que admirar en esta visita que la presencia de Carla. Un hecho realemente revelador del afecto que tienen los espaňoles por Nicolás.

"Para mi, José Luis es un hombre de talento, un hombre de convicción y una granf figurea en Europa", fueron las palabras de Nicolas Sarkozy en su entrevista exclusiva con El PAIS, en la que se lanzó en alabanzas al presidente del gobierno espaňol en vísperas de la XXI cumbre bilateral que tiene lugar, hoy, en Ma…

Les marionnettes du colonialisme marocain

Image
Les accusations de trahison ou l'épithète de traître abondent dans l'histoire politique ou culturelle du monde. Si elles ont déjà été les objets d'études dans le champ littéraire ou en histoire médiévale et moderne, ces notions de traître et de trahison demeurent peu abordées pour la période contemporaine.
En apparence, la trahison répond à une définition simple. Elle correspond à l'abandon de la fidélité – à un individu, à une institution, à une faction, à un groupe politique et a, en règle générale, comme corollaire l'abjuration, le passage à l'adversaire ou la rupture de ses anciennes solidarités, amitiés ou principes.

La trahison n'est pas une émotion. C'est le geste d'une autre personne lorsqu'il est vécu ou interprété comme brisant une loyauté. Pour qu'il y ait trahison, il faut qu'il y ait déjà un lien et il faut que ce lien implique une fidélité quelconque.

Dans tous les mouvements de libération, le châtiment des traîtres visait à «…

Il n'y aura pas d'UMA sans le peuple sahraoui

Image
Selon une dépêche de l'AFP, le ministre marocain des Affaires étrangères Taieb Fassi Fihri a indiqué dimanche 19/04/2009, à Tripoli, que son pays souhaitait une normalisation "au plus tôt" de ses relations avec l'Algérie ainsi que l'ouverture de la frontière entre les deux pays, fermée depuis 1994."Nous caressons tous l'espoir au Maroc que la possibilité d'une normalisation avec l'Algérie puisse se faire au plus tôt et dans les meilleurs délais", a déclaré M. Fihri en marge d'une réunion des chefs de diplomatie des cinq pays de l'Union du Maghreb arabe (UMA)."Nous proposons depuis plus de trois ans que le conflit du Sahara évolue aux Nations unies et que ce problème n'ait plus d'impact direct sur les relations bilatérales ou sur les perspectives de construction de l'UMA", a-t-il dit à des journalistes."C'est une solution +gagnant-gagnant+ à tous les niveaux", a estimé le ministre marocain.Fondée le…

Les mesures de méfiance de Ban Ki-moon

La confiance est une premise indispensable pour tout processus de paix entre deux belligérants, spécialement s'il s'agit d'un conflit de longue durée où les souffrances et les racines de la haine se sont incrustées dans les profondeurs.

A l'origine, les mesures de confiance ont été envisagées au début du processus de paix pour jeter les bases de la tolérance en vue du retour des réfugiés au Sahara Occidental pour l'organisation d'un référendum d'autodétermination. Le Secrétaire Général des Nations Unies et les membres du Conseil de Sécurité ont à plusieurs reprises invité les parties à remettre en œuvre des mesures de confiance afin d'alléger les souffrances des réfugiés sahraouis séparés de leur famille depuis plus de 34 ans.

Parmi ces mesures, les visites familiales, très limitées, et les appels téléphoniques gratuits offerts aux réfugiés. Mais la mesure la plus importante, l'utilisation de moyens transport terrestres n'a pas pu se réaliser à ca…

Le Guantanamo marocain

En 34 ans d'occupation, le Makhzen a été occupé plus à consolider sa présence qu'à créer des infrastructures sociales et économiques. Les activités économiques sont limitées à la pratique de la pêche, l'extraction du phosphate et le petit commerce, ce qui offre très peu pour la création d'emplois.

La pêche et le phosphate du Sahara occidental représentent plus de 60% des exportations marocaines en 2007. Avec ses revenus, le Maroc aurait pu convertir ce territoire en un paradis sur terre. Les milliards d'euros rapportés par les richesses sahraouies ont servi à soutenir l'effort de guerre marocain pendant plus de trois décennies. Le développement a été freiné par les longues années de guerre, la faible industrialisation laissée par les espagnols et le poids de la corruption laissée par les généraux de l'armée et les longues années de règne de la dynastie Ould Errachid, qui étaient occupés plus à s'enrichir qu'à défendre les intérêts de la population lo…

Francia, EE.UU y el colonialismo

A principios del Siglo XX, los Estados Unidos empiezan a convertirse en primera potencia industrial del mundo, pero sus intereses chocan con los viejos imperios coloniales europeos. En 1898 entran en guerra con Espaňa para arrebatar la independecia de Cuba y Filipinas. En pocos aňos, su poderío económico e industrial les permite copnvertirse en los campeones del anti-colonialismo en nombre de la libertad de los pueblos y sobre todo en nombre de la libertad de sus mercancías y capitales para invertir donde quieren.

A partir de 1945, tanto Washington como Moscú apoyan la descolonización en nombre del "derecho de los pueblos de disponer de si mismos". Los Estados Unidos critican la gestion francesa de la crisis argelina. Estas críticas son percibidas en Francia como une ingerencia en sus asuntos internos. Los discursos descolonizadores americanos y soviéticos refuerzan el movimiento de los pueblos. Francia se ve obligada a ceder la independencia, aunque sea simbólica (neocolonia…

Bouteflika, candidat de l'espoir

Par Ayache Mohamed

Les médias français et leurs antennes au Maroc s'acharnent actuellement sur la candidature du président Bouteflika, ce qui veut dire forcément s'acharner contre l'Algérie toute entière.

Décidément, le colonialisme et l'impérialisme restera toujours un mauvais élève. A-t-on oublié la décennie de cauchemar que l'Algérie a vécue toute seule au moment où tout l'Occident lui a tourné le dos en allant même jusqu'à soutenir les thèses intégristes? A-t-on oublié que l'Algérie a pu s'en sortir sans l'aide de personne et cela a servi d'exemple aux pays de la planète entière?

L'acharnement contre le président Bouteflika indique que l'on veut que l'Algérie continue dans le déchirement et la terreur. Pire encore, on oublie que Bouteflika a été et sera élu dans une transparence qui ne se trouve ni au Maroc, ni en Tunisie, les deux pays choyés par la France colonialiste. La légitimité des élections en Algérie a été reconnue par …

Françafrique, l'autre guerre froide

Par Mohamed Mahamud Embarec

En mars 1905, à Tanger au Maroc, l'empereur Guillaume II fait un discours officiel où il parle d'un " Maroc libre qui sera ouvert à la concurrence pacifique de toutes les nations, sans monopole, ni exclusion ". Ce discours est considéré comme inacceptable par le gouvernement français qui s'est attribué le Maroc dans sa zone d'influence. Le ton monte dans la presse cocardière, au Parlement c'est un déluge de propos nationalistes et anti-allemands, on est à deux doigts d'une déclaration de guerre…Cette affaire de Tanger est un révélateur des tensions qui existent entre les grandes puissances impérialistes européennes
En juillet 1905 est donné le premier coup de pioche de la construction du canal de Panama. Les Etats-Unis ont obtenu la création d'un Etat autonome sur un territoire qui dépendait jusque-là de la Colombie, puis sur ce territoire qu'ils contrôlent, l'autorisation de creuser un canal reliant les Caraïbes …

Le Front Polisario, partenaire dans la prévention du terrorisme

Par Ayache Mohamed

Pour lutter contre les groupes armés affiliés à Al-Qaïda dans la région du Sahel, les Américains multiplient les contacts et les initiatives de coopération avec les pays de la région. Parmi eux : le Sahara occidental. Une mission de la CIA se serait rendue récemment dans les territoires sahraouis pour solliciter la contribution du Front Polisario à la lutte contre le terrorisme dans la région du Sahel, croit savoir « La Lettre de l'Expansion » dans sa dernière édition datée du lundi 6 avril. Cette mission aurait été menée dans le secret le plus total. Les autorités marocaines n'ont pas été mises au courant de l'initiative de la CIA. Et « le département d'Etat à Washington en a été tenu à l'écart, afin de ne pas froisser le gouvernement marocain », affirme encore « La Lettre de l'Expansion », une publication bien informée sur les questions diplomatiques et internationales.Cette initiative des services de renseignements américains constitue un d…

Le Maroc, maison de retraite pour les dictateurs

Par Mohamed Mahamud Embarec
Edith Lucie Bongo Ondimba, l'épouse du président gabonais Omar Bongo Ondimba, est décédée samedi 14 mars, de maladie à l'âge de 45 ans, à Rabat au Maroc, où elle était hospitalisée depuis plusieurs mois.

Le Maroc qui se veut une démocratie, entretient des dictateurs depuis le temps du feu Roi Hassan II, ce Maroc qui se veut l'exemple des libertés civiques et dont le roi veut se comparer à Obama, ou du moins c'est ce qui prétend le quotidien marocain "Aujourd'hui le Maroc". Mohamed VI, qui aime se présenter comme l'homme du renouveau et de la rupture avec les années de plomb qui ont semé autant d'horreur et dont la page restera noire à jamais tant que le palais n'est pas décidé à faire toute la lumière sur les toutes les disparitions d'ordre politique et tant que les victimes n'ont pas été indemnisées pour oublier en partie leurs malheurs.
La mort de l'épouse du doyen des présidents africains, Omar Bongo, no…

Deux hommes qui inspirent confiance

Image
Par Mohamed Mahamud Embarec


Depuis 34 ans, la population sahraouie et l'ensemble des pays de la région n'ont pas connu le goût de la stabilité, la liberté et le développement durable. Depuis 34 ans, les résolutions de l'ONU se succèdent, l'une derrière l'autre, d'une façon répétitive tel un mouvement mécanique automatisé. Depuis 34 ans, les secrétaires généraux se succèdent à la tête de l'instance internationale, chacun avec son équipe d'experts, représentants et envoyés spéciaux.

La trahison de Javier Perez de Cuellar, en 1991, fut récompensée par Rabat d'une fonction honorifique (avec rémunération adéquate) auprès de l'Omnium Nord Africain, le holding de la famille royale marocaine. Bouthrous Ghali a épousé les thèses marocaines en échange de la promesse française de lui octroyer le poste de secrétaire général de la Francophonie. Koffi Annan a fini par s'éloigner du plan de son propre représentant, James Baker, dont le plan de règlement a ét…

L'autre visage de la guerre au Sahara Occidental

Depuis 1991, année d'application du cessez-le-feu au Sahara Occidental, la guerre a pris un tournant pour se livrer sur un autre champ de bataille aussi puisssant que celui de la confrontation militaire : la guerre des mots, des définitions, des conceptions, pour détourner les débats publiques au sujet du drame humain vécu par le peuple sahraoui depuis plus de 34 ans à cause de l'invasion militaire marocaine. Quelles sont les méthodes utilisées par la machine de propagande marocaine pour arriver à imposer le fait accompli?

1) Tergiverser le débat pour sortir du contexte qui définit la nature du conflit en tant que problème de décolonisation dont l'issue a été clairement définie par l'ONU dans ses résolutions depuis plus de 40 ans : un référendum dans lequel la population sahraoui doit faire son choix d'une façon libre et démocratique. L'autonomie ne constitue en aucun cas une autre définition de référendum et n'est qu'une amalgame pour échapper de la lé…